Tincknell affirme que Nissan va surprendre au Mans

La semaine dernière, Nissan a bouclé 2.000 km d'essais aux Etats-Unis avec sa GT-R LM Nismo. Les débuts en compétition de l'étonnant proto LMP1 ont été reportés aux 24 Heures du Mans et beaucoup d'incertitude entoure encore la capacité du constructeur japonais à tenir les délais.

Présent à son volant avec les autres pilotes d'usine, Harry Tincknell se montre toutefois rassurant et emballé par ce qu'il a pu voir et tester sur le NCM Motorsports Park.

"La voiture est exceptionnellement bonne avec ses pneus, et j'ai pu rester remarquablement régulier sur les longs relais, ce qui est un très bon signe pour nos débuts en course au Mans, en juin", explique-t-il à Motorsport.com.

"Par rapport au premier test, nous avons gagné beaucoup de temps sur un tour ; plus d'une seconde sur un tel circuit est un gros progrès. J'ai vu que certaines personnes faisaient des suggestions quant à nos temps au tour, mais ils ont tous très éloignés du véritable chrono… Nous allons surprendre certains d'entre eux au Mans."

Plus de la moitié du temps de piste de la Nissan LMP1 s'est fait sur une piste détrempée en raison des mauvaises conditions météorologiques. Nissan a insisté pour poursuivre son roulage dans ces conditions et Tincknell affirme que la GT-R LM Nismo, avec sa traction avant, s'est révélée sous la pluie.

"C'était une formidable opportunité d'essayer nos pneus pluie Michelin, particulièrement à l'arrière", précise-t-il. "Je crois que cette voiture sera vraiment très forte dans des conditions humides. Le drainage de la piste n'est pas fantastique mais la voiture se comporte très bien sur l'eau et nous avons pu boucler beaucoup de tours alors qu'une voiture traditionnelle serait restée dans les stands en attendant que ça sèche."

A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Pilotes Harry Tincknell
Équipes Nissan
Type d'article Actualités
Tags essais, lmp1, nissan