Toyota en Père Peinard, Rebellion et SMP s'affûtent

partages
commentaires
Toyota en Père Peinard, Rebellion et SMP s'affûtent
Par :

Toyota a signé le doublé attendu lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans, mais a surtout accumulé un nombre de tours impressionnant. Rebellion et SMP ont beaucoup travaillé, sans aller chercher la performance. Il faudra patienter pour connaître l'écart réel entre prototypes hybrides et non hybrides.

B.D., Le Mans - C'est sous un grand soleil et par une grosse chaleur que les 62 concurrents ont pris part à la Journée Test des 24 Heures du Mans ce dimanche. Au plus fort de l'après-midi, le mercure a en effet dépassé les 31°C, mais les conditions de piste ont été majoritairement idéales en vue de la semaine de course. Reste à savoir si le ciel sarthois réservera des surprises mi-juin, mais là n'est pas le sujet. L'important pour chaque équipe, toutes catégories confondues, était aujourd'hui de dérouler un programme sans heurt et de cocher un maximum de cases pour attaquer la semaine de compétition du bon pied.

Tenant du titre, Toyota Gazoo Racing WEC paraît évidemment seul au monde, et le constructeur nippon a abattu son travail consciencieusement, méthodiquement, et sans problème visible qui serait venu entraver le bon déroulement des choses. Les deux autos ont même facilement dépassé la barre des 100 tours parcourus. Ainsi, Brendon Hartley a pu lui aussi prendre brièvement ses marques avec la TS050 Hybrid, endossant pour de bon sa combinaison de réserviste dans les rangs de la marque japonaise, avant de reprendre le flambeau de Fernando Alonso la saison prochaine. 

Lire aussi:

Cette Journée Test reste relativement anecdotique sur le plan chronométrique, et le rythme des prototypes conçus à Cologne l'a démontré pendant une grande partie des deux séances. Néanmoins, il s'est finalement haussé en dernière partie de journée. Déjà le plus rapide à a la mi-journée, Sébastien Buemi s'est chargé d'enfoncer le clou avec un passage en 3'19"440, soit à une demi-seconde du temps réalisé il y a un an par Alonso, sur cette même Toyota #8 lors de cette même Journée Test. Il devance la Toyota #7, au volant de laquelle Mike Conway a signé un 3'20"249.

Rebellion à 1"8 de Toyota 

#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna

Derrière le mastodonte Toyota, tous les regards sont tournés vers la lutte entre Rebellion et SMP Racing. Les deux structures privées se sont à nouveau tenues dans des chronos relativement similaires, mais sont a priori encore loin de leur véritable potentiel. En témoigne pour se convaincre la référence qu'avait fixée Rebellion en 2018 lors de la Journée Test, en 3'19"680, alors que le premier prototype privé est cette fois-ci crédité d'un tour en 3'21"323. Une performance signée André Lotterer, à 1"8 de la référence. On trouve ensuite la SMP #11, la Rebellion #3 puis la SMP #17.

Voici le décor planté pour les six autos qui devraient animer la course au général, Rebellion et SMP souhaitant se positionner du mieux possible pour récolter le moindre fruit qui viendrait tomber dans leur main en cas de pépin chez Toyota... DragonSpeed et ByKolles ne sont pour le moment absolument pas en mesure de lutter, et auront à coup sûr comme premier objectif celui de voir l'arrivée dans deux semaines. La BR1 de l'écurie américaine a perdu un temps de roulage précieux à cause de problèmes d'amortisseurs dans la matinée, et il en a été de même pour l'ENSO CLM P1/01, stoppée dans les esses Porsche en début d'après-midi, vraisemblablement suite à un ennui technique. 

Début et fin d'après-midi perturbés

#64 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R: Oliver Gavin, Tommy Milner, Marcel Fässler

La première heure après la pause déjeuner a d'ailleurs été plutôt perturbée, puisque Jordan King est sorti de la piste à Indianapolis au volant de l'Oreca #37 du Jackie Chan DC Racing. Un accident qui a nécessité une intervention pour remettre en place la pile de pneus, et qui a permis à la direction de course d'envoyer la voiture de sécurité, afin de roder la procédure en vue de la course. Un peu plus tard, c'est Olivier Pla qui est allé heurter les protections au virage du Tertre Rouge avec la Ford #66, tandis que Dennis Andersen s'est fait piéger dans les esses Porsche avec l'Oreca #20 du High Class Racing en deuxième partie d'après-midi. Cette sortie de piste a d'ailleurs provoqué une deuxième apparition de la voiture de sécurité, puisque les rails ont été enfoncés, exigeant une réparation évidente. 

