Lüthi : "Nous devons absolument annuler l'écart avec Morbidelli"

Troisième par surprise après la chute du rival Marquez, le porte-couleurs de la CarXpert Interwetten est conscient du travail encore à faire. À Termas de Rio Hondo le podium numéro 49 dans la Classe intermédiaire.

Lüthi : "Nous devons absolument annuler l'écart avec Morbidelli"
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten
Thomas Luthi, CarXpert Interwetten

Probablement, Thomas Lüthi non plus n'aurait pas prévu un résultat semblable à celui qu'il a obtenu dans la deuxième course de la saison de Moto 2 sur le circuit de Termas de Rio Hondo. Cette fois, comme il l'a admis, la Kalex du Team CarXpert Interwetten n'avait pas le rythme et la vitesse pour lutter avec le groupe en tête.

Parti à la quatrième place devant le compatriote Jesko Raffin, le vice-champion du monde en titre a maintenu la place pendant toute la course, en mettant en évidence le pas inférieur par rapport au groupe en tête commandé par le stupéfiant Franco Morbidelli.

Le centaure d'Oberdiessbach (Canton de Berne) a béatement géré la place de manière prudente, sans risquer en réduisant le gap des trois premiers. Cependant, le weekend argentin de l'Helvétique a eu une hausse importante pour le classement, grâce à la chute d'Alex Marquez dans les dernières secondes de course, ce qui a permis à Lüthi de centrer le deuxième podium consécutif, après la deuxième place obtenue au Qatar dans la première course de l'année.

 

"Clairement, je ne peux qu’être heureux du résultat obtenu, même si conditionné par la chute d'Alex (Marquez, ndr). Malheureusement, ni dans le classement ni pendant la course je n'ai pas eu le pas pour rester devant. Il y a encore beaucoup à travailler sur cela. Nous devons réussir à annuler la demi-seconde d'avantage que Morbidelli a toujours par rapport a nous. Dans ces deux premières courses nous avons réussi à monter sur le podium et cela nous donne de l'enthousiasme et nous permet de regarder au futur avec optimisme, mais nous sommes conscients que le chemin pour vaincre est encore très long", admet le Bernois avec la tête déjà tournée vers le GP des Etats-Unis.

 

partages
commentaires
Morbidelli qui rit, Márquez qui pleure

Article précédent

Morbidelli qui rit, Márquez qui pleure

Article suivant

Binder opéré avec succès à Barcelone

Binder opéré avec succès à Barcelone
Charger les commentaires