Moto2
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Bezzecchi : "J’ai reçu beaucoup de conseils de Rossi"

partages
commentaires
Bezzecchi : "J’ai reçu beaucoup de conseils de Rossi"
Par :
15 févr. 2019 à 12:07

Après avoir joué le titre Moto3 en 2018, l’Italien monte en grade en passant en Moto2 cette année, et peut compter sur les conseils de la VR46 Riders Academy ainsi que sur l’équipe Tech3 pour l’aider à réaliser une bonne saison.

Marco Bezzecchi arrive en Moto2 cette année après s’être battu l’an dernier pour le titre Moto3. Un passage rapide puisqu’il ne sera resté que deux saisons dans la petite catégorie. Mais l’Italien, conseillé par Valentino Rossi et sa structure, la VR46 Riders Academy, s’est révélé en 2018 et a su éveiller l’intérêt de KTM et de Tech3 en Moto2.

Lire aussi :

À l’entame de la saison passée, personne n’aurait misé un centime sur Bezzecchi, 23e du championnat Moto3 après une première année d’apprentissage en 2017. Et pourtant, c’est bien lui qui a donné du fil à retordre à Jorge Martín pour le titre et s’est imposé comme son principal adversaire avant de finalement terminer sur la troisième marche du podium final.

L’importance de la VR46 Riders Academy

Il faut dire que le jeune italien ne travaille pas tout seul et peut bénéficier des conseils de l’ensemble des pilotes de la VR46 Riders Academy, à commencer par le nonuple Champion du monde qui en est à son origine. "Il a énormément d’expérience et beaucoup de titres", a expliqué Bezzecchi à Motorsport.com. "J’ai reçu beaucoup de conseils de Rossi, surtout l’an dernier car c’était la première année où je me battais vraiment pour la victoire. Après un ou deux podiums, il m’a expliqué comment faire parfois pour se battre dans le dernier tour, mais aussi en qualifications car j’avais souvent du mal. Je lui ai donc demandé souvent conseil sur la stratégie à adopter en Moto3 où c’est souvent la folie en qualifications. Je lui ai également demandé comment gérer certains virages."

Très souvent présent aux entraînements de ses protégés, Rossi met toute son expérience à leur disposition, et c’est grâce à cela que Bezzecchi a pu autant progresser : "Je lui demande aussi conseil en entraînement, à Misano ou au Mugello. Parfois, je lui demande de rester derrière moi durant un tour afin qu’il m’observe, c’est très important. Il est impressionnant car il voit tout, il enregistre plein d’informations en une seconde et il est en mesure d’expliquer comment faire mieux."

Cette formule est payante puisque Bezzecchi est le sixième pilote de la VR46 Riders Academy à accéder au Moto2 après Franco Morbidelli, Francesco Bagnaia, Luca Marini, Lorenzo Baldassarri et Stefano Manzi. Et il peut justement compter sur leur aide, en plus de celle de Rossi. "Je suis chanceux de faire partie de la VR46 Riders Academy car il y a beaucoup de gars forts", a commenté Bezzecchi. "Tout le monde est rapide. Nous sommes un grand groupe et j’essaye d’attraper des conseils de la part de chacun."

Un talent convoité

Son arrivée dans la catégorie intermédiaire se fera au sein de l’équipe Tech3. La structure française, et plus particulièrement son patron, Hervé Poncharal, ont repéré l’Italien l’an dernier, qui n’aurait peut-être pas fait le saut de catégorie sans lui. "La plus grande motivation était que tout changeait, les données, le moteur, donc c’est nouveau pour tout le monde, mais j’ai aussi eu un bon feeling avec Hervé qui me voulait beaucoup", a-t-il raconté. "J’ai apprécié cela car je me suis senti important et voulu. Nous avons beaucoup discuté avant de signer car c’est sûr que c’est une grande étape et ce n’était que ma deuxième année en Moto3. J’ai beaucoup réfléchi." Mais le patron français n’a pas été seul à dans cette démarche. "KTM était aussi intéressé, ils ont beaucoup poussé pour moi", a révélé le pilote italien.

Désormais dans l’antre du constructeur autrichien, Bezzecchi a tout pour s’épanouir cette saison, et s’est d’ailleurs dit "très excité" lors de la présentation officielle de KTM. "Cela va être intéressant de commencer, je ne peux pas attendre, j’ai vraiment hâte de rouler avec la moto", a-t-il ajouté. "J’aborde cette saison très motivé pour faire du bon travail avec ma moto et l’équipe."

Lire aussi :

Le premier test, qui s’est tenu en novembre sur le circuit de Jerez, s’est révélé être plus compliqué que prévu pour le rookie qui n’a pointé qu’en 25e position, à 2,128 secondes du meilleur temps. Il roulera de nouveau sur cette piste le 20 février pour un second test. Au vu de ses résultats précédents, il se montre prudent : "Pour l’instant j’attends les tests IRTA pour voir où je me situe et ensuite me fixer un objectif à l’esprit et tenter de l’atteindre durant la saison."

Propos recueillis par Maria Reyer

Article suivant
Martín : L'objectif en Moto2 ? "Être Rookie de l'année"

Article précédent

Martín : L'objectif en Moto2 ? "Être Rookie de l'année"

Article suivant

Le Ranch, berceau des futurs Rossi ?

Le Ranch, berceau des futurs Rossi ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Présentation KTM Racing
Pilotes Marco Bezzecchi
Équipes Red Bull KTM Tech3
Auteur Charlotte Guerdoux