Morbidelli, itinéraire d'un enfant peu gâté

Le parcours de Franco Morbidelli jusqu'au titre de Moto2 n'a pas été sans embûche, l'Italo-Brésilien ayant dû surmonter des moyens financiers modestes mais aussi, et surtout, le suicide de son père.

Il était écrit que le nouveau Champion du monde de Moto2, Franco Morbidelli, serait un jour pilote, mais son chemin vers la catégorie intermédiaire n'a pas été facile.

Né le 4 décembre 1994 à Rome d'une mère brésilienne et d'un père italien, il a grandi à Tavullia. Si Morbidelli a hérité côté paternel de la passion de la course, sa mère lui a en revanche procuré son calme, la joie de se faire plaisir et un goût prononcé pour le football. Ce calme est d'ailleurs probablement ce qui lui a permis de faire abstraction, dimanche dernier, de son nouveau statut de Champion du monde, suite au forfait de Thomas Lüthi, blessé la veille lors des qualifications en Malaisie.

Premier titre d'un protégé de la VR46 Academy

Avec 29 points d'avance, Franco était devenu mathématiquement Champion du monde lorsque son adversaire a renoncé à la course. Un titre bien mérité, et le premier décroché par un membre de la VR46 Riders Academy. Par ailleurs premier Italien sacré depuis Valentino Rossi en 2009, Morbidelli est aussi le premier à l'être dans la catégorie intermédiaire depuis Marco Simoncelli en 2008, et ces deux pilotes sont sans doute ceux qui l'ont le plus influencé, avec son père.

"En suivant Valentino dix minutes sur une moto, vous progressez davantage que si vous participiez à des milliers de course. C'est comme si un enfant avait l'opportunité de jouer au football avec Messi", a déclaré un jour Franco Morbidelli à un journal italien.

"Morbido", comme ses amis le surnomment, a débuté le dernier Grand Prix, en Malaisie, en pole position, et a fini à la troisième place. Et ce n'est qu'à ce moment qu'il a accepté sa condition nouvelle de Champion du monde. Après avoir franchi la ligne d'arrivée, les premières personnes qu'il a croisées ont été Valentino Rossi, des membres de son Fan-Club, ainsi que le président de celui-ci, le père d'Uccio Salucci, ami de longue date du Docteur. Et la joie était d'autant plus forte si l'on se remémore tous les obstacles qui se sont mis en travers du chemin de Morbidelli, et dont ce groupe implanté à Tavullia a bien conscience.

Livio Morbidelli a été un pilote de course moto, et a obtenu la deuxième place du Championnat italien de 80cc et 125cc. Quand Franco avait deux ans, son père lui a conçu une petite moto, et il a dès lors eu la possibilité de faire ses premiers pas en deux roues. Livio a rapidement constaté le talent de son fils, mais n'avait pas de ressources et n'avait aucune idée d'où Franco pourrait bien apprendre à devenir un pilote professionnel.

Un jour, Livio discutait de sa carrière avec un vieil ami, Graziano Rossi. Celui-ci lui a alors donné bien des détails sur la petite ville de Tavullia, l'atmosphère qui y régnait et surtout ses activités durant les week-ends, à la "Cava", une carrière située à proximité. C'est en ce lieu que Valentino Rossi, Marco Simoncelli ainsi qu'Andrea Dovizioso multipliaient les heures d'entraînement en motocross. C'était le terreau de ce qu'allait devenir le Ranch de Rossi, en somme. 

Déménagement à Tavullia

Livio a donc vendu la maison où vivaient sa femme Cristina et son fils Franco, à Rome, pour déménager à Tavullia, dans la région des Marches. Petit à petit l'enfant a participé à des compétitions et a pu démontrer l'étendue de son talent. À telle enseigne qu'en 2006 le jeune Franco signa un contrat avec l'équipe Pramac d'Antin en MotoGP (il n'avait alors que 12 ans), dirigée par Paolo Campinoti et Luis d'Antin. L'objectif était de le former en tant que pilote, car les deux hommes voyaient en lui un garçon pétri de talent. 

Le projet est parti de zéro, et la famille de Franco n'avait pas le premier centime, mais ils continuèrent l'entraînement et les courses, participant à la Cuna de Campeones de Valence, où le futur Champion du monde de Moto2 atteignit un tel niveau que l'étape suivante ne pouvait être que le Championnat espagnol de vitesse (CEV), une véritable antichambre pour faire ensuite le grand saut en Grand Prix.

Quand le drame s'ajoute aux obstacles

Néanmoins, le fait de courir en CEV requiert de l'argent, et Livio n'est pas parvenu à boucler le budget nécessaire. Franco avait alors 15 ans et n'a pu courir pendant dix mois. Après cela, il pilota en Superstock 600, s'engageant dans une voie bien plus longue et tortueuse pour arriver en Grand Prix.

Mais le pire allait arriver le 13 janvier 2013, lorsque Livio Morbidelli décida de mettre fin à ses jours. Une nouvelle dévastatrice, que peu de garçons de l'âge de Franco auraient acceptée. "Dans ce genre de situations, c'est soit vous explosez, soit vous rejetez tout en bloc et continuez d'avancer. C'est la seconde option que j'ai choisie, et cela m'a aidé à grandir", explique Morbidelli.

Dans ce genre de situations, c'est soit vous explosez, soit vous rejetez tout en bloc et continuez d'avancer.

Franco Morbidelli

Les membres de la VR46 Academy, les gérants du Fan-Club, et en particulier Valentino Rossi, se sont rapprochés de Morbidelli pour l'aider à traverser cette mauvaise passe. La fédération italienne, au travers de son programme Team Italia, lui a offert l'opportunité de courir en Superstock 600 sur une Kawasaki. Il remporta le championnat, et cette même saison, le 15 septembre, Fausto Gresini lui offrit une chance de piloter une Suter au sein en tant qu'invité de son équipe en Moto2. Il termina ainsi à la 20e place du Grand Prix de Saint-Marin, puis une offre similaire lui fut faite un peu plus tard au Japon. Le reste appartient désormais à l'Histoire.

Dimanche, à Sepang, Franco et Valentino se sont chaleureusement donné l'accolade. Plus tôt, le jeudi, en conférence de presse, Morbidelli avait exprimé ses remerciements les plus profonds envers son illustre compatriote. "Tout ce que je connais, je l'ai appris grâce à lui, et grâce à son environnement, merci beaucoup", avait-il alors soufflé en regardant son ami Valentino Rossi, tout en souriant timidement.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Moto2 , MotoGP , WSBK
Pilotes Valentino Rossi , Franco Morbidelli
Équipes Marc VDS Racing Team
Type d'article Portrait
Tags vr46 riders academy