Lire aussi:

Afin de ne pas trop compromettre le temps de piste, la direction de course a finalement agité le drapeau vert à 45 minutes du terme des essais, tout en maintenant un bon moment la zone des virages Porsche en Slow Zone, avant de libérer tout le monde peu avant la dernière demi-heure. 

Dans la catégorie LMP2, les chronos ont beaucoup bougé entre la séance matinale et celle de l'après-midi. Dans l'avant-dernière heure, l'Oreca #38 du Jackie Chan DC Racing s'est octroyé la référence du jour grâce à un tour bouclé en 3'289"504 par Ho-Pin Tung. Au deuxième rang pointe la DragonSpeed #31 tandis que l'Alpine complète le tiercé de tête et établit ainsi une domination des châssis Oreca, d'autant que Graff, TDS Racing, G-Drive et Duqueine Engineering suivent.

En LMGTE Pro, Corvette a conservé les rênes de la catégorie, en dépit d'une progression globale des chronos. Mike Rockenfeller a réussi à s'offrir un tour en 3'54"001, ce qui permet au constructeur américain de devancer la Ford GT #67 et l'autre C7.R. À noter surtout que les douze premiers se tiennent dans la même seconde ! Pour ce qui est du LMGTE Am, le meilleur temps revient à l'équipe WeatherTech Racing en 3'56"862 avec sa Ferrari 488. 

