Quatre équipages pénalisés après les 24 Heures du Mans

partages
commentaires
Quatre équipages pénalisés après les 24 Heures du Mans
Par : Basile Davoine
18 juin 2018 à 14:00

Quatre équipages ont été pénalisés à l'issue des 24 Heures du Mans pour des infractions liées au temps de pilotage de certains pilotes.

#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan
#69 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Ryan Briscoe, Richard Westbrook, Scott Dixon
#69 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Ryan Briscoe, Richard Westbrook, Scott Dixon, au stand
#5 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Charles Robertson, Michael Simpson, Leo Roussel
#5 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Charles Robertson, Michael Simpson, Leo Roussel
#28 TDS Racing Oreca 07 Gibson: François Perrodo, Matthieu Vaxiviere, Loic Duval
#28 TDS Racing Oreca 07 Gibson: François Perrodo, Matthieu Vaxiviere, Loic Duval
#28 TDS Racing Oreca 07 Gibson: François Perrodo

B.D., Le Mans - C'est le clan Ford qui est le plus durement touché par les sanctions, puisque la #67 et la #69 ont toutes les deux été pénalisées. Dans le premier cas, Tony Kanaan n'a pas suffisamment roulé par rapport à la limite minimum de six heures fixée par le règlement. Le Brésilien n'a pris le volant de la Ford GT que pendant 5h16, et les commissaires ont appliqué une pénalité de 11 tours, équivalente au temps de conduite manquant et calculé sur le rythme du tour le plus rapide dans la catégorie. La Ford #67 chute ainsi du quatrième au douzième rang du LMGTE Pro.

À bord de la #69, c'est Scott Dixon qui n'a pas suffisamment pris la piste, mais les deux tours de pénalité ne changent rien au classement d'une auto qui était de toute manière 14e du GTE Pro après avoir passé les deux dernières heures de course dans son garage en raison de problèmes électriques.

En LMP1, la seule Ginetta de CEFC TRSM Racing à l'arrivée a subi une pénalité de six tours qui la relègue à 105 boucles du vainqueur, en raison d'un manque de temps de piste pour Léo Roussel. La Manor #5 termine ainsi 43e et dernière du classement général. 

Enfin, l'ORECA 07 du TDS Racing a été pénalisée d'un tour, mais conserve sa quatrième place du LMP2 – et huitième au général. Dans le cas de cette équipage, c'est la présence au volant de François Perrodo pendant plus de quatre heures sur une période de six heures qui a été sanctionnée.

Le classement corrigé et officialisé par l'ACO est disponible ici.

Prochain article 24 heures du Mans
Vainqueur au Mans en LMP2, Vergne ne boude pas son plaisir

Previous article

Vainqueur au Mans en LMP2, Vergne ne boude pas son plaisir

Next article

López a "eu du mal" face à un Alonso "très rapide"

López a "eu du mal" face à un Alonso "très rapide"