Les pilotes MotoGP attentifs à la belle éclosion de Raúl Fernández

Raúl Fernández monte en puissance dès sa première saison en Moto2. Se familiarisant tout juste avec cette machine plus puissance, le jeune espagnol rivalise déjà avec les cadres du championnat et se positionne comme un candidat au titre 2021.

Après s'être imposé une deuxième fois en cinq épreuves dans la catégorie Moto2 lors du Grand Prix de France, au terme d'une course dont il s'était élancé depuis sa première pole position, le jeune pilote espagnol Raúl Fernández a confirmé tout le bien que nombre d'observateurs pensent de lui.

Deuxième du général, à un petit point seulement de Remy Gardner, à qui il a repris cinq points dimanche au Mans, Fernández dispose désormais d'une avance de 16 unités sur celui qui est troisième au championnat et qui l'était également à l'arrivée sur le Circuit Bugatti, Marco Bezzecchi. Il devance également Sam Lowes, auteur d'un solide début de saison avec deux victoires au Qatar.

Voilà qui est impressionnant pour un rookie dans la catégorie qui se frotte à des protagonistes ayant une bien meilleure connaissance du Moto2 que lui et ayant occupé les avant-postes toute la saison dernière : Gardner et Lowes évoluent même en Moto2 depuis respectivement 2016 et 2018, saisons qui avaient consacré Johann Zarco et Pecco Bagnaia !

Voir aussi :

Avant même son succès manceau, qui le positionne clairement comme un candidat au titre dès sa première saison en Moto2, le jeune homme qui a conclu sa campagne Moto3 2020 en quatrième position à 15 points du champion Albert Arenas, a suscité des éloges de la part de ses aînés. C'est notamment le cas d'Aleix Espargaró, pilote officiel Aprilia en MotoGP, qui a peu dissimulé le fait qu'il espérait voir la marque italienne s'intéresser au jeune homme. Initialement interrogé sur le talent de Fabio Di Giannantonio, que certaines rumeurs lient justement à des discussions avec Aprilia, Espargaró a recentré l'attention sur celui qu'il estime la mériter.

"En ce qui concerne les jeunes pilotes, oui, j'ai parlé avec [Di Giannantonio] l'année dernière, quand il se demandait s'il devait nous rejoindre ou pas, mais il m'avait dit qu'il n'était pas encore prêt à monter en MotoGP. Pour le futur, je pense qu'il s'agit d'un pilote très talentueux mais j'aime aussi beaucoup Raúl Fernández, s'il faut parler des jeunes pilotes Moto2. Je pense que ce que fait Raúl… OK, Acosta est incroyable et j'ai beaucoup de respect pour tous les pilotes Moto3, mais le Moto2 est beaucoup plus difficile et les débutants en Moto3 ne peuvent pas vraiment être qualifiés de débutants parce qu'ils arrivent du championnat espagnol et ils connaissent déjà bien la moto qui est très similaire, sur des circuits qu'ils connaissent. Alors que le Moto2, c'est une autre moto ; puissante, difficile, avec de nombreux pilotes talentueux, et ce que réalise Raúl cette année est, je pense, incroyable. Alors espérons qu'Aprilia pourra signer l'un des meilleurs débutants en Moto2 et ce serait bon pour le futur : j'ai déjà 31 ans et je ne pourrai pas rester ici pour toujours, il faut déjà qu'ils bordent le futur ! [rires]"

Lire aussi :

Forcément flatté d'avoir fait l'objet d'une réaction si spontanée, Fernández s'est réjoui de ces commentaires en conférence de presse, samedi, lors de laquelle il se trouvait au côté du top 3 MotoGP des qualifications suite à sa première pole position (voir la vidéo). "C'est super d'entendre Aleix dire ça de moi, mais je ne veux pas penser au futur : je souhaite continuer avec mon équipe et je suis très concentré. C'est bien que les gens du MotoGP parlent comme ça de moi mais pour la course ça n'arrange pas mon problème !" s'est-il amusé, sachant que des conditions de piste difficiles l'attendaient dimanche. " Je veux remporter la course et pas trop réfléchir."

Appelé à lui aussi donner son avis sur son jeune compatriote courant chez KTM, Maverick Viñales s'est montré flatteur. "Je pense que Raúl a été formidable parce que sur les dernières courses de Moto3, il était très rapide. Et je pense que nous savions tous qu'en Moto2, du fait qu'il est plus grand, son style de pilotage pourrait être bien − mais pas à ce point ! Je pense que ça marche vraiment bien et il est certain qu'il a beaucoup de talent. Il faut qu'il reste concentré. Il a débuté une saison vraiment bonne, et moi, j'avais commencé de la même manière. Mais après je ne sais pas pourquoi, j'avais eu un petit peu de difficultés. Donc j'espère qu'il pourra s'en sortir et se battre pour le titre car il est vraiment là et je le vois comme l'un des plus rapides en Moto2."

Sous le feu des projecteurs, Raúl Fernández a aussi su séduire les responsables du programme Red Bull KTM, auquel il appartient. Déjà membre du team Ajo l'an dernier en Moto3, c'est avec l'équipe du Finlandais qu'il découvre cette année la catégorie intermédiaire, si bien qu'il se trouve en position idéale pour faire le grand saut vers le MotoGP en restant dans la filière, potentiellement en intégrant le team Tech3. À condition qu'après avoir perdu Jorge Martín au profit de Ducati, KTM ne voie pas cette autre pépite lui filer entre les doigts...

partages
commentaires
Raúl Fernández s'impose au Mans, Sam Lowes à la faute
Article précédent

Raúl Fernández s'impose au Mans, Sam Lowes à la faute

Article suivant

Remy Gardner s'impose 0"014 devant Raúl Fernández

Remy Gardner s'impose 0"014 devant Raúl Fernández
Charger les commentaires