Toyota a testé son proto LMP1 sur trois roues

Parmi les simulations de problèmes qui peuvent être rencontrés au Mans, Toyota a testé sa TS050 Hybrid sur trois roues lors de simulations à Aragón.

Dans sa quête ultime de victoire aux 24 Heures du Mans, Toyota ne veut rien laisser au hasard, alors que la face du LMP1 a changé et que le constructeur nippon sera le seul à engager cette année des prototypes hybrides, face à une meute de LMP1 privés.

Échaudé par les déconvenues cruelles des dernières éditions dans la Sarthe, le constructeur japonais a mis en place un programme d'essais poussés durant tout l'hiver, avec une approche différente en l'absence de Porsche, désormais retiré du LMP1. Lors des simulations d'endurance, Toyota a notamment simulé une cascade de problèmes afin de se préparer au mieux, notamment dans la manière de réagir. Des exercices qui sont mêmes allés jusqu'à faire rouler la TS050 Hybrid sur trois roues !

"À Aragón, nous avons fait un tour sur trois roues et demandé à l'équipe de ramener la voiture", confesse le directeur technique Pascal Vasselon. "Nous avons compris les problèmes supplémentaires que l'on peut rencontrer avec le différentiel à l'avant, par exemple."

Une vingtaine de situations simulées

Lors d'une autre séance d'essais privés, Toyota avait également pratiqué le même type de simulation, cette fois avec une roue arrière en moins. Au total, ce sont "20 à 25" situations prétendument inattendues qui ont été abordées lors de l'intersaison, avec également des défaillances de l'arbre de transmission, ou encore des coupures radio sans prévenir le pilote en piste en amont.

"Nous n'avions pas besoin d'autant de kilométrage que l'année dernière, donc nous en avons sacrifié pour entraîner l'équipe à gérer de faux problèmes", poursuit Vasselon. "L'objectif était d'entraîner l'équipe à faire face à l'inattendu, et ça a plutôt bien fonctionné. L'exceptionnel ne l'est plus vraiment désormais, mais bien sûr, l'adrénaline et le stress qu'il y a pendant une course provoqueront des difficultés supplémentaires"

Lors du Prologue qui s'est déroulé la semaine dernière sur le Circuit Paul Ricard, Toyota a bouclé plus de 1000 tours avec ses deux prototypes, l'un en configuration Le Mans, l'autre en configuration à fort appui, soit un total de 5802 kilomètres.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Équipes Toyota Racing
Type d'article Actualités
Tags pascal vasselon