DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
21 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
1 jour
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
57 jours
FIA F3
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
7 jours
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
22 jours

Toyota imperturbable, Maldonado se crashe

partages
commentaires
Toyota imperturbable, Maldonado se crashe
Par :
16 juin 2019 à 07:03

À six heures de l'arrivée des 24 Heures du Mans, les Toyota caracolent en tête. Pastor Maldonado, quant à lui, a causé l'abandon de l'Oreca #31 engagée par DragonSpeed.

B.V., Le Mans - Il est neuf heures au Circuit de la Sarthe, et à ce stade de la course, l'on se dit que seul un incroyable coup du sort pourrait priver Toyota d'une seconde victoire aux 24 Heures du Mans. La #7 du trio Conway-Kobayashi-López compte toujours plus d'une minute d'avance sur la #8 pilotée par Buemi-Alonso-Nakajima, écart qui fluctue quelque peu au gré des neutralisations de la course. La concurrence, est reléguée à cinq tours.

La lutte pour le podium, en revanche, s'est animée... mais pas de la bonne manière pour la Rebellion #3 ! Cette dernière a d'abord écopé d'un stop-and-go de trois minutes en raison d'une infraction liée aux pneumatiques. "La pénalité est purement administrative, c’est un problème d’enregistrement de pneus fait avant la course, et visiblement un des numéros sur nos pneus n’a pas été enregistré", expliquait Hugues de Chaunac. "C’est une pénalité sans discussion, sans que l’on comprenne, c’est la première fois que je vois ça." 

Lire aussi:

On n’a pas pu expliquer ce qui s’est passé à Gustavo, c’était un peu incompréhensible pour lui, et il a sans doute pris un peu plus de risques derrière la SMP. C’est une accumulation, c’est un mauvais début de matinée. On sait que les 24 Heures, tant qu’il n’est pas 15, tout peut se passer, et on l’apprend à nos dépens ce matin. Il faut attendre."

Si Hugues de Chaunac parle de risques, c'est parce que Gustavo Menezes est ensuite parti en tête-à-queue dans les graviers à l'entrée des virages Porsche, alors qu'il était à deux secondes à peine de Stoffel Vandoorne (SMP #11). Avec deux tours d'écart entre ces prototypes, il faudrait que SMP subisse un pépin pour relancer le suspense. La Rebellion #1 du trio Jani-Lotterer Senna est quant à elle à un tour de la voiture sœur.

 

G-Drive creuse l'écart en LMP2

En LMP2, la #38 du Jackie Chan DC Racing, qui se doit de vaincre l'Alpine #36 pour remporter le titre, a subi un coup dur avec une crevaison qui l'a mise à deux tours du leader. La bataille pour la victoire s'est quelque peu décantée, puisque l'écart entre la G-Drive #26 et l'Alpine est passé d'une minute et demie à trois minutes entre 6h et 9h, dont une gagnée sous Safety Car.

Mais pour quelle raison la voiture de sécurité est-elle intervenue ? Pastor Maldonado (DragonSpeed #31) est sorti de la piste au Tertre Rouge et a percuté le mur, contraint à l'abandon, d'où cette neutralisation de la course. C'est dommage pour ce bolide partagé avec Anthony Davidson et Roberto González, puisqu'ils étaient quatrièmes de la catégorie LMP2 – une quatrième place désormais occupée par la #28 du TDS Racing. 

Lire aussi:

Côté GTE Pro, où le Safety Car a créé des écarts entre le top 2 et le reste du peloton, l'AF Corse #51 (Calado-Pier Guidi-Serra) et la Corvette #63 (García-Magnussen-Rockenfeller) continuent de se disputer la victoire. La Porsche #93 (Bamber-Pilet-Tandy), troisième, est également dans le coup. La Porsche #91, en revanche, a perdu deux minutes lors de la dernière neutralisation et se retrouve quatrième.

Enfin, en GTE Am, l'avantage va à la Ford #85 du Keating Motorsports (Bleekemolen-Keating-Fraga).

French Guiana 24 Heures du Mans - Top 10 à 9h

  Équipe   Trs Arrêts
1
TOYOTA GAZOO RACING
#7
285 25
2
TOYOTA GAZOO RACING
#8
285 25
3
SMP RACING
#11
280 30
4
REBELLION RACING
#3
278 32
5
REBELLION RACING
#1
277 29
6
G-DRIVE RACING
#26
273 27
7
SIGNATECH ALPINE MATMUT
#36
272 27
8
JACKIE CHAN DC RACING
#38
271 26
9
TDS RACING
#28
270 27
10
DUQUEINE ENGINEERING
#30
269 27

 

Article suivant
Alonso enchaîne les petites tuiles pendant la nuit

Article précédent

Alonso enchaîne les petites tuiles pendant la nuit

Article suivant

Toyota près du but, Alpine fait le break

Toyota près du but, Alpine fait le break
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Auteur Benjamin Vinel