Moto2
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
C
GP de Thaïlande
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
13 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP d'Australie
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
41 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
55 jours

Kalex réagit au départ de KTM : "Personne ne s'y attendait"

partages
commentaires
Kalex réagit au départ de KTM : "Personne ne s'y attendait"
Par :
19 août 2019 à 16:09

Le cofondateur de Kalex avoue sa surprise après l'annonce du départ de KTM de la catégorie Moto2. C'est un adversaire de taille qui s'en va, et une situation qui ouvre de nouvelles opportunités de partenariats à Kalex.

Stefan Pierer, PDG de KTM, annonçait il y a huit jours le retrait de la marque autrichienne de la catégorie Moto2 en tant que constructeur de châssis. Une nouvelle qui a fait l'effet d'une bombe dans le paddock du Red Bull Ring, où quelques heures plus tard, Brad Binder offrait à KTM, à domicile, sa première victoire de la saison…

À l'heure actuelle, les équipes partenaires de Mattighofen sont au nombre de cinq, pour un total de neuf motos sur la grille. Parmi elles, Kiefer a fait savoir que son inscription pour 2020 avait été refusée par les instances dirigeantes, tandis que Tech3 a fait le choix de quitter la catégorie de ses débuts mondiaux pour s'orienter, avec KTM, vers le Moto3. Restent donc Ajo Motorsport, Ángel Nieto et American-Team, à la recherche d'un nouveau partenaire parmi les châssis possibles. Outre Kalex, qui domine la catégorie, les marques représentées en Moto2 sont Speed Up, NTS et MV Agusta, chacune avec deux machines à l'heure actuelle.

Lire aussi:

Cofondateur de Kalex, Alex Baumgärtel a indiqué à Motorsport.com avoir reçu des demandes d'équipes actuellement fournies par KTM. "Il y a des demandes, mais pour le moment je ne peux pas en dire plus", déclare-t-il. "La situation est encore trop fraîche pour réellement prendre une décision. Tout cela doit retomber un peu pour l'instant. Personne ne s'y attendait. Bien sûr, on y pense, mais il est encore trop tôt pour faire un commentaire."

Contrats prolongés avec les équipes existantes

Depuis 2017, KTM est la seule marque à avoir pu s'opposer à Kalex en Moto2, aussi c'est actuellement la déception qui prime chez ces derniers à l'idée de perdre un concurrent important. "J'ai été choqué et je le suis toujours. Je ne m'y attendais pas du tout. Je ne sais pas quoi en penser", admet Alex Baumgärtel. "Cela a été une belle compétition, en particulier l'année dernière. Nous avons eu des courses formidables et il y en a encore de très belles. Je pense que c'est dommage qu'ils partent."

Alors que KTM n'avait pas encore annoncé sa nouvelle stratégie, Kalex avait déjà défini ses plans pour 2020. "Nous avons établi tous les contrats avec nos clients actuels [à Spielberg]", confirme Baumgärtel, faisant référence aux équipes Intact GP, Marc VDS, Gresini, Pons, Honda-Team-Asia, Italtrans, SAG, Petronas Sprinta, VR46 et Tasca. Soit un total de 17 motos. Serait-il possible d'en fournir encore plus ? "Nous avons eu 24 motos par le passé. Le nombre n'est pas tellement la question, nous pourrions gérer cela", répond le responsable.

Est-il possible d'envisager retravailler avec le team Ajo notamment ? L'équipe finlandaise, Championne du monde avec Johann Zarco sur Kalex en 2015 et 2016, se trouve en effet dans une situation particulière, puisqu'elle restera partenaire de KTM et Red Bull, même si elle est fournie par une autre marque de châssis. "Comme je l'ai dit, la situation est encore trop fraîche pour faire une déclaration. Il faut aussi que je me réunisse avec mes partenaires et que nous discutions de ce que nous pouvons faire et de ce que nous voulons faire. Il faut que nous regardions cela. Pour le moment, je n'ai pas d'opinion claire sur cette situation", conclut Alex Baumgärtel.

Article suivant
Être le frère de Marc Márquez, "plus préjudiciable que bénéfique"

Article précédent

Être le frère de Marc Márquez, "plus préjudiciable que bénéfique"

Article suivant

Arón Canet passera en Moto2 en 2020

Arón Canet passera en Moto2 en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Auteur Gerald Dirnbeck