Le frère de Valentino Rossi demande une wild-card pour Misano

Peu à peu, Luca Marini se fait un nom à part entière malgré le poids de l'immense notoriété dont jouit son demi-frère, Valentino Rossi. Un lien assumé en toute sérénité par le jeune homme, dont l'environnement n'est pas sans rappeler celui de son aîné avec le jaune pour couleur fétiche et un chien pour mascotte, et qui s'entraîne souvent à ses côtés ou avec les membres de son académie.

A bientôt 18 ans, Luca Marini compte déjà plus d'une décennie de carrière. Après la minimoto sur la scène européenne, c'est en miniGP et en Trophée Honda qu'il s'est formé. Victorieux de la catégorie 4T en 2010, il a décroché le titre italien en 80cc la saison suivante... invaincu en qualifications et en course! S'en est suivi son passage en Moto3, catégorie qui lui a permis d'intégrer l'an passé le prestigieux Championnat d'Espagne.

C'est toujours en CEV qu'évolue aujourd'hui Luca Marini, désormais en Moto2 compte tenu d'un physique déjà massif pour la cylindrée inférieure. Il a intégré l'équipe de Sito Pons, structure expérimentée et respectée, également présente en Championnat du Monde. Et cet atout pèsera certainement dans la demande de wild-card qui vient d'être déposée en son nom pour le Grand Prix de Saint-Marin Moto2, au programme à Misano du 11 au 13 septembre.

C'est sur cette même épreuve que Luca Marini a fait en 2013 sa première apparition en Championnat du Monde, alors en Moto3. Une expérience compliquée pour le jeune Italien, qui avait évolué loin des avant-postes avant de chuter dès l'entame de la course. Ainsi qu'il l'a expliqué dans un entretien accordé à Speedweek, Marini "ne [sait] pas encore ce qui se passera en 2016". En lui permettant de donner la preuve de ses progrès et de son adaptation à la catégorie Moto2, cette nouvelle wild-card pourrait bien lui ouvrir de nouvelles portes.

 

A propos de cet article
Séries Moto2 , MotoGP
Événement Misano
Circuit Misano
Pilotes Valentino Rossi , Luca Marini
Équipes Pons Racing
Type d'article Actualités
Tags luca marini, misano, moto2, valentino rossi, wildcard