8 Heures de Suzuka - Troisième succès pour Yamaha, le titre pour le GMT !

partages
commentaires
8 Heures de Suzuka - Troisième succès pour Yamaha, le titre pour le GMT !
Par :
31 juil. 2017 à 12:45

Après ses succès en 2015 et 2016, le Yamaha Factory Racing Team s'est de nouveau imposé à Suzuka, à l'occasion de la 40e édition de l'épreuve d'endurance moto japonaise.

#94 GMT 94 Yamaha: David Checa
David Checa, Niccolo Canepa, Mike Di Meglio, GMT 94 Yamaha
Podium: les vainqueurs Katsuyuki Nakasuga, Alex Lowes, Michael Van Der Mark, Yamaha Factory Racing Team
#12 Yoshimura Suzuki Motul Racing: Takuya Tsuda, Sylvain Guintoli, Josh Brookes
#94 GMT 94 Yamaha: David Checa, Niccolo Canepa, Mike Di Meglio
#634 Musashi Rt Harc-Pro. Honda: Takumi Takahashi, Takaaki Nakagami, Jack Miller
#1 Suzuki Endurance Racing Team SERT: Vincent Philippe, Etienne Masson, Sodo Hamahara
#9 Bmcj Motorrad Rennsport BMW: Koji Teramoto, Pedro Vallcaneras
#65 Motobox Kremer Racing Yamaha: Geoffroy Dehaye, Jan Viehmann, F Galotte
#21 Yamaha Factory Racing Team: Katsuyuki Nakasuga, Alex Lowes, Michael Van Der Mark
#21 Yamaha Factory Racing Team: Katsuyuki Nakasuga, Alex Lowes, Michael Van Der Mark
#21 Yamaha Factory Racing Team: Katsuyuki Nakasuga, Alex Lowes, Michael Van Der Mark
#95 S-Pulse Dream Racing Iai Suzuki: Hideyuki Ogata, Marcel Schrötter, Alex Cudlin

Jamais deux sans trois ! Le Yamaha Factory Racing Team a signé ce week-end sa troisième victoire consécutive sur la célèbre épreuve d'endurance moto des 8 Heures de Suzuka. Un fait rare, puisqu'il n'avait été réalisé qu'une seule fois par le passé, entre 2000 et 2002, alors par le Team Cabin Honda.

Après des essais libres perturbés par la pluie, les trois pilotes de l'équipe Alex Lowes, Michael van der Mark et Katsuyuki Nakasuga, s'étaient emparés de la pole position, avec un meilleur temps de 2'06"038 inscrit par ce dernier.

Et en dépit d'un meilleur départ en course de Leon Haslam, membre du Kawasaki Team Green, qui a pris la tête dans les premières encablures. Avec un écart n'excédant jamais les deux dixièmes de seconde, Nakasuga a réussi à reprendre son dû relativement rapidement, dans le 16e tour, avant de céder le guidon à son coéquipier issu du Superbike, Alex Lowes.

Derrière, l'équipe Musashi RT Harc-Pro Honda a longtemps fait figure d'outsider dangereux, jusqu'à ce que Takaaki Nakagami ne parte à la faute, faisant donc rétrograder son équipage, dont faisait partie le pilote MotoGP Jack Miller et Takumi Takahashi, à la quatrième place.

Voie royale pour le Yamaha Factory Racing Team

La voie était dès lors grande ouverte pour le Yamaha Factory Racing Team en vue d'une nouvelle victoire sur le circuit japonais, même si cela n'a pas empêché Alex Lowes de prendre quelques risques pour battre le record du tour en 2'06"932, soit un peu plus d'une seconde de mieux que la précédente référence détenue par Ryuichi Kiyonari depuis 2012.

La bataille s'est ensuite essentiellement concentrée pour le gain de la deuxième place, entre le F.C.C. TSR Honda et le Kawasaki Team Green. Le TSR Honda a en ce sens longtemps été en position de force pour aller s'emparer du premier accessit, jusqu'à ce que le moteur de la CBR de Randy de Puniet ne prenne feu à une grosse demi-heure du drapeau à damier.

Suffisant pour obliger le Français à repasser par la case stand. Rageant pour ce dernier, qui n'a d'ailleurs pas caché sa colère sur sa route vers le garage, alors que l'incendie n'a duré que quelques instants et semblait circonscrit au moment où il s'est arrêté.

Toujours est-il que c'est donc le Kawasaki Team Green et son trio de pilotes composé de Kazuma Watanabe, Leon Haslam et Azlan Shah Kamaruzaman, qui a hérité de la deuxième position, alors que le TSR Honda complète le podium.

Le Musashi RT Harc-Pro Honda finit donc pour sa part à la quatrième place, devant le YART Yamaha, qui consolide grâce à ce résultat sa troisième position au championnat. Notons également la septième place, derrière l'équipe du Honda Dream Racing, du Yoshimura Suzuki Motul Racing, pour lequel pilotait Sylvain Guintoli, Takuya Tsuda et Josh Brookes.

Un championnat d'ailleurs remporté par le GMT 94, qui triple ainsi la mise après ses précédentes victoires sur l'épreuve japonaise en 2004 et 2014. L'équipage composé de David Checa, Mike di Meglio et Niccolo Canepa a ainsi terminé la course à la 11e position.

Un résultat suffisant pour l'équipe française, alors que le Suzuki Endurance Racing Team (SERT) n'a pu faire mieux que la 18e place à l'arrivée, et qu'un seul point séparait les deux structures avant le début de cette cinquième et dernière manche de la saison 2016-17 d'EWC.

Article suivant
Miller et Guintoli seront de la partie aux 8 Heures de Suzuka

Article précédent

Miller et Guintoli seront de la partie aux 8 Heures de Suzuka

Article suivant

Robin Mulhauser retourne en selle avec le Team Bolliger Switzerland

Robin Mulhauser retourne en selle avec le Team Bolliger Switzerland
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu