Aegerter se rappelle au souvenir de tous, Lüthi à celui de Morbidelli

Dominique Aegerter a renoué avec la victoire dans des conditions difficiles à Saint-Marin, devant son compatriote Thomas Lüthi, qui met plus que jamais sous pression Franco Morbidelli au championnat.

Dans un pays comme la Suisse où l'horlogerie et la petite mécanique de précision tiennent pour ainsi dire de la religion, le fait d'être à l'heure en toutes circonstances est une habitude consommée. Thomas Lüthi ne déroge pas à la règle et semble, après sa deuxième place acquise ce week-end à Misano, plus que jamais dans les temps pour viser un premier titre en Moto2.

C'est que l'Helvète reprend du terrain sur le leader du championnat, Franco Morbidelli, depuis la reprise en République Tchèque début août et sa première victoire – et toujours unique à ce jour – de 2017. 

Car si, à Saint-Marin, Lüthi a dû renoncer à la victoire, terminant à un peu plus d'une seconde de son compatriote Dominique Aegerter, il revient tout de même à neuf points de son rival italien. Nul doute que ce résultat le satisfait amplement, après être passé entre les gouttes d'une course des plus piégeuses, qui a envoyé au tapis de nombreux pilotes, dont Morbidelli, qui a fait chou blanc sur ses terres suite à une chute. 

 

Quatrième pole de suite pour Pasini

Et comme nul n'est pas forcément prophète en son pays, aucun transalpin n'a terminé sur le podium de son Grand Prix national. Pourtant, cette 13e manche de l'année avait démarré sous les meilleurs auspices pour les pilotes locaux. Mattia Pasini avait en effet signé la pole position – la quatrième d'affilée, excusez du peu – après avoir dominé la journée du vendredi, devant Morbidelli.

Ce dernier s'était ainsi mis dans une excellente posture pour maintenir à distance ses principaux adversaires au championnat, et notamment Lüthi, seulement septième sur la grille, alors qu'Alex Marquez a dû déclarer forfait suite à un violent high-side lors des EL1 qui lui a occasionné une blessure au niveau du bassin. 

Le leader du championnat ne s'est d'ailleurs pas fait prier à l'extinction des feux pour réaliser le holeshot et profiter d'un départ laborieux de Pasini. La malédiction s'est ensuite acharnée sur le poleman, qui peine à concrétiser son excellente forme en qualifications en résultats tangibles en course.

Morbidelli mord la poussière

Celui qui s'est imposé en juin dernier au Mugello était pourtant bien décidé à monter sur la plus haute marche du podium pour la seconde fois à domicile cette saison, mais c'est finalement dans le bac à gravier que le natif de Rimini, ville du littoral adriatique située à une vingtaine de kilomètres du circuit Marco Simoncelli, a fini sa course. 

Un sort peu enviable qu'a aussi connu Morbidelli, qui a perdu le contrôle de sa machine au freinage mais aussi des point importants en vue du titre. 

 

Le tarmac détrempé du tracé italien a d'ailleurs offert une litanie de chutes, notamment dans le camp transalpin, à l'instar de celles de Luca Marini, de Lorenzo Baldassarri ou bien encore de Simone Corsi, mais aussi de Miguel Oliveira et du vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne, Takaaki Nakagami. 

Solides résultats pour Syahrin et Quartararo

Profitant au mieux de ces déboires, le pilote malaisien Hafizh Syahrin est remonté de la 14e position sur la grille jusqu'à la troisième place, renouant ainsi avec le podium pour la première fois depuis celui obtenu sur ses terres en 2012.

Ce dernier s'est senti comme un poisson dans l'eau et n'a commis aucune erreur pour finalement devancer Francesco Bagnaia et un impresionnant Brad Binder – auteur d'une folle remontée depuis le 17e emplacement sur la grille –, respectivement quatrième et cinquième sous le drapeau à damier. 

Sandro Cortese termine pour sa part sixième, après s'être élancé depuis la 13e position. Une véritable bouffée d'oxygène pour le pilote allemand, qui réalise ainsi son meilleur résultat de l'année et met un terme à une bien triste série de trois abandons successifs. 

Une autre bonne surprise est venue du seul représentant français du plateau de la catégorie intermédiaire, Fabio Quartaro. Déjà auteur d'une très bonne qualification avec la dixième place, le Niçois s'est tenu éloigné de tout incident pour rallier l'arrivée à la septième place, égalant ainsi ses meileurs résultats du Qatar et de la Catalogne cette saison. 

La volonté d'en voir le bout pour Corsi et Nakagami

Le tricolore devance Simone Corsi, huitième malgré une chute dans le tout dernier virage, l'Italien ayant mis un point d'honneur à franchir la ligne d'arrivée et à sauver des points bienvenus au classement général.

