Malgré le déchirement, Toyota promet d'être là en 2017

Le PDG du constructeur japonais assure que "la lutte n'est pas terminée" et que Toyota ne se posera pas la question de quitter l'Endurance après le scénario des 24 Heures du Mans 2016.

Malgré le déchirement, Toyota promet d'être là en 2017
Les mécaniciens de Toyota Racing
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima à l'arrêt en piste au début du dernier tour
Arrêt aux stands #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Hugues de Chaunac
Un mécanicien Toyota Racing
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Kazuki Nakajima avec Rob Leuben, Toyota Motorsport après le drapeau à damier
Arrêt au stand et dernier changement de pilote pour la #5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Drapeau à damier : #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Les membres de Toyota Racing
Podium: #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb, #6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi, #8 Audi Sport Team Joest Audi R18: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis, privateer award winners #12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr.

Après la cruelle désillusion vécue dimanche à trois minutes de l’arrivée des 24 Heures du Mans, tous les membres de l’équipe Toyota et du constructeur japonais ont légitimement le cœur brisé. Néanmoins, la marque nippone a tenu à se montrer très claire quant à ses engagements en Endurance. 

Alors que Toyota court toujours après un premier succès au Mans, depuis 1985, son PDG Akio Toyoda est revenu sur l’édition 2016 avant de conclure par une certitude : le constructeur sera encore là en 2017, avec la ferme intention de mettre enfin un terme à la malchance qui lui colle à la peau dans la Sarthe. 

"Du fond du cœur, je voudrais remercier tous ceux qui nous ont fait part de leur soutien incroyable pendant les 24 Heures du Mans cette année", commence Akio Toyoda. "Chez Toyota Gazoo Racing, nous nous sommes mis une énorme pression pour mettre fin à notre série noire au Mans, et nous nous sommes battus très fort pour effacer les résultats malheureux du passé."

"Tous les mécaniciens, ingénieurs, pilotes, fournisseurs, et toutes les autres personnes impliquées dans l’équipe ont fait des sacrifices incroyables et ont accompli des progrès constants afin de construire la meilleure voiture pour Le Mans cette année. Alors que nos rêves commençaient tout juste à devenir réalité, nous avons tous éprouvé un déchirement incroyable avec ce qui s’est passé sous nos yeux. Les voitures Toyota sont devenues si rapides et si fortes. Mais Porsche a grandi encore plus vite et ils étaient plus solides."

"Durant les 24 heures de course - et en fait 30 heures au total, en incluant les qualifications - ce n’est pas quelque chose de facile de continuer à piloter plus vite et avec plus de puissance que n’importe qui d’autre sur la piste du Mans. Quand je pense à ce que tout le monde doit ressentir dans l’équipe… Sans parler de tous ceux qui nous ont soutenus… Honnêtement, je ne sais pas quoi dire. Je ne trouve pas les mots."

"La lutte n'est pas terminée !"

Depuis que Toyota a relancé son programme en LMP1 il y a quatre ans, c’est la deuxième fois que la malchance l’accable. En 2014, la marque avait tout perdu en rencontrant des problèmes de fiabilité insensés durant la nuit, alors que sa voiture était clairement la meilleure sur le papier. Cette année, la cruauté est plus grande encore compte tenu du scénario, mais ce dernier ne conduira pas l’équipe à mettre la clé sous la porte, bien au contraire.

"Chez Toyota Gazoo Racing, nous sommes des perdants blessés", admet Akio Toyoda. "Nous ne faisons pas de compétition sans connaître le sentiment de la défaite. Après avoir goûté à la vraie amertume de la défaite, nous reviendrons dans l’arène du Championnat du monde d’Endurance l’année prochaine, et nous reviendrons nous battre aux 24 Heures du Mans. Pour notre quête de construire les meilleures voitures… Pour cela, nous reviendrons sans aucun doute sur les routes du Mans."

"Je voudrais exprimer ma gratitude envers toutes les voitures et pilotes qui se sont battus à nos côtés sur la piste du Mans, particulièrement Porsche et Audi. Nous serons de retour l’année prochaine, pour une renaissance, et nous serons prêts à vous défier de toutes nos forces. La lutte n’est pas terminée !"

partages
commentaires
Jani, vainqueur du Mans, a "le coeur déchiré" pour Toyota

Article précédent

Jani, vainqueur du Mans, a "le coeur déchiré" pour Toyota

Article suivant

Ferrari garde la main en LMGTE Am

Ferrari garde la main en LMGTE Am
Charger les commentaires