Moto2
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

3e victoire pour Baldassarri, qui creuse l'écart au championnat !

partages
commentaires
3e victoire pour Baldassarri, qui creuse l'écart au championnat !
Par :
6 mai 2019 à 10:32

Le pilote italien s'est de nouveau imposé dimanche à Jerez, et poursuit sa chevauchée en tête du classement Moto2.

Xavi Vierge, Marc VDS Racing
Xavi Vierge, Marc VDS Racing
Xavi Cardelus, Team Stylobike
Xavier Cardelus, Angel Nieto Team
Thomas Luthi, Intact GP
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Remy Gardner, SAG Racing Team
Remy Gardner, SAG Racing Team
Remy Gardner, SAG Racing Team
Philipp Öttl, Tech 3l
Philipp Öttl, Tech 3, Marco Bezzecchi, Tech 3
Philipp Öttl, Tech 3l
Marco Bezzecchi, Tech 3, Patrama
Marco Bezzecchi, Tech 3
Marco Bezzecchi, Tech 3
Marcel Schrotter, Intact GP
Lorenzo Baldassarri, Pons HP40
Fabio Di Giannantonio, Speed Up Racing
Iker Lecuona, American Racing

Et de trois pour Lorenzo Baldassarri, qui a confirmé dimanche à Circuito de Jerez être l'un des favoris en vue du titre Moto2 cette saison. Le pilote italien se relance ainsi parfaitement après son abandon d'Austin il y a trois semaines, devançant de justesse à l'arrivée Jorge Navarro et son coéquipier Augusto Fernandez.

Une victoire acquise au terme d'un Grand Prix qui aura été tout sauf facile pour le leader du championnat, victime de problèmes mécaniques en tout début de week-end ainsi que d'accidents à répétition. À l'arrivée, c'était donc le soulagement et le sentiment du devoir accompli qui prévalait :  "Le week-end a débuté avec une météo difficile. La première journée a démarré de façon catastrophique pour nous, avec des problèmes électroniques, une chute dans le virage 5, puis deux autres ensuite", a-t-il rappelé dans le Parc Fermé. "Mais nous avons continué à nous battre, et au final cette victoire est aussi pour l'équipe et moi, car nous avons fait du bon travail pour rester dans le rythme." 

Lire aussi:

Le Transalpin s'est imposé de justesse face à Navarro, qui avait fait sensation 24 heures plus tôt en signant sa première pole position dans la catégorie intermédiaire, sa deuxième en GP après celle obtenue en Moto3 à Silverstone en 2015.

Première pole pour Speed Up depuis 2018

L'Espagnol avait en effet pris le dessus le samedi sur Álex Márquez et Fernández, signant du même coup la première pole position de l'équipe Speed Up depuis le Grand Prix de Catalogne 2018 et celle d'un certain Fabio Quartararo…

Malheureusement pour lui, son départ ne fut pas des plus transcendants, et il a été obligé de rattraper le terrain perdu une bonne partie de la course, échouant à moins de quatre dixièmes seulement de Baldassarri, au prix d'une fin de course très solide qui l'a vu prendre le dessus sur Fernández à deux tours du but.

À l'arrivée, Navarro reconnaissait d'ailleurs avoir travaillé tout le week-end sur son allure en course pour faire la différence dans les dernières boucles. "C'était le plan. Nous avons travaillé durant tout le week-end sur le rythme de course, et pour être rapide notamment lors des sept derniers tours", a-t-il confirmé. "Mais j'ai fait une erreur au départ, et je dois m'améliorer dans ce domaine, car après cela nous avons été vraiment très rapides. Je suis désolé pour l'équipe car aujourd'hui nous avions les éléments pour gagner, mais c'est comme ça. Je suis tout de même content d'être là pour mon GP à domicile."

Si l'Espagnol avait fait une erreur au départ, celle-ci était cependant passée inaperçue compte tenu du drapeau rouge brandi dès le premier tour suite au carambolage impliquant divers pilotes.

Carambolage au départ

En effet, le premier virage avait été le théâtre d'un highside de la part de Remy Gardner, dont la moto était par la suite percutée par Márquez. Leurs machines respectives en perdition sur la piste andalouse, c'était derrière un peu le sauve-qui-peut pour éviter le contact.

Las, l'Indonésien Dimas Ekky Pratama percutait lui aussi la moto de Gardner et était renvoyé dans celle de Marco Bezzecchi, qui ne pouvait rien faire. On comprend dès lors la décision, rapide, de la Direction de course d'interrompre l'épreuve. Fort heureusement, peu de dégâts autres que matériels furent à déplorer dans ce premier tour, seul Gardner se voyant diagnostiqué une commotion cérébrale. 

Lire aussi:

La course a repris quelques instants plus tard, mais sa durée était réduite de 23 à 15 tours. Fernández réalisait d'emblée le holeshot devant son coéquipier Baldassarri, les deux coéquipiers qui se montraient dans un premier temps intraitables et commençaient à creuser l'écart.

En effet, seul Thomas Lüthi, dernier vainqueur en date à Austin et qui s'était élancé depuis la huitième place sur la grille, parvenait tant bien que mal à rester accroché en troisième position.

Belle remontée de Navarro

Devant, Baldassarri finissait par prendre le dessus sur Fernández à neuf tours du but en faisant l'intérieur dans le dernier virage. Une manœuvre qui allait lui permettre de se mettre à l'abri du formidable retour de Navarro, qui prenait lui aussi le dessus sur Fernández à deux tours de la fin, pour être finalement trop court pour reprendre à temps le vainqueur final de la course.

Fernández troisième, Lüthi devait quant à lui se contenter de la quatrième place, devant Brad Binder qui faisait son retour dans les points après son abandon aux États-Unis. Le Sud-Africain devançait Xavi Vierge, auteur d'un fantastique départ qui lui a valu de gagner huit places en un tour ! 

Lire aussi:

Suit Tetsuta Nagashima, le Japonais chanceux de finir à pareille position, lui qui avait été contraint de prendre le premier départ depuis la voie des stands. Heureusement pour lui, le drapeau rouge lui avait permis de retrouver sa place sur la grille pour le second envol, et le Nippon a pu faire sa course et ramener de précieux points.

Au championnat, Baldassarri fait le trou avec cette nouvelle victoire, et affiche désormais 17 unités d'avance sur Lüthi, son nouveau dauphin qui passe devant Marcel Schrötter. Navarro grimpe pour sa part à la quatrième place devant Binder et Márquez.

Spain Moto2 - Jerez - Course

Cla Pilotes Moto Gap
1 Italy Lorenzo Baldassarri Kalex  
2 Spain Jorge Navarro Speed Up 0.359
3 Spain Augusto Fernandez Kalex 1.091
4 Switzerland Thomas Lüthi Kalex 2.428
5 South Africa Brad Binder KTM 3.767
6 Spain Xavi Vierge Kalex 4.955
7 Japan Tetsuta Nagashima Kalex 7.842
8 Italy Luca Marini Kalex 8.026
9 Italy Nicolò Bulega Kalex 8.571
10 Spain Iker Lecuona KTM 10.235
11 Italy Enea Bastianini Kalex 10.445
12 Italy Fabio Di Giannantonio Speed Up 12.708
13 Switzerland Dominique Aegerter MV 14.179
14 Italy Andrea Locatelli Kalex 15.470
15 Germany Marcel Schrötter Kalex 16.188
16 Netherlands Bo Bendsneyder NTS 18.335
17 Thailand Somkiat Chantra Kalex 20.944
18 South Africa Steven Odendaal NTS 22.591
19 Germany Lukas Tulovic KTM 25.896
20 United States Joe Roberts KTM 27.150
21 Italy Stefano Manzi MV 27.887
22 Italy Marco Bezzecchi KTM 28.312
23 Germany Philipp Oettl KTM 29.063
24 Spain Álex Márquez Kalex 32.311
25 Andorra Xavi Cardelus KTM 1'01.987
  Spain Jorge Martín KTM 8 Laps
  United Kingdom Sam Lowes Kalex 8 Laps
  Italy Mattia Pasini KTM 10 Laps
  Italy Simone Corsi Kalex 12 Laps
  Australia Remy Gardner Kalex  
  Indonesia Dimas Ekky Pratama Kalex  

 

Article suivant
Moto, horaires et couverture TV du GP d'Espagne en Suisse

Article précédent

Moto, horaires et couverture TV du GP d'Espagne en Suisse

Article suivant

Mattia Pasini engagé pour un troisième remplacement en Moto2

Mattia Pasini engagé pour un troisième remplacement en Moto2
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Auteur Willy Zinck