DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
27 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
18 Heures
:
01 Minutes
:
33 Secondes
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
09 Heures
:
06 Minutes
:
33 Secondes
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
09 Heures
:
06 Minutes
:
33 Secondes
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
7 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
63 jours
FIA F3
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
13 jours
Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 Heures
:
06 Minutes
:
33 Secondes
ELMS
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.

L'élève sérieux Toyota en tête à la mi-journée grâce à Buemi

partages
commentaires
L'élève sérieux Toyota en tête à la mi-journée grâce à Buemi
Par :
2 juin 2019 à 11:11

Logiquement, Toyota a placé ses deux prototypes en tête de la Journée Test ce dimanche matin, mais avec un rythme encore loin de ce que l'on est en droit d'espérer. Pas question de tirer plus que de raison sur la mécanique dans les rangs japonais.

Grand soleil, température estivale, conditions idéales : un air de vacances règnerait presque sur le Circuit des 24 Heures du Mans, mais pour les concurrents de cette 87e édition, c'est ici que tout commence. Qui dit Journée Test dit espoir d'une journée studieuse pour les 62 invités qui participeront à l'épreuve dans deux semaines, et c'est le qualificatif qui s'appliquera en premier lieu à l'équipe Toyota.

L'unique constructeur d'usine du LMP1 avait annoncé la couleur samedi en précisant que son programme serait concentré sur de nombreuses choses "opérationnelles", afin de tout mettre en ordre avant la semaine de course. La TS050 Hybrid, elle, est plus que connue de ses ingénieurs et de ses pilotes, qui passent en revue ce qui doit l'être ce dimanche. 

Lire aussi:

Du côté du chronomètre, la confirmation est évidente : aucun risque inutile n'est pris. Et c'est Sébastien Buemi qui s'est montré le plus rapide de la matinée avec la #8, avec un passage en 3'21"875 peu avant la pause déjeuner. Un chrono qui reste à près de trois secondes de la référence de cette même Journée Test il y a un an.

Et s'il est vrai que Toyota embarque 10 kg de plus que l'an passé, ce rythme démontre à quel point le clan japonais en a encore sous le pied. Rappelons au passage que la pole 2018 s'était jouée en 3'15. Derrière, la Toyota #7 a longtemps tenu le haut du pavé grâce au temps de José María López, en 3'22"027, ce qui offre finalement un écart inférieur à deux dixièmes entre les deux voitures sœurs.  

Ce qui intéresse tout le monde, c'est évidemment l'écart avec les écuries privées. Sans grande surprise, SMP Racing et Rebellion Racing boxent dans la même catégorie et vont rivaliser pour être les "meilleurs du reste". L'équipe suisse a pour le moment la main grâce au passage de Gustavo Menezes en 3'23"926 juste avant le drapeau à damier. Suivent les deux BR1 de SMP ainsi que la deuxième Rebellion. Les quatre autos sont à deux bonnes secondes des Toyota. 

Un drapeau rouge dans la matinée

#22 United Autosports Ligier JSP217 Gibson: Philip Hanson, Filipe Albuquerque, Paul di Resta

Cette première partie des essais a été marquée par une interruption au drapeau rouge, après les immobilisations en piste successives de l'Oreca #37 et de l'Aston Martin #95. En fin de séance, Paolo Ruberti a connu quelques ennuis au volant de l'ENSO LMP1 de l'équipe ByKolles. Une auto qui se classe au huitième rang, juste derrière la BR1 de DragonSpeed, qui n'a bouclé qu'une dizaine de tours suite à un souci d'amortisseurs qui l'a immobilisée durant les trois premières heures. La sortie de piste de Francesco Castellacci à bord de la Ferrari #54 de Spirit of Race a mis à mal certaines des ultimes tentatives d'amélioration dans le dernier quart d'heure, puisqu'il a fallu dégager l'auto du bac à gravier puis nettoyer la piste. 

En LMP2, c'est Filipe Albuquerque qui a signé le meilleur chrono au volant de la Ligier #22 de United Autosports, devant l'Oreca #31 de DragonSpeed et la #39 du Graff. En GTE Pro, on trouve la Corvette #63 en tête de la catégorie à la mi-journée, devant la Ford #66 et la Porsche #91, tandis que la Ferrari du Spirit of Race est pour le moment la plus rapide du GTE Am. 

La Journée Test reprendra pour un deuxième roulage de 14 heures à 18 heures. 

France Journée Test - Top 10 à 13 heures

  # Cat. Équipe Trs Écart Chrono
1 8 LMP1 Toyota Gazoo Racing 54   3:21.875
2 7 LMP1 Toyota Gazoo Racing 56 0.152 3:22.027
3 3 LMP1 Rebellion Racing 43 2.051 3:23.926
4 11 LMP1 SMP Racing 23 2.514 3:24.389
5 17 LMP1 SMP Racing 38 2.654 3:24.529
6 1 LMP1 Rebellion Racing 40 3.444 3:25.319
7 10 LMP1 DragonSpeed 15 3.878 3:25.753
8 4 LMP1 Bykolles Racing Team 34 8.291 3:30.166
9 22 LMP2 United Autosports 41 10.367 3:32.242
10 31 LMP2 DragonSpeed 44 10.369 3:32.244

 

Article suivant
Toyota, grand favori des 24H en mode "simplement opérationnel"

Article précédent

Toyota, grand favori des 24H en mode "simplement opérationnel"

Article suivant

Rétro, Art Car, hommage : déjà des livrées marquantes au Mans !

Rétro, Art Car, hommage : déjà des livrées marquantes au Mans !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement Journée Test
Catégorie Séance 1
Auteur Basile Davoine