DTM
10 juil.
-
12 juil.
Canceled
C
Anderstorp
31 juil.
-
02 août
Canceled
WSBK
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
19 jours
C
Algarve
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
26 jours
WRC
C
Rallye d'Estonie
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
54 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
74 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
32 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
130 jours
MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
12 jours
Moto3
C
GP d'Espagne
17 juil.
-
19 juil.
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
12 jours
Moto2
C
GP d'Espagne
17 juil.
-
19 juil.
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
12 jours
IndyCar
02 juil.
-
04 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix de Berlin I
05 août
-
05 août
Prochain événement dans
24 jours
C
E-Prix de Berlin II
06 août
-
06 août
Prochain événement dans
25 jours
FIA F3
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Course 2 dans
11 Heures
:
19 Minutes
:
58 Secondes
FIA F2
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Course 2 dans
12 Heures
:
44 Minutes
:
58 Secondes
Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Course dans
16 Heures
:
44 Minutes
:
58 Secondes
Dossier

2014-2017 : La saga Porsche en LMP1

Porsche en LMP1 - Le Mans 2015, proche de la perfection

partages
commentaires
Porsche en LMP1 - Le Mans 2015, proche de la perfection
Par :
28 déc. 2017 à 17:02

Porsche en LMP1, c'est fini. Avant de relever d'autres défis, les dirigeants de l'équipe allemande reviennent sur les moments clés qui ont jalonné le programme à succès du constructeur mythique.

Résumer quatre années de compétition au plus haut niveau est quasiment impossible. Ceux qui ont mené Porsche au succès sont néanmoins humains, et chacun d'eux garde en lui un souvenir plus fort qu'un autre. Les 919 Hybrid, sous leurs différentes versions, n'ont cessé de faire le tour du globe pour briller dans le Championnat du monde d'Endurance, et c'est ainsi que le marque allemande a remporté les titres pilotes et constructeurs trois fois de suite.

Pour autant, lorsqu'il faut évoquer un temps fort, Le Mans n'est jamais bien loin… Quel instant Fritz Enzinger, vice-président LMP1 de Porsche, n'oubliera pas de sitôt ? "C'est quand le Dr Wolfgang Porsche a posé ses mains sur mes épaules après la première victoire au général en 2015 et m'a dit 'Maintenant, les choses sont de retour à la normale pour Porsche'", raconte-t-il.

"Être impliqué dans l'une des périodes les plus couronnées de succès chez Porsche a signifié beaucoup de choses pour moi. Cette première victoire au Mans était sans aucun doute la meilleure, car nous avons gagné de manière convaincante. Nous étions seulement dans notre deuxième saison et nous avions une telle supériorité au niveau de la performance. La deuxième et la troisième victoire étaient liées à des circonstances particulières. À ces occasions, je m'étais déjà un peu résigné quant au fait que ce n'était peut-être plus notre heure."

Le podium LMP1 s'arrose de champagne

Directeur de Porsche Team, Andreas Seidl retient lui aussi cette édition 2015 des 24 Heures du Mans comme le plus gros temps fort positif. Trois 919 Hybrid avaient été engagées face à Audi et Toyota, et le trio formé par Nico Hülkenberg, Earl Bamber et Nick Tandy avait fait très forte impression pour décrocher une victoire ne souffrant d'aucune contestation.

"En matière de préparation, si l'on pense aux deux semaines au Mans, c'est la plus grosse opération dans laquelle j'ai jamais été impliqué, et cette fois-ci, je la dirigeais", souligne Andreas Seidl. "Le déploiement de ces trois voitures et la coordination de toute l'équipe en course dépassait tout ce que j'avais fait auparavant."

"Voir trois voitures terminer la course sans problème technique, signer un doublé et devenir la référence au niveau des arrêts au stand, grâce à nos propres efforts… C'était proche de la perfection et de la manière dont j'imaginais qu'une course devait être. C'était aussi le moment unique où, en tant qu'équipe, nous avions décroché cette victoire tant attendue pour Porsche. Nous nous étions battus durement pour ça, et nous avions réussi à combler les attentes."

"C'est seulement après avoir retrouvé ma famille à Munich que j'ai pu réellement savourer. C'est à ce moment-là que la confirmation est arrivée du Mans par SMS, selon laquelle les vérifications techniques d'après course avaient été effectuées. Je ne peux jamais fêter une victoire immédiatement en course automobile, car j'ai toujours dans un coin de ma tête l'idée que quelque chose peut mal se passer lors des vérifications techniques. Au Mans, elles sont particulièrement intenses, et durent jusqu'à la fin d'après-midi du lundi. Je ne pouvais donc pas vraiment fêter ça correctement le dimanche soir. Mais une fois à la maison, j'étais très heureux que nous ayons accompli ça pour Porsche."

Le podium LMP1 s'arrose de champagne
Article suivant
Porsche en LMP1 - Le Mans 2014, demi-succès en trompe-l'œil

Article précédent

Porsche en LMP1 - Le Mans 2014, demi-succès en trompe-l'œil

Article suivant

Ogier : "Je veux faire Le Mans un jour"

Ogier : "Je veux faire Le Mans un jour"
Charger les commentaires