Course - Xavier Simeon reprend l’Histoire belge

C’est un petit événement historique qui a eu lieu sur un tracé du Sachsenring qui accueillait la neuvième manche du championnat Moto2. Un Grand Prix d’Allemagne qui a toiletté une Histoire belge de la moto qui prenait la poussière depuis trente-deux-ans. Depuis 1983 en effet et une certaine course 250cc sur le circuit de Spa-Francorchamps, aucun citoyen d’outre-quiévrain ne s’était imposé en Grand Prix. Voilà les tablettes mises à jour grâce à un Xavier Simeon qui est devenu le troisième pilote à faire retentir la Brabançonne sur un podium.

Le premier avait été Julien van Zeebroek en 1976 et le second Didier De Radigès en 1983. Il y a maintenant un troisième Belge qui pourra se targuer d’être un vainqueur de Grand Prix moto en la personne d’un Xavier Simeon qui a soufflé la victoire à un Johann Zarco parti de la pole position et qui semblait se diriger vers une troisième concrétisation de rang.

Mais à moins de cinq tours du but, le pilote Gresini a produit son effort pour subtiliser les commandes de l’épreuve à son homologue de l’écurie Ajo. Ce dernier a bien tenté de répliquer dans un dernier tour convaincant, mais entre une troisième concrétisation de rang et les vingt bons points bien utiles pour paver son chemin vers le titre mondial, l’homme d’Avignon a choisi. En ne tentant pas le diable rouge.

"Dans le dernier tour, je suis resté aussi près que possible de Xavier pour lui mettre la pression" a commenté le tricolore qui monte sur son huitième podium après neuf courses consommées. "J’ai espéré une faute de sa part, mais elle n’est jamais venue. J’ai été surpris qu’il me passe en fin de course car je menais alors assez facilement. Même si mon attaque pour le reprendre à échouer, je suis content du résultat. C’est dommage que Tito Rabat soit tombé. J’espère qu’il ne s’est pas fait mal. Cette seconde place est un bon résultat car j’ai pris de bons points pour le championnat. Je prends encore de l’avance et je vais bien profiter de la trêve estivale."

Le malheureux du jour s’appelle en effet Esteve Rabat bien mal récompensé d’un week-end rempli de courage. Le Champion du Monde en titre a tenu admirablement son poste après s’être fait opérer  d’une clavicule brisée à l’entrainement il y a à peine une semaine. Moyennement qualifié, il s’est employé à remonter pour entrevoir dans le dernier virage une troisième place qui l’aurait comblé.

 Cette seconde place est un bon résultat car j’ai pris de bons points pour le championnat. Je prends encore de l’avance et je vais bien profiter de la trêve estivale.

Johann Zarco

Un épilogue qui n’a pas été du goût du bouillant et excellent Franco Morbidelli qui avait tenu cette place durant toute la course et qui s’est lancé dans un assaut désespéré pour la reprendre à l’Espagnol.  Hélas, dans la manœuvre il a chuté embarquant avec lui sa victime pour le compte. Déjà affaibli, Tito Rabat se relèvera de cette cabriole de trop pour regretter au bilan médical non pas un mouvement des plaques posées mais des vis de maintien tordues. Il n’est pas exclu que l’équipier d’un Alex Márquez ne soit pas contraint de repasser par la case chirurgie.

C’est finalement Alex Rins qui prendra cette position dans le trio de tête si convoitée. Corsi et Lowes, bien remonté, ferment le top 5 à Lüthi dont l’équipier Aegerter, vainqueur il y a un an, est seulement quinzième. Côté Français on note que Louis Rossi a chuté alors que c’est la course à oublier pour la Mistral 610 puisque Marcel Schrötter a chuté tandis que l’autre pilote Tech3 Cardus est dix-neuvième. Les nouvelles suspensions Kayaba ne semblent pas améliorer le sort de la moto française.

Enfin, on notera qu’après des années de domination Suter, le châssis Kalex s’impose pour la première fois sur le Sachsenring. C’est maintenant la trêve estivale. Rentrée le 9 août à Indianapolis. Johann Zarco mène la course au titre avec soixante-cinq points d'avance sur Tito Rabat. 

 Cla  Nº  Pilote Moto  Retard/Abandon 
1 19  Xavier Simeon Kalex/Honda 41'09.295 
2 Johann Zarco Kalex/Honda 0.083
3 40  Alex Rins Kalex/Honda 1.646
4 Simone Corsi Kalex/Honda 6.386
5 22  Sam Lowes Speed Up/Honda 9.284
6 12  Thomas Lüthi Kalex/Honda 10.432
7 30  Takaaki Nakagami Kalex/Honda 10.592
8 L.Baldassarri Kalex/Honda 12.518
9 60  Julián Simón Speed Up/Honda 14.862
10 77  D.Aegerter Kalex/Honda 14.953
11 11  Sandro Cortese Kalex/Honda 17.529
12 36  Mika Kallio Kalex/Honda 18.820
13 R.Krummenacher Kalex/Honda 21.849
14 94  Jonas Folger Kalex/Honda 22.362
15 49  Axel Pons Kalex/Honda 23.275
16 55  Hafizh Syahrin Kalex/Honda 23.429
17 39  Luis Salom Kalex/Honda 28.507
18 73  Álex Márquez Kalex/Honda 32.740
19 88  Ricard Cardús Tech 3/Honda 33.465
20 70  Robin Mulhauser Kalex/Honda 33.508
21 Jesko Raffin Kalex/Honda 55.191
22 10  T.Warokorn Kalex/Honda 57.449
23 15  R.Wilairot Suter/Honda 57.776
 
(3) 21  F.Morbidelli Kalex/Honda Abandon
(4) Esteve Rabat Kalex/Honda Abandon
(26) 96  Louis Rossi Tech 3/Honda Abandon
(19) 23  Marcel Schrötter Tech 3/Honda Abandon
(20) 25  Azlan Shah Kalex/Honda Abandon
(21) 95  Anthony West Speed Up/Honda Abandon
  66  Florian Alt Suter/Honda Withdrawn
A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Sachsenring
Sous-évènement Dimanche
Circuit Sachsenring
Pilotes Xavier Siméon
Équipes Gresini Racing
Type d'article Résumé de course
Tags Johann Zarco, gp d'allemagne, moto2, sachsenring, xavier simeon