Bagnaia l'emporte face à Oliveira et reprend la tête du championnat

partages
commentaires
Bagnaia l'emporte face à Oliveira et reprend la tête du championnat
Par : Willy Zinck
13 août 2018 à 11:50

L'Italien a décroché un cinquième succès dimanche en Autriche, battant en brèche les espoirs de victoire à domicile de KTM.

Fabio Quartararo, Speed Up Racing
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Tetsuta Nagashima, Idemitsu Honda Team Asia
Le départ
Fabio Quartararo, Speed Up Racing
Niki Tuuli, SIC Racing Team
Tetsuta Nagashima, Idemitsu Honda Team Asia
Khairul Idham Pawi, Idemitsu Honda Team Asia
Niki Tuuli, SIC Racing Team
Des fans avec des drapeaux
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Red Bull
Tetsuta Nagashima, Idemitsu Honda Team Asia
Mattia Pasini, Italtrans Racing Team
Niki Tuuli, SIC Racing Team
Niki Tuuli, SIC Racing Team
Luca Marini, Sky Racing Team VR46, Alex Marquez, Marc VDS
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo, Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46

Le chassé croisé ne concerne pas uniquement les départs en vacances en ce début de mois d'août, mais aussi le championnat Moto2 ! Car grâce à sa victoire décrochée en Autriche ce dimanche, Francesco Bagnaia a repris les commandes du classement général, pour trois petits points seulement, après être venu à bout en course de son rival pour le titre, Miguel Oliveira.

Et avec Luca Marini présent lui aussi sur le podium en troisième position, ce sont donc deux protégés de Valentino Rossi qui se sont illustrés sur le Red Bull Ring. Pourtant, l'issue aurait pu être tout autre pour Bagnaia.

Bagnaia l'a échappé belle

Après avoir signé la pole position, l'Italien a bien failli tout perdre dans le premier tour, lorsque lui et Fabio Quartararo, dont on a appris dans le week-end qu'il ferait lui aussi ses débuts en MotoGP l'an prochain avec la future équipe SIC-Yamaha, sont entrés en contact.

Si le Niçois a chuté au-delà de la 20e place, le leader du championnat a, lui, réussi à limiter dans un premier temps les dégâts pour pointer en quatrième position après cette incartade. Le décor était donc planté pour offrir aux spectateurs une remontée du transalpin vers les sommets.

Lire aussi :

Celui-ci s'est ainsi rapidement défait de Jorge Navarro et d'Álex Márquez pour revenir en quatrième position dès le sixième tour. Mais restait dès lors le plus dur : reprendre la tête de course à Oliveira, qui avait profité de l'aubaine dans la première boucle pour s'emparer du leadership.

Le Portugais a par la suite offert une superbe résistance à Bagnaia, parant une première attaque déjà sérieuse dans le 21e tour. Mais c'est à deux boucles du but que l'Italien a porté un coup rédhibitoire au pilote de l'équipe Ajo Motorsport, ainsi qu'un dernier tour de folie où les deux hommes se sont échangé la première place.

Un dernier tour de folie

Mais c'est finalement Bagnaia qui a eu gain de cause en décroisant dans le dernier tournant, avant de se diriger vers sa cinquième victoire de la saison. Un dénouement qui n'était clairement pas du goût d'Oliveira : "Qu'est-ce que vous croyez ?", a-t-il interrogé dans le Parc Fermé, avant de reprendre le sourire. "Ça m'embête de perdre de cette façon, mais au final cela a été une belle bataille. J'ai tout donné en piste. Je savais que dans le dernier secteur il était fort, en tout cas bien plus fort que moi. Dans le dernier tour, j'ai bien essayé de fermer un peu la porte. J'ai bien essayé dans le dernier virage, mais ce n'était pas possible d'aller chercher cette victoire."

Forcément, l'issue de ce Grand Prix d'Autriche est de nature à davantage donner le sourire à Bagnaia, qui reprend donc grâce à son succès les rênes du championnat. "Je suis très content, surtout de reprendre de nouveau la tête du championnat", a-t-il confirmé. "Dès le départ, j'ai essayé de rattraper le terrain car dans le premier virage Quartararo m'a touché et je suis parti large. Après j'ai attaqué et encore attaqué, et quand j'ai établi la jonction avec Oliveira, j'étais à la limite car je n'avais plus de pneu à l'arrière. Quand j'ai regardé où je pouvais le passer, j'ai essayé dans le dernier virage et cela a été incroyable pour nous. Nous étions certes sur le territoire de KTM, mais nous étions très rapides ce week-end, et donc je suis content de ce résultat."

Derrière ces deux belligérants, la troisième place est revenue à Marini, au terme d'une lutte particulièrement intense pour la dernière marche du podium. Car Álex Márquez était également de la partie, mais n'a pu que constater les dégâts suite à sa chute dans le dernier virage du dernier tour.

Lire aussi :

"Quelle course !", s'est exclamé l'Italien après coup. "Je suis très content parce que jusqu'à ce matin, j'avais beaucoup de difficultés. Mais nous avons fait les bons changements sur la moto et j'ai pris le départ en étant très concentré. Je savais que ce serait très dur au freinage. Il y en a beaucoup ici, qui sont autant d'endroits où dépasser. Mais je suis resté calme et concentré, et à la fin j'ai attaqué un peu plus. Cette troisième place, c'est incroyable."

Mattia Pasini a lui aussi été en lice pour le top 3, mais doit finalement se contenter de la quatrième place, devant Jorge Navarro. En sixième position, on retrouve le coéquipier d'Oliveira, Brad Binder, qui devance Marcel Schrötter et Joan Mir, alors que Fabio Quartararo a plutôt bien réussi à se remettre de son accrochage avec Bagnaia en terminant neuvième.

Moto2 - Spielberg - Course
Pos. Pilote Moto Trs Temps/écarts
1 Italy Francesco Bagnaia  Kalex 25 37'45.914
2 Portugal Miguel Oliveira  KTM 25 0.264
3 Italy Luca Marini  Kalex 25 5.953
4 Italy Mattia Pasini  Kalex 25 6.114
5 Spain Jorge Navarro  Kalex 25 8.554
6 South Africa Brad Binder  KTM 25 8.944
7 Germany Marcel Schrötter  Kalex 25 9.126
8 Spain Joan Mir  Kalex 25 12.404
9 France Fabio Quartararo  Speed Up 25 16.250
10 Spain Iker Lecuona  KTM 25 16.718
11 Italy Romano Fenati  Kalex 25 16.829
12 United Kingdom Danny Kent  Speed Up 25 17.716
13 Italy Andrea Locatelli  Kalex 25 23.200
14 Italy Stefano Manzi  Suter 25 27.944
15 Japan Tetsuta Nagashima  Kalex 25 27.994
16 Malaysia Khairul Pawi  Kalex 25 28.493
17 Switzerland Dominique Aegerter  KTM 25 29.043
18 South Africa Steven Odendaal  NTS 25 38.176
19 United States Joe Roberts  NTS 25 40.544
20 France Jules Danilo  Kalex 25 41.655
21 Niki Tuuli  Kalex 25 41.727
22 Netherlands Bo Bendsneyder  Tech 3 25 42.766
23 Spain Isaac Viñales  Suter 25 43.811
24 Alejandro Medina  Kalex 25 45.372
25 Xavi Cardelus  Kalex 25 51.185
26 Italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 25 1'13.901
Ab. Spain Álex Márquez  Kalex 24 1 Lap
Ab. United Kingdom Sam Lowes  KTM 17 8 Laps
Ab. Italy Federico Fuligni  Kalex 17 8 Laps
Ab. Italy Simone Corsi  Kalex 3 22 Laps
Ab. Australia Remy Gardner  Tech 3 3 22 Laps
Ab. Spain Augusto Fernandez  Kalex 3 22 Laps
Prochain article Moto2
Officiel - Lüthi revient en Moto2 avec Intact GP en 2019

Previous article

Officiel - Lüthi revient en Moto2 avec Intact GP en 2019

Next article

Officiel - Le team Ángel Nieto revient en Moto2 avec KTM en 2019

Officiel - Le team Ángel Nieto revient en Moto2 avec KTM en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Spielberg
Catégorie Course
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course