24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Peugeot ne pense qu'à la fiabilité avant les 24H du Mans

Fiabiliser la 9X8 demeure l'unique objectif qui occupe les esprits chez Peugeot Sport, à deux semaines de rejoindre Le Mans.

#93 Peugeot Totalenergies Peugeot 9X8: Paul Di Resta, Mikkel Jensen, Jean-Eric Vergne

Sauf scénario improbable, Peugeot ne reviendra pas au Mans le mois prochain pour jouer la victoire mais avant tout pour voir l'arrivée. Pour la première fois depuis 2011, le constructeur français posera ses roues dans la Sarthe, à l'occasion du centenaire des 24 Heures du Mans, pour concrétiser la remise en route d'un programme Endurance qui est passé par un retour à la compétition en juillet 2022.

Depuis, l'Hypercar du Lion a fait des progrès, mais elle a régulièrement été rattrapée par des soucis de jeunesse qui ont affecté le roulage ainsi que la recherche de performance. Aujourd'hui, la Peugeot 9X8 demeure une machine que ses concepteurs cherchent en priorité à fiabiliser. La hisser aux avant-postes viendra plus tard.

Conformément à ce qui avait déjà été annoncé par Peugeot il y a quelques semaines, l'objectif n'a donc pas changé. Tous les moyens sont actuellement concentrés sur l'éradication des ennuis techniques qui peuvent toucher la voiture conçue à Satory. Un long chemin dont Olivier Jansonnie admet ne pas encore voir le bout.

"On travaille encore sur la fiabilité, c'est la chose la plus importante pour nous dans l'immédiat", confirme le directeur technique de Peugeot Sport. "Une feuille de route claire a été établie pour cette année, qui consiste à essayer de travailler sur la fiabilité. On est toujours dans cet état d'esprit : on essaie d'accomplir ce qui est possible pour les 24 Heures du Mans."

"Il y a encore du potentiel de performance en faisant rouler la voiture encore et encore. Les manières de faire progresser la voiture sont toujours assez évidentes pour nous, mais il est difficile de dire s'il s'agit d'un centième, d'un dixième ou de plusieurs dixièmes."

Après une ouverture de championnat plus que délicate à Sebring, il y eu du mieux pour Peugeot lors des deux dernières manches européennes, à Portimão puis Spa-Francorchamps, en partie grâce à un nouvel agencement de boîte de vitesses. Des pépins techniques ont tout de même continué de survenir, ce qui amène Olivier Jansonnie à se montrer particulièrement prudent à un peu plus de deux semaines de la Journée Test des 24 heures du Mans.

"Dire que l'on est 100% confiants, on ne le peut pas", prévient-il. "Les 24 Heures du Mans seront certainement une course difficile. Mais quand on regarde où on était il y a trois ou quatre mois, on a énormément progressé."

Le meilleur résultat d'une Peugeot 9X8 à ce jour est la cinquième place décrochée à Portimão par Loïc Duval, Gustavo Menezes et Nico Müller.

Propos recueillis par Gary Watkins

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Cadillac veut doubler sa présence en WEC en 2024
Article suivant Valentino Rossi vise les 24 Heures du Mans 2024 en LMGT3

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse