Tréluyer - Audi, plus rapide en simulation de course

Porsche était très attendu lors des qualifications des 24 Heures du Mans, mais le résultat final s'est tout de même avéré étonnant, puisque la première Audi est reléguée à trois secondes de la pole position, une première depuis 2008 pour le constructeur allemand qui a placé ses trois voitures aux quatrième, cinquième et sixième places.

Pilote de l'Audi n°7 et triple vainqueur des 24 Heures du Mans, Benoît Tréluyer devra prendre le départ de la cinquième place avec son équipage.

Voir aussi - Le Mans - La grille de départ en images

Le Français reconnaît que la première séance qualificative, celle où Porsche s'est définitivement octroyé les trois premières places sur la grille, a été difficile pour Audi. Le constructeur aux anneaux a cependant pu bien avancer sur les réglages par la suite.

"Les premiers essais qualificatifs ont été difficiles avec une piste qui changeait beaucoup et pas trop d'adhérence," reconnaît Tréluyer pour Motorsport.com. "Après, nous avons pu bien progresser sur les réglages hier, cela s'est passé comme nous le voulions. Nous craignions un peu de ne pas avoir le temps de tout essayer, mais tout s'est bien passé, donc nous sommes contents à la fin des essais."

Lire aussi - Hülkenberg - "C'est Audi qu'il faut battre"

"Dans la dernière qualification, nous étions les plus rapides en simulation de course car tout le monde a dû simuler à peu près les conditions de course, donc nous sommes plutôt contents."

Le travail effectué sur les réglages avait pour priorité l'équilibre de l'Audi R18 e-tron quattro. "Il faut simplement équilibrer la voiture et la rendre facile à conduire, avec un bon équilibre, pour le début de course, afin d'avoir aussi une bonne voiture en fin de course," commente Tréluyer.

Le natif d'Alençon n'est toutefois par surpris par l'écart entre Porsche et Audi, du fait des caractéristiques techniques de la 919 Hybrid, particulièrement rapide dans l'exercice des qualifications.

"Nous ne sommes pas surpris, en qualifications, nous savions que cela allait être quasiment impossible avec leurs huit mégajoules," relativise-t-il. "Sur un tour, nous savons que nous ne pouvons pas lutter."

Lire aussi - Dumas - "Maintenant, il ne reste que 24 heures à faire!"

Tréluyer est néanmoins confiant pour la course. Il faut dire que la dernière déroute remarquable d'Audi en qualifications date de 2008, lorsque Porsche avait monopolisé le top 3 de la grille de départ tandis qu'Audi était relégué à plus de cinq secondes de la pole position. Or, la course s'était achevée sur une victoire du trio McNish-Capello-Kristensen!

"Nous sommes assez confiants," affirme le Français. "Après, Le Mans reste Le Mans. Nous sommes parfois partis avec beaucoup de retard, même sur les premiers relais et nous avons fini devant, ou très près, en fin de course, donc nous ne sommes pas inquiets."

Et Tréluyer de conclure, lorsque nous lui demandons quelle sera son approche en début de course : "Tranquille !"

A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Circuit Le Mans
Pilotes Benoit Tréluyer
Équipes Team Joest
Type d'article Actualités
Tags course, déclaration, qualifications, reaction, treluyer