Des possibilités au Mans et en IndyCar pour Wehrlein

Pascal Wehrlein, qui devrait être annoncé comme pilote de simulateur Ferrari, pourrait ajouter des courses d'IndyCar et les 24H du Mans à son programme 2019, d'après Motorsport.com.

Des possibilités au Mans et en IndyCar pour Wehrlein

Wehrlein, qui a piloté pour Manor et Sauber en 2016 et 2017, s'est séparé de Mercedes à la fin de l'année, avant de devenir pilote de développement Ferrari. Un poste qui pourrait lui permettre de prendre le volant d'une GTE de la marque italienne pour les 24 Heures du Mans.

Le pilote de 24 ans négocie également avec plusieurs équipes d'IndyCar pour participer à plusieurs courses de la saison. L'Allemand ne pourra toutefois pas s'engager pour les 500 Miles d'Indianapolis, qui auront lieu le même week-end que l'épreuve de Berlin en Formule E, qui reste son programme principal cette saison.

Lire aussi :

"Je pourrais rouler dans deux autres séries. L'une en Europe, l'autre en Amérique", a expliqué Wehrlein dans une interview pour Motorsport.com.

Le deal liant Pascal Wehrlein à Ferrari n'a pas encore été annoncé officiellement, mais l'équipe italienne a besoin de pilotes de développement, Antonio Giovinazzi (Sauber) et Daniil Kvyat (Toro Rosso) ayant décroché des volants à temps plein pour 2019. L'Allemand n'a pas confirmé avoir signé, mais il a expliqué être en discussions avec ferrari.

"C'est vrai que l'on en parle pour l'instant, et que ça pourrait arriver", a-t-il déclaré, avant d'expliquer son choix de piloter en Formule E, une série qui "permet aussi de faire d'autres choses", comme l'ont par exemple prouvé Sébastien Buemi ou José María López, pilotes Toyota en WEC.

L'équipier du leader du championnat, Jérôme d'Ambrosio, a rejeté une offre de trois ans de la part de Mercedes, qui aurait consisté en un volant chez HWA puis dans l'équipe officielle Mercedes de Formule E car elle ne contenait pas "de clauses de sortie", si une équipe de F1 était intéressée par ses services.

Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro
partages
commentaires
Fittipaldi en quête d'un programme 2019, malgré la contrainte Haas

Article précédent

Fittipaldi en quête d'un programme 2019, malgré la contrainte Haas

Article suivant

Avec Techeetah, DS a "construit une vraie équipe"

Avec Techeetah, DS a "construit une vraie équipe"
Charger les commentaires