Vergne rêve d'Indy et des 24 Heures du Mans

partages
commentaires
Vergne rêve d'Indy et des 24 Heures du Mans
Sam Smith
Par : Sam Smith
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
16 nov. 2016 à 12:00

Au-delà de la Formule E, l'ancien pilote Toro Rosso en Formule 1 a fait de deux des plus grandes courses du monde, les 500 Miles d'Indianapolis et les 24 Heures du Mans, son objectif pour les années à venir.

Jean-Éric Vergne, outre son rôle de pilote d'essais de la Scuderia Ferrari en F1, se consacre aujourd'hui entièrement au championnat de monoplaces électriques, auquel il participe avec la nouvelle équipe Techeetah après avoir quitté DS Virgin à la fin de la saison dernière. Mais cela ne l'empêche pas de regarder ailleurs.

L'ancien membre de la filière Red Bull et champion de Grande-Bretagne de F3 souhaite ainsi disputer tant les 500 Miles d'Indianapolis que les 24 Heures du Mans, deux épreuves auxquelles il n'a jamais pris part mais qui font rêver bien des pilotes, dans un futur proche.

Je sais qu'il y a deux courses que je ferai dans ma vie et ce sont Le Mans et Indianapolis. Je suis déterminé à faire ces courses, elles sont sur ma liste de choses à faire”, a dit Vergne, le week-end dernier au Maroc où, à Motorsport.com.

Un test avec Toyota en 2015

Vergne a confirmé avoir testé la Toyota LMP1 l'année dernière sur le circuit Paul Ricard, en même temps qu'Adrian Sutil, alors que tous deux espéraient prendre part à la classique mancelle au cas où cette équipe y aurait engagé une troisième voiture en plus deux deux alignées à l'année en WEC.

Je pense que ce sont des voitures fascinantes [les LMP1], pas beaucoup plus lentes qu'une Formule 1”, a-t-il ajouté. “J'ai vraiment aimé cette voiture [la Toyota] et j'aurais aimé la piloter en course.”

Débuts en LMP2 ?

Même si ses espoirs de courir au Mans en 2015 sont tombés à l'eau, Vergne n'a pas renoncé à son envie de disputer cette course et envisage de le faire en LMP2 dans un premier temps si une opportunité se présente.

Pour être honnête, j'ai conscience que de nombreux pilotes expérimentés n'ont pas de volant pour l'année prochaine et que trouver une place [en LMP1] va être difficile”, dit-il. “Nous verrons ce qui se passe mais je suis ouvert à un début par le LMP2 avant de trouver une opportunité en LMP1. J'en ai déjà eu une mais n'ai pas pu [l'accepter] en raison de mon travail avec Ferrari, et je pense que c'était un bon choix.”

Avec le retrait d'Audi en fin de saison, qui réduit le nombre de places disponibles en LMP1 et laisse sans volant plusieurs des meilleurs pilotes de la catégorie, il va sans doute lui falloir s'armer de patience...

Propos recueillis par Sam Smith

Prochain article 24 heures du Mans
Barrichello vise Le Mans avec Jan Lammers en LMP2

Previous article

Barrichello vise Le Mans avec Jan Lammers en LMP2

Next article

DAMS travaille sur un programme LMP2 pour 2018

DAMS travaille sur un programme LMP2 pour 2018

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Pilotes Jean-Éric Vergne
Auteur Sam Smith
Type d'article Actualités