TDS Racing et G-Drive font appel de leur exclusion

partages
commentaires
TDS Racing et G-Drive font appel de leur exclusion
Par : Basile Davoine
21 juin 2018 à 15:29

Trois jours après l'annonce de leur disqualification des 24 Heures du Mans, TDS Racing et G-Drive Racing ont officiellement confirmé qu'ils faisaient appel de cette décision.

Podium du LMP2 : les vainqueurs Roman Rusinov, Andrea Pizzitola, Jean-Eric Vergne, G-Drive Racing, Alexander Krylov, directeur G-Drive Racing
#26 G-Drive Racing Oreca 07 Gibson: Roman Rusinov, Andrea Pizzitola, Jean-Eric Vergne
#26 G-Drive Racing Oreca 07 Gibson: Roman Rusinov, Andrea Pizzitola, Jean-Eric Vergne
#26 G-Drive Racing Oreca 07 Gibson: Roman Rusinov, Andrea Pizzitola, Jean-Eric Vergne
#26 G-Drive Racing Oreca 07 Gibson: Roman Rusinov, Andrea Pizzitola, Jean-Eric Vergne
#28 TDS Racing Oreca 07 Gibson: François Perrodo, Matthieu Vaxiviere, Loic Duval
#28 TDS Racing Oreca 07 Gibson: François Perrodo, Matthieu Vaxiviere, Loic Duval

Les deux écuries, gérées sous le même toit, "considèrent qu'elles ont toujours respecté les règlements applicables et sont vraiment déçues des décisions des commissaires", est-il précisé dans un communiqué. "Elles souhaitent désormais présenter leurs arguments devant la plus haute juridiction de la FIA."

C'est en effet la court d'appel internationale de la FIA qui est saisie, et "aucun autre commentaire sera fait tout au long de la procédure".

La sanction des commissaires est tombée lundi soir, au lendemain de l'arrivée des 24 Heures du Mans, après inspection des systèmes de ravitaillement des concurrents du LMP2. Les commissaires ont estimé qu'une pièce usinée ajoutée à ce système était illégale, et qu'elle permettait d'accélérer les ravitaillements en essence. 

Cette décision est lourde puisqu'elle entraîne la disqualification de l'équipage vainqueur de la catégorie LMP2 et cinquième du classement général, le trio Rusinov-Pizzitola-Vergne sur l'ORECA 07 #26 de G-Drive. Sur l'autre ORECA de TDS, Duval-Vaxiviere-Perrodo avaient terminé quatrièmes, au pied du podium. 

Par conséquent, le classement final des 24 Heures du Mans 2018 reste suspensif. 

Prochain article 24 heures du Mans
La Toyota victorieuse au Mans de retour à Cologne

Previous article

La Toyota victorieuse au Mans de retour à Cologne

Next article

Opinion - Un verre à moitié vide ou à moitié plein ?

Opinion - Un verre à moitié vide ou à moitié plein ?
Charger les commentaires