Porsche s'est abstenu de faire une simulation de qualifications

Les deux 919 Hybrid sont apparues en net retrait, mais le constructeur allemand n'a pas chassé le chrono lors de la Journée Test. Un ennui de fiabilité sur le moteur de la #2 est tout de même à déplorer.

Porsche s'est abstenu de faire une simulation de qualifications
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Earl Bamber, Timo Bernhard, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy

B.D., Le Mans - Tandis que Toyota a impressionné lors de la Journée Test, Porsche s'est montré en net retrait. Le début d'après-midi a profité aux TS050 Hybrid pour aller signer un chrono en 3'18"132 par l'intermédiaire de Kamui Kobayashi, reléguant le plus rapide des pilotes Porsche, Earl Bamber, à 3"3.

Le Néo-Zélandais, sur la 919 Hybrid #2, a signé un chrono en 3'21"512 qui est pourtant plus rapide que le meilleur temps d'une Porsche l'an dernier lors de cette même Journée Test. L'écart est forcément marquant, mais il convient d'attendre encore avant de tirer des conclusions. D'autant que le constructeur allemand s'est scrupuleusement tenu à son plan de route initial, sans jamais entrer dans un processus de simulation de qualifications.

"Nous avons connu une Journée Test mitigée", résume Andreas Seidl, team principal de Porsche. "Nous étions concentrés sur le set-up pour la course et nous nous sommes abstenus de faire une simulation de qualifications. Même si nous n'avons pas accompli le kilométrage que nous voulions, nous avons quand même tiré d'importantes leçons concernant le choix de pneus et leur usure. La vitesse des Toyota était impressionnante, nous ne pouvions pas la concurrencer. Dans les jours à venir, nous analyserons les données récoltées et nous tirerons des conclusions pour améliorer la performance de nos voitures."

Un problème moteur qui coûte du temps

Le kilométrage manquant provient essentiellement du problème moteur survenu en fin de matinée sur la Porsche #2, lorsque celle-ci est rentrée à son stand au ralenti. L'origine du problème est en cours d'identification, mais cela a nécessité un changement du V4 allemand, privant l'équipage Bamber-Bernhard-Hartley de plus d'une heure trente de piste.

"En raison d'une fuite d'huile, nous avons dû changer le moteur à combustion pendant la pause déjeuner", précise Seidl. "A 15h38, après seulement deux heures et demi de réparations, la voiture était de retour en piste. Ce qui a causé cette fuite d'huile doit encore être analysé mais l'équipe a fait de l'excellent travail."

Auteur du chrono référence des 919 Hybrid sur cette journée, Bamber admet qu'il a été "difficile de trouver le bon équilibre de la voiture" avant d'identifier la bonne direction à prendre avec le set-up. Pour ses coéquipiers, d'autres facteurs peuvent expliquer l'absence de tour chronométré plus rapide, bien que cela soit lié à des circonstances de piste rencontrées par tous. 

"Au début, le circuit était très glissant, mais nous avons trouvé la bonne voie en ce qui concerne notre travail de set-up", souligne Timo Bernhard. "Ça aurait été bien de passer plus de temps à régler notre 919, mais l'équipe a travaillé très dur pour changer le moteur. J'ai eu l'impression qu'il y avait davantage de pilotes inexpérimentés que d'habitude en piste. En raison de leur méconnaissance du circuit, cela a créé quelques situations difficiles."

partages
commentaires
Kobayashi à 1"3 du record, et pourtant "le chrono n'était pas génial" !

Article précédent

Kobayashi à 1"3 du record, et pourtant "le chrono n'était pas génial" !

Article suivant

Panciatici : "On ira encore plus vite" dans deux semaines

Panciatici : "On ira encore plus vite" dans deux semaines
Charger les commentaires