Forward et MV Agusta coupent les ponts avec Fenati

partages
commentaires
Forward et MV Agusta coupent les ponts avec Fenati
Par : Willy Zinck
10 sept. 2018 à 15:07

Suite au geste antisportif dont il s'est rendu coupable en course à Misano dimanche, Romano Fenati ne rejoindra pas l'équipe Forward l'an prochain, et ne participera donc pas au projet de MV Agusta dans la catégorie intermédiaire.

À peine 24 heures après les faits, les décisions se sont précipitées quand à l'avenir de Romano Fenati dans la catégorie intermédiaire. L'Italien s'est rendu coupable en toute fin de course à Misano d'un geste antisportif et particulièrement dangereux envers son adversaire Stefano Manzi, en appuyant sciemment sur le levier de frein de son compatriote, et ce en pleine ligne droite. 

Un comportement qui a entraîné dimanche la sortie du drapeau noir pour le numéro 1, avant de susciter de nombreuses réactions parmi les pilotes dans le paddock, Cal Crutchlow allant jusqu'à affirmer en conférence de presse post-course que l'équipe de Fenati devrait le congédier sans délai. 

Force est de constater que l'Anglais a été entendu, l'équipe Marinelli Snipers ayant annoncé la fin de sa collaboration avec l'actuel vice-Champion de Moto3. Mais les répercussions vont désormais plus loin et compromettent l'avenir direct de Fenati dans la catégorie intermédiaire : sa future équipe pour 2019, Forward Racing, a annoncé qu'une telle alliance n'allait finalement pas voir le jour l'an prochain. 

Lire aussi :

"Après l'épisode scandaleux entre Romano Fenati et Stefano Manzi, il est impossible pour l'équipe de maintenir la collaboration prévue avec le pilote d'Ascoli pour la saison 2019", a ainsi déclaré Giovanni Cuzari,le propriétaire du team Forward. "Le comportement de Fenati est incompatible avec les valeurs sportives de Forward Racing Team ainsi que de MV Agusta. Pour cette raison, et bien que nous le regrettions amèrement, nous sommes contraints d'annuler notre projet avec Fenati."

"Notre sport est déjà extrêmement dangereux, et le moindre acte qui accroît les risques encourus par les pilotes est intolérable. Nous ne pouvons pas accepter des comportements de ce type de la part de l'un de nos futurs pilotes. Durant toutes les années que j'ai passées à regarder du sport, je n'ai jamais vu un comportement aussi dangereux que celui-là. Un pilote qui est capable d'agir comme ça ne pourra jamais représenter les valeurs de notre compagnie, et de notre marque. Pour cette raison, nous ne voulons pas qu'il soit le pilote avec lequel MV Agusta va faire son retour dans le Championnat du monde."

MV Agusta et l'équipe Forward revoient leur plan pour 2019

Un sentiment partagé par le président de MV Agusta, Giovanni Castiglioni, dont la marque va justement faire son retour en Grand Prix l'an prochain avec Forward : "C'est la pire chose et la plus triste que je n'ai jamais vue dans une course moto. De vrais sportifs n'agiraient jamais de la sorte. Si j'étais la Dorna je le bannirai du monde de la compétition. Je vais m'opposer à son contrat pour un poste de pilote avec MV Agusta en Moto2, par tous les moyens possibles. Cela n'arrivera pas, il ne représente pas les valeurs de notre compagnie." 

 

De son côté, Fenati a présenté ses excuses ce lundi, prétextant avoir eu un mauvais réflexe après de premières provocations en piste émanant de Manzi : "Je m'excuse auprès de tout le monde sportif. Ce matin, avec l'esprit clair, j'aurais souhaité qu'il ne s'agisse que d'un mauvais rêve. Je ressasse ces moments, j'ai fait un geste inexplicable. Je n'ai pas été un homme. Un homme aurait fini la course puis serait allé voir ensuite la direction de course pour obtenir justice pour les épisodes précédents. Je n'aurais pas dû réagir à ces provocations."

"Les critiques sont justifiées, et je comprends le ressentiment envers moi. Je tiens à m'excuser auprès de chaque personne qui a cru en moi, et auprès de toutes celles qui se sont senties blessées par mon action. Dans ma carrière, j'ai toujours été un bon pilote. [...] C'est vrai, j'ai malheureusement un caractère impulsif, mais mes intentions n'étaient certainement pas de faire mal à un pilote. Mais je voulais lui faire comprendre que ce qu'il faisait était dangereux, et c'est pour cela que j'ai pu faire une bêtise, tout comme il venait de me le faire ! Je ne veux pas me justifier, je sais que ce geste n'est pas justifiable, je veux juste m'excuser auprès de tout le monde."

Prochain article Moto2
Un Bagnaia impérial creuse l'écart sur Oliveira au championnat

Previous article

Un Bagnaia impérial creuse l'écart sur Oliveira au championnat

Next article

La Fédération italienne retire sa licence à Fenati

La Fédération italienne retire sa licence à Fenati
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Misano
Catégorie Course
Pilotes Romano Fenati
Équipes Forward Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités