Course - Johann Zarco ne se laisse pas atteindre par les difficultés

Le programme anglais prévoyait que les pilotes Moto2 essuient les plâtres ce dimanche. Et ils n'ont pas eu la vie facile, disputant leur course en pneus rainurés alors que la pluie a cessé peu après le départ.

Dans ces conditions très particulières, Johann Zarco a une nouvelle fois affirmé sa suprématie. Sa course, il l'a jouée en deux temps, optant d'abord pour une sage attente, alors que Tito Rabat et Alex Rins se disputaient la première place.

"Au début, j'ai vu que Rins était déjà en train d'attaquer, tandis que j'arrivais à facilement rester derrière lui. Je me suis dit que j'allais épargner mes pneus," explique le pilote français, qui a fini par porter son attaque dans le septième tour. "Je me sentais vraiment très à l'aise et je me suis dit qu'il valait mieux que je me creuse une avance, alors je me suis échappé." Tout simplement.

Une fois en tête, Zarco a affiché un rythme qui aurait eu de quoi décourager ses adversaires. Dans le septième tour, il était 8 dixièmes plus rapide que son plus proche poursuivant, 1.3s dans le tour suivant, puis 1.5s, 2.2s... Voilà comment il s'est concocté une confortable avance, qui ira jusqu'à flirter avec les huit secondes.

Avec une maîtrise impressionnante et semblant faire fi de la difficulté des conditions, Zarco s'impose pour la cinquième fois cette saison et renforce encore un peu plus sa position de leader au Championnat où il compte désormais 85 points d'avance.

"Merci à l'équipe! On a bien travaillé cet hiver sur le mouillé et je m'étais aussi entraîné au préalable pour les conditions mixtes, alors je connais ces sensations et je sais ce que je peux faire," commente le pilote du team Ajo Motorsport. "C'est fantastique, ça fait beaucoup de points pour le Championnat. Je vise le titre, c'est mon objectif désormais. Je savoure. Une victoire, un back-flip... la vie est belle, c'est parfait!"

Un jeu d'équilibriste

Loin de l'état de grâce de Zarco, les autres prétendants à la victoire ont eu la vie dure. Parmi le groupe de six qui s'était formé à l'extinction des feux, on a rapidement perdu Thomas Lüthi, ralenti par la forte dégradation de ses pneus pluie. Quant à Jonas Folger et Alex Márquez, ils ont réussi à s'accrocher tant bien que mal, mais sans parvenir à envisager le top 3 jusqu'au bout.

C'est entre Alex Rins et Tito Rabat, vainqueur l'année dernière, que s'est joué le podium. Et cette bagarre a tourné à un véritable jeu d'équilibriste pour le pilote Marc VDS, dont le pneu arrière perdait littéralement des morceaux de gomme par paquets. Malgré une excursion hors-piste en fin de course, il est parvenu à sauver une troisième place dont il peut s'estimer soulagé.

"Quand la piste a commencé à sécher, c’était assez dangereux de rouler sur la trajectoire car je manquais de feedback avec la moto," raconte Rabat. "Johann a toujours été très fort dans ces conditions, et Alex poussait beaucoup. Il était très fort ce week-end. Aujourd’hui j’ai essayé de prendre du plaisir. Je n’ai fait qu’une seule erreur quand j’ai perdu l’avant à la chicane et que Rins m’a doublé. Après ça j’ai attaqué tant que j’ai pu dans le dernier tour pour m’assurer la troisième place."

La deuxième place revient donc au rookie Alex Rins, qui confirme sa parfaite adaptation à la catégorie et un potentiel plus que prometteur. "J'ai attaqué fort et je termine deuxième, ce qui est vraiment bien pour moi. Une course difficile parce qu'on était en pneus pluie alors que les conditions auraient finalement voulu des slicks. En tout cas, je suis content!"

Les deux hommes se disputent la deuxième place du Championnat, qui revient aujourd'hui à Rins. Seuls trois points les séparent désormais.

Les places d'honneur

Alex Márquez et Jonas Folger complètent le top 5 de cette course, devant Sam Lowes. Héros hier en signant la première pole position britannique à domicile depuis 1977, l'Anglais était aujourd'hui l'ombre de lui-même. Mal parti, il a rétrogradé jusqu'au dixième rang avant de reprendre du poil de la bête et de mener de longues bagarres. D'abord contre Takaaki Nakagami, grand amateur de Silverstone, puis contre Anthony West, toujours très à l'aise sur piste humide. Lowes se classe finalement sixième devant l'Australien, qui partait de la 22e place.

On notera que Florian Alt, premier à être passé par les stands pour monter des pneus slicks, s'est offert un moment de gloire en venant se frotter aux leaders, ralentis par leurs gommes rainurés. Une anecdote qui a valu quelques frayeurs à Johann Zarco et à ses poursuivants, mais qui n'a heureusement pas eu de conséquences sur le résultat final.

Pour le Français Louis Rossi, ce fut une dure journée. Après deux passages par les stands, il termine à la 27e place.

Moto2 - Grand Prix de Grande-Bretagne

 Pos. Pilote Moto  Ecart
1 Johann Zarco Kalex/Honda  
2 Alex Rins Kalex/Honda 3.360
3 Esteve Rabat Kalex/Honda 5.527
4 Álex Márquez Kalex/Honda 6.489
5 Jonas Folger Kalex/Honda 8.228
6 Sam Lowes Speed Up/Honda 28.261
7 Anthony West Speed Up/Honda 33.902
8 Sandro Cortese Kalex/Honda 33.939
9 Thomas Lüthi Kalex/Honda 34.889
10 Ricard Cardús Suter/Honda 35.084
11 Marcel Schrötter Tech 3/Honda 38.814
12 Randy Krummenacher Kalex/Honda 39.190
13 Dominique Aegerter Kalex/Honda 47.780
14 Takaaki Nakagami Kalex/Honda 57.103
15 Axel Pons Kalex/Honda 1'00.071
16 Hafizh Syahrin Kalex/Honda 1'02.268
17 Luis Salom Kalex/Honda 1'04.389
18 Julián Simón Speed Up/Honda 1'04.806
19 Azlan Shah Kalex/Honda 1'07.910
20 Mika Kallio Kalex/Honda 1'08.594
21 Jesko Raffin Kalex/Honda 1'10.950
22 Xavi Vierge Tech 3/Honda 1'11.354
23 Robin Mulhauser Kalex/Honda 1'39.471
24 Florian Alt Suter/Honda 1'51.325
25 Xavier Simeon Kalex/Honda 1 tour
26 Federico Caricasulo Kalex/Honda 1 tour
27 Louis Rossi Tech 3/Honda 2 tours
  Thitipong Warokorn Kalex/Honda Abandon
  Lorenzo Baldassarri Kalex/Honda Abandon
  Simone Corsi Kalex/Honda Abandon
  Bradley Ray FTR/Honda Abandon

 

A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Silverstone
Sous-évènement Dimanche
Circuit Silverstone
Pilotes Johann Zarco
Équipes Ajo Motorsport
Type d'article Résumé de course
Tags championnat du monde, course, silverstone, victoire, zarco