DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
29 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
1 jour
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
1 jour
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
8 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
64 jours
FIA F3
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
14 jours
Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
ELMS
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
C
Macau
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
18 Heures
:
47 Minutes
:
20 Secondes

Toyota maîtrise, Vandoorne à l'assaut du podium

partages
commentaires
Toyota maîtrise, Vandoorne à l'assaut du podium
Par :
15 juin 2019 à 18:07

Après cinq heures de course aux 24 Heures du Mans, les Toyota maîtrisent leur sujet, tandis que la SMP #11 s'est emparé de la troisième place grâce à Stoffel Vandoorne.

B.V., Le Mans - On ne va pas s'en cacher, du côté de la course à la victoire, c'est le statu quo en Sarthe. Fernando Alonso avait pris le relais de Sébastien Buemi au volant de la Toyota #8 avec une quarantaine de secondes de retard ; il accuse désormais 50 secondes de déficit sur la #7, pilotée par Kamui Kobayashi depuis le premier changement de pilote. Pas d'alerte pour le constructeur japonais, malgré un changement de museau sur les deux prototypes – probablement pour des questions de réglages. 

Lire aussi:

C'est surtout la bataille sur la troisième place qui s'est animée. À 17h25, Nathanaël Berthon (Rebellion #3) comptait 62 secondes d'avance sur Stoffel Vandoorne (SMP #11), mais le rookie belge a prouvé son potentiel en réduisant l'écart à 15 secondes dès 18h30 avant de faire la jonction aux alentours de 19h30, toutefois sans trouver l'ouverture.

Les deux hommes ont ensuite cédé le volant à Thomas Laurent et Mikhail Aleshin respectivement, et la Rebellion a finalement rétrogradé derrière les bolides russes suite à un arrêt qui s'est prolongé. La SMP #17 n'est qu'à une dizaine de secondes de la voiture sœur, actuellement avec Sergey Sirotkin en son sein, alors que la Rebellion #1 continue de subir le déficit lié à la crevaison survenue en début de course.

Duel franco-russe en LMP2

Côté LMP2, c'est un duel de longue haleine que nous ont offert Pierre Thiriet (Alpine #36) et Job van Uitert (G-Drive #26), les deux pilotes gradés "silver" de ces équipages. Van Uitert a rattrapé son rival mais il lui a fallu un certain temps pour prendre l'avantage, avec une manoeuvre de dépassement à 18h52.

La #38 du Jackie Chan DC Racing, candidate au titre LMP2 face à l'Alpine #36, occupe la troisième place après une belle performance de Gabriel Aubry, qui a grappillé une trentaine de secondes sur les leaders lors de son relais. "Je suis un peu inquiet", commentait auparavant son coéquipier Stéphane Richelmi. "Nous avons montré du rythme en début de semaine et je m'attendais à ce que nous soyons un peu plus rapides." 

Lire aussi:

En revanche, la #29 du Racing Team Nederland a souffert de dégâts au niveau du fond plat et de la carrosserie suite à une deuxième crevaison et se retrouve désormais très loin au classement. À noter le contact avec le mur pour Henning Enqvist (ARC Bratislava #49) avec un retour en piste pour le moins laborieux.

 

En GTE Pro, la bataille pour la victoire est incroyablement serrée puisque la Porsche #92, la Ferrari #51, la Corvette #63 et la Porsche #93 se tiennent en quatre secondes, avec des luttes de haute volée en piste !

Enfin, en GTE Am, l'avantage va à la Ford #85 du Keating Motorsports, alors que Paul Dalla Lana (Aston Martin #98) et Francesco Castellacci (Ferrari #54) se sont fait remarquer par des sorties de piste dans les virages Porsche.

 

French Guiana 24 Heures du Mans - Top 10 à 20h

  Équipe   Trs Arrêts
1
TOYOTA GAZOO RACING
#7
84 7
2
TOYOTA GAZOO RACING
#8
84 7
3
SMP RACING
#11
83 8
4
SMP RACING
#17
83 8
5
REBELLION RACING
#3
82 9
6
REBELLION RACING
#1
80 9
7
G-DRIVE RACING
#26
80 9
8
SIGNATECH ALPINE MATMUT
#36
80 9
9
BYKOLLES RACING TEAM
#4
79 10
10
JACKIE CHAN DC RACING
#38
79 8

 

Article suivant
Conway assomme Buemi, la Toyota #7 s'échappe

Article précédent

Conway assomme Buemi, la Toyota #7 s'échappe

Article suivant

Crashs, neutralisations et course relancée entre les deux Toyota

Crashs, neutralisations et course relancée entre les deux Toyota
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement 24 Heures du Mans
Auteur Benjamin Vinel