Mathias Beche: "Sur, c’est une énorme déception"

Le Genevois était le mieux placé des Suisses au Mans et montait deux fois au podium. Après la DQ de la Vaillante Rebellion #13 il lui reste que la mémoire...

Lundi après les 24 Heures du Mans, l’ACO annonçait la disqualification de la Vaillante Rebellion #13. A cause de deux irrégularités constatées, Mathias Beche et son équipe ont été privé de la deuxième place en LMP2 et troisième position fantastique au classement général.

"Sur, c’est une énorme déception. Même si ce résultat ne sera pas marqué dans les statistiques, ça restera dans ma tête", dit Mathias Beche dans une interview avec Motorsport.com Suisse.

 

"C’était une surprise, c’est très dommage, dit-il. Sans le trou dans le capot arrière pour s’approcher de l’alternateur et démarrer plus vite, on aurait perdu à chaque fois maximum dix secondes sans perdre une position. Nous avons pas eu un avantage sur la performance", souligne le Genevois à 30 ans et domicile en France proche de la frontière.

Mais, il y avait un autre problème: "Le gros, gros souci c’était que quelqu’un du team a touché la voiture en parc fermé (avec tape pour cacher le trou, ndlr)..." Une claire infraction contre le code sportif.

Avant tout, Beche est désolé pour Alexandre Pesci, le patron sponsor. C’est lui qui a investi beaucoup de l’argent et d’énergie dans l’équipe britannique sous drapeau Suisse. "Alexandre rêvait d’un tel résultat au Mans, sur le podium au classement général. Triste, c’est nul maintenant…"

 

Aussi, ce résultat ne va pas figurer au palmarès de Mathias Beche dont le meilleur au Mans reste la quatrième place avec la Lola-Rebellion LMP1 en 2014. "Pour moi, c’est pas idéal…" Mais il y a une chose positive: "Tout le monde a vu les performances, où on peux finir avec mes coéquipiers. Est ça, c’est important". 

De toute façon, en lui parlant directement après la course le dimanche soir, Mathias Beche n’était pas absolument content de la deuxième place en LMP2. "Clairement, j’ai vraiment espéré gagner la catégorie au Mans. On était en tête pendant des heures, malheureusement on a eu trop de petites dépannes mécaniques. Moi, je cours pour la victoire..."

Ceci, le Suisse veux rattraper dans les prochaines manches du WEC. "J’aimerais gagner une course ou plus…" La voiture et les coéquipiers, il en a. Mais son team Vaillante Rebellion ne devrait plus commettre des fautes graves…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Sous-évènement Après-course
Circuit Le Mans
Pilotes Mathias Beche
Équipes Rebellion Racing
Type d'article Interview
Tags mathias beche, suisse, vaillante rebellion