Lüthi : "C'est dommage pour la chute, j'étais plus rapide que Morbidelli !"

Le vice-champion en titre de la Moto2, glissé pendant le 18ème tour en Allemagne, voit la course au titre en montée. Tom ne s'afflige pas : "Il y a encore neuf batailles, rien n'est encore écrit".

Lüthi : "C'est dommage pour la chute, j'étais plus rapide que Morbidelli !"
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten

La formidable série positive de Thomas Lüthi a touché à sa fin au dix-huitième tour du Grand Prix d'Allemagne, neuvième rendez-vous du Championnat du Monde de Moto2.

Sur le circuit complexe du Sachsenring, le vice-champion en titre de la Classe intermédiaire, parti à la septième place, s'est battu à nouveau avec le rival habituel Franco Morbidelli après avoir repris le contacte avec les places de sommet dans peu de virages.

Le centaure du Capitole a confirmé l'état de forme, en réussissant à dépasser tous avant de donner vie à la spectaculaire querelle avec le pilote italien, prochain au saut en Moto GP. Dans la tentative de rejoindre le rival, "Tom" a perdu le contrôle de sa Kalex au début du virage 12, en terminant dans le gravier la course en Saxe.

Le centaure de la CarXpert Interwetten reste à la deuxième place du classement, mais l’écart par rapport à Morbidelli au tournant est augmenté à 37 points.

 

Au terme du rendez-vous en Allemagne, Lüthi explique les raisons de la chute à onze tours du drapeau quadrillé. "J'ai perdu l'équilibre lorsque j'étais encore penché. Malheureusement je n'ai pas réussi à faire repartir la moto du gravier".

Le pilote de 30 ans d'Oberdiessbach est bien conscient du fait que la course au titre est devenue en montée. "Je sais que ne pas avoir obtenu des points en Allemagne, en même temps que la victoire de Franco, rendra la remontée difficile. Heureusement il y a encore beaucoup de courses manquantes et rien n'est encore écrit, il y a tout le temps pour récupérer. Il y a encore neuf batailles, dans lesquelles nous devrons être les protagonistes. Ce qui arrivera doit être mon automne".

Malgré l'humeur baisse, Thomas Lüthi bat les mains à son équipe. "Nous avons fait un travail extraordinaire. Nous croissons course après course. Au Sachsering j'étais plus rapide que Franco Morbidelli dans le premier et dans le deuxième secteur, en nous confirmant ainsi super compétitifs".

partages
commentaires
Mattia Pasini se voit retirer sa 2e place de Barcelone

Article précédent

Mattia Pasini se voit retirer sa 2e place de Barcelone

Article suivant

Échec et mat pour Morbidelli face à Lüthi

Échec et mat pour Morbidelli face à Lüthi
Charger les commentaires