Pareil scénario a d'aileurs été observé pour Nakagami, qui a bouclé la course en 11e position après une chute de dernière minute. Le pilote japonais, qui fera ses débuts en MotoGP l'an prochain chez LCR aux côtés de Cal Crutchlow, termine derrière le Malaisien Khairul Idham Pawi, et le Suisse Jesko Raffin.

Devant, Aegerter a donc signé sa seconde victoire en Moto2 après celle décrochée sur le Sachsenring il y a trois ans, emmenant le premier doublé helvète de l'histoire de la catégorie intermédiaire. Un succès qui lui permet de faire un véritable bond au classement, et de figurer désormais à la huitième place. "C'est une sensation incroyable que de remporter cette seconde victoire. Quand je me suis levé ce matin, j'ai craint pour la pluie, car nous avions été très forts jusqu'ici ce week-end sur le sec", a expliqué au site officiel du MotoGP celui qui s'était qualifié à la troisième place. "Ce fut une course très longue. Lorsque j'ai vu Morbideli chuter, j'ai eu un peu peur, car je ne voulais pas connaître le même sort."

 

Pour son compatriote et dauphin Lüthi, le fait d'être passé à côté de la victoire n'efface pas la satisfaction d'avoir effectué une excellente opération au championnat, revenant à neuf encablures de Morbidelli. "Je lui reprends 20 points aujourd'hui, c'est donc évidemment une bonne chose", a confirmé l'Helvète après-course, insistant cependant que cette bonne dynamique ne modifiera pas son aproche de la course à l'avenir. "Tactiquement, cela ne change rien : il faut lui mettre la pression, et continuer à travailler. Avec ma chute [lors du warm-up], ma préparation sur piste détrempée a été perturbée. Du coup au début j'étais un peu en difficulté alors que Franco attaquait beaucoup et affichait un très bon rythme. Ensuite, je l'ai vu dans les graviers, et j'avais le championnat en tête. J'avais de bonnes sensations, un bon rythme, et j'étais capable de rattraper Domi [Dominique Aegerter]. Mais il était très fort au freinage, donc je ne pouvais pas prendre le risque de le dépasser. Au final, il fallait la jouer prudent, rester derrière et penser au championnat."

À voir donc si Lüthi parviendra à reprendre de nouveaux points à Morbidelli lors de la prochaine manche en Aragón, dans deux semaines, alors que la pression se fait de plus en plus importante sur les épaules du pilote italien. 

 Moto2 - Misano - Course

Pos.PilotesMotoTrsTemps/écarts
1 switzerland Dominique Aegerter  Suter 26 51'39.709 
2 switzerland Thomas Lüthi  Kalex 26 1.400
3 malaysia Hafizh Syahrin  Kalex 26 7.875
4 italy Francesco Bagnaia  Kalex 26 21.223
5 south_africa Brad Binder  KTM 26 23.849
6 germany Sandro Cortese  Suter 26 41.421
7 france Fabio Quartararo  Kalex 26 43.107
8 italy Simone Corsi  Speed Up 26 56.926
9 malaysia Khairul Pawi  Kalex 26 1'01.495
10 switzerland Jesko Raffin  Kalex 26 1'20.192
11 japan Takaaki Nakagami  Kalex 26 1'32.448
12 san_marino Alex de Angelis  Suter 25 1 tour
13 australia Remy Gardner  Tech 3 25 1 tour
14 japan Tetsuta Nagashima  Kalex 25 1 tour
15 spain Xavi Vierge  Tech 3 25 1 tour
16 italy Federico Fuligni  Kalex 25 1 tour
Ab.  italy Stefano Manzi  Kalex 22 4 tours
Ab.   united_states Joe Roberts  Kalex 12 14 tours
Ab.   italy Andrea Locatelli  Kalex 11 15 tours
Ab.   spain Iker Lecuona  Kalex 11 15 tours
Ab.   portugal Miguel Oliveira  KTM 10 16 tours
Ab.   belgium Xavier Simeon  Kalex 9 17 tours
Ab.   spain Augusto Fernandez  Speed Up 9 17 tours
Ab.   spain Isaac Viñales  Kalex 7 19 tours
Ab.   spain Jorge Navarro  Kalex 5 21 tours
Ab.   spain Edgar Pons  Kalex 5 21 tours
Ab.   italy Franco Morbidelli  Kalex 3 23 tours
Ab.   italy Mattia Pasini  Kalex 2 24 tours
Ab.   italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 2 24 tours
Ab.   united_kingdom Tarran Mackenzie  Suter 1 25 tours
Ab.   italy Luca Marini  Kalex 0  

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Misano
Sous-évènement Course - Dimanche
Circuit Misano
Type d'article Résumé de course