Nicolas Lapierre, Le Mans et un retour en LMP1

Le retour du fils prodigue au Mans ? Ancien pilote Toyota jusqu'en 2014, Nicolas Lapierre revient chez Toyota, sur la troisième voiture, avec avant tout un rôle de capitaine de route, avant d'entrer dans les choses sérieuses.

Nicolas Lapierre, Le Mans et un retour en LMP1
Nicolas Lapierre, Toyota Gazoo Racing
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Jose Maria Lopez, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Jose Maria Lopez, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Jose Maria Lopez, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
Nicolas Lapierre, Toyota Gazoo Racing
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Jose Maria Lopez, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre

G.N., Le Mans - Le retour en LMP1 est enfin acté. Après deux années en LMP2 et deux victoires à la clé, Nicolas Lapierre revient en Sarthe avec une Toyota. Des premiers roulages lors de cette Journée Test qui viennent conclure une longue préparation depuis le Prologue, à Monza. "On touche enfin au but", sourit-il.

En ce dimanche de juin, sur le Circuit de la Sarthe, il sait qu'il a du travail au volant de la TS050 Hybrid. "Ici, on est sur un circuit tellement particulier que l'on repart presque à chaque fois de zéro. Cette année, on a la nouvelle réglementation des pneus, on a fait pas mal de relais avec, mais il y a pas mal de nouvelles choses à prendre en compte. On a moins de datas que sur un circuit comme le Paul Ricard, où on roule très souvent, où on a une base datas plus solide."

Il insiste, en dépit d'une course avec le kit Le Mans, à Spa, le gros du travail est encore à venir : "À Spa, on avait le kit aérodynamique pour Le Mans, on a essayé de mettre un maximum d'appuis. Quand on arrive ici, on sait que c'est un set-up que l'on utilisera qu'ici."

Adaptation rapide

Nicolas Lapierre n'arrive pas totalement en néophyte du LMP1, ici, contrairement à ses deux équipiers, Kunimoto et López. "J'ai fait pas mal de séances d'essais tout de même, plus la course de Spa. C'est vrai que moi, depuis la dernière fois où j'ai roulé ici en P1 hybride, ça a beaucoup changé, donc il faudra certainement un petit temps d'adaptation." Lapierre étant plus au fait de la voiture, "le temps de roulage sera donné en priorité à Yuji et José, et il faudra que je m'adapte rapidement à la voiture sur ce circuit".

Pas question cependant de se mettre la pression pour les réglages. "La voiture, on va essayer de la faire rouler dans la même configuration que les autres. L'idée est de donner du roulage au maximum. Il n'y a pas d'idées de faire des choses différentes. Sur notre voiture, c'est clairement priorité à Yuji et José. On va leur laisser apprendre la piste, prendre leurs repères. On a bien travaillé avec Yuji et José pour leur expliquer où dépasser, où on ne prend pas de risques."

Pour cette Journée, il en convient : "J'aurais beaucoup le casque sur les oreilles à la Journée Test, mais c'est aussi le jeu." Jeu qui pourrait s'avérer gagnant, dimanche 18 juin, à 15 heures.

partages
commentaires
Trois Toyota en tête, déjà un record en LMP2 à la mi-journée

Article précédent

Trois Toyota en tête, déjà un record en LMP2 à la mi-journée

Article suivant

Toyota domine la Journée Test, ORECA impressionne

Toyota domine la Journée Test, ORECA impressionne
Charger les commentaires