France Journée Test des 24 Heures du Mans

  # Cat. Équipe Voiture Trs Écart Temps
1 8 LMP1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 108   3:19.440
2 7 LMP1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 112 0.809 3:20.249
3 1 LMP1 Rebellion Racing Rebellion R13 - Gibson 77 1.883 3:21.323
4 11 LMP1 SMP Racing BR Engineering BR1 - AER 61 2.621 3:22.061
5 3 LMP1 Rebellion Racing Rebellion R13 - Gibson 84 2.754 3:22.194
6 17 LMP1 SMP Racing BR Engineering BR1 - AER 70 2.759 3:22.199
7 10 LMP1 DragonSpeed BR Engineering BR1 - Gibson 31 5.771 3:25.211
8 4 LMP1 Bykolles Racing Team Enso CLM P1/01 - Nismo 47 7.551 3:26.991
9 38 LMP2 Jackie Chan DC Racing Oreca 07 - Gibson 91 9.064 3:28.504
10 31 LMP2 DragonSpeed Oreca 07 - Gibson 84 9.329 3:28.769
11 36 LMP2 Signatech Alpine Matmut Alpine A470 - Gibson 71 9.557 3:28.997
12 39 LMP2 Graff Oreca 07 - Gibson 82 10.461 3:29.901
13 28 LMP2 TDS Racing Oreca 07 - Gibson 85 10.879 3:30.319
14 26 LMP2 G-Drive Racing Aurus 01 - Gibson 93 11.017 3:30.457
15 29 LMP2 Racing Team Nederland Dallara P217 Gibson 84 11.234 3:30.674
16 30 LMP2 Duqueine Engineering Oreca 07 - Gibson 79 11.275 3:30.715
17 32 LMP2 United Autosports Ligier JSP217 - Gibson 80 11.407 3:30.847
18 25 LMP2 Algarve Pro Racing Oreca 07 - Gibson 82 11.634 3:31.074
19 48 LMP2 IDEC Sport Oreca 07 - Gibson 78 11.892 3:31.332
20 37 LMP2 Jackie Chan DC Racing Oreca 07 - Gibson 50 12.201 3:31.641
21 23 LMP2 Panis Barthez Competition Ligier JSP217 - Gibson 86 12.254 3:31.694
22 43 LMP2 RLR M Sport/Tower Events Oreca 07 - Gibson 88 12.752 3:32.192
23 22 LMP2 United Autosports Ligier JSP217 - Gibson 82 12.802 3:32.242
24 47 LMP2 Cetilar R.Villorba Corse Dallara P217 - Gibson 74 13.111 3:32.551
25 20 LMP2 High Class Racing Oreca 07 - Gibson 84 13.762 3:33.202
26 49 LMP2 ARC Bratislava Ligier JSP217 - Gibson 75 14.882 3:34.322
27 34 LMP2 Inter Europool Competition Ligier JSP217 - Gibson 78 15.547 3:34.987
28 50 LMP2 Larbre Competition Ligier JSP217 - Gibson 76 16.017 3:35.457
29 63 LMGTEPro Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R 91 34.561 3:54.001
30 67 LMGTEPro Ford Chip Ganassi UK Ford GT 90 34.592 3:54.032
31 64 LMGTEPro Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R 75 34.596 3:54.036
32 71 LMGTEPro AF Corse Ferrari 488 GTE EVO 61 34.663 3:54.103
33 93 LMGTEPro Porsche GT Team Porsche 911 RSR 87 34.793 3:54.233
34 91 LMGTEPro Porsche GT Team Porsche 911 RSR 75 34.839 3:54.279
35 66 LMGTEPro Ford Chip Ganassi UK Ford GT 72 35.020 3:54.460
36 51 LMGTEPro AF Corse Ferrari 488 GTE EVO 78 35.057 3:54.497
37 97 LMGTEPro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR 97 35.143 3:54.583
38 69 LMGTEPro Ford Chip Ganassi USA Ford GT 72 35.278 3:54.718
39 68 LMGTEPro Ford Chip Ganassi USA Ford GT 50 35.344 3:54.784
40 94 LMGTEPro Porsche GT Team Porsche 911 RSR 74 35.556 3:54.996
41 92 LMGTEPro Porsche GT Team Porsche 911 RSR 78 35.716 3:55.156
42 95 LMGTEPro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR 50 35.797 3:55.237
43 89 LMGTEPro Risi Competizione Ferrari 488 GTE EVO 44 35.858 3:55.298
44 81 LMGTEPro BMW Team MTEK BMW M8 GTE 84 36.975 3:56.415
45 82 LMGTEPro BMW Team MTEK BMW M8 GTE 78 37.302 3:56.742
46 62 LMGTEAm WeatherTech Racing Ferrari F488 GTE 53 37.422 3:56.862
47 61 LMGTEAm Clearwater Racing Ferrari F488 GTE 91 37.483 3:56.923
48 54 LMGTEAm Spirit of Race Ferrari F488 GTE 77 37.495 3:56.935
49 57 LMGTEAm Car Guy Racing Ferrari F488 GTE 91 37.895 3:57.335
50 60 LMGTEAm Kessel Racing Ferrari F488 GTE 73 38.293 3:57.733
51 86 LMGTEAm Gulf Racing Porsche 911 RSR 77 38.309 3:57.749
52 77 LMGTEAm Dempsey - Proton Racing Porsche 911 RSR 76 38.341 3:57.781
53 70 LMGTEAm MR Racing Ferrari F488 GTE 87 38.608 3:58.048
54 83 LMGTEAm Kessel Racing Ferrari F488 GTE 81 38.822 3:58.262
55 98 LMGTEAm Aston Martin Racing Aston Martin Vantage 97 38.852 3:58.292
56 78 LMGTEAm Proton Competition Porsche 911 RSR 79 39.084 3:58.524
57 90 LMGTEAm TF Sport Aston Martin Vantage 78 39.403 3:58.843
58 84 LMGTEAm JMW Motorsport Ferrari F488 GTE 66 39.415 3:58.855
59 88 LMGTEAm Dempsey - Proton Racing Porsche 911 RSR 73 39.426 3:58.866
60 56 LMGTEAm Team Project 1 Porsche 911 RSR 47 39.978 3:59.418
61 85 LMGTEAm Keating Motorsport Ford GT 66 40.285 3:59.725
62 99 LMGTEAm Dempsey - Proton Racing Porsche 911 RSR 67 40.334 3:59.774

 

Patrick Dempsey honoré lors des 24 Heures du Mans

Article précédent

Patrick Dempsey honoré lors des 24 Heures du Mans

Article suivant

Toyota juge le rythme de Rebellion et SMP "dur à comprendre"

Toyota juge le rythme de Rebellion et SMP "dur à comprendre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans
Événement Journée Test
Catégorie Séance 2
Auteur Basile Davoine