Oliveira prend le pouvoir au championnat

partages
commentaires
Oliveira prend le pouvoir au championnat
Par : Léna Buffa
6 août 2018 à 12:44

Miguel Oliveira s'est emparé des commandes du championnat après avoir remporté une bataille de longue haleine à Brno, face notamment à son rival pour le titre, Pecco Bagnaia.

Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Luca Marini, Sky Racing Team VR46
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Lorenzo Baldassarri, Pons HP40
Luca Marini, Sky Racing Team VR46, Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo
Luca Marini, Sky Racing Team VR46
Dominique Aegerter, Kiefer Racing
Dominique Aegerter, Kiefer Racing
Khairul Idham Pawi, Idemitsu Honda Team Asia
Joe Joe Roberts, RW Racing
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo remporte la course
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46

C'est une victoire importante pour le championnat qu'a remportée Miguel Oliveira, dimanche à Brno. Le pilote portugais, recrue de Tech3 en MotoGP pour la saison prochaine, a dû batailler face à un trio italien bien décidé à ne lui faire aucun cadeau. Dans ce petit groupe se trouvait notamment Pecco Bagnaia, jusqu'ici leader du championnat et qui ne termine ici que troisième, laissant ainsi à Oliveira l'opportunité de repasser en tête de la hiérarchie mondiale.

Tous deux s'élançaient de la deuxième ligne, après des qualifications dominées par Luca Marini, coéquipier de Bagnaia. Les deux pensionnaires du Sky Racing Team VR46 n'ont pas fait dans le détail pour se porter en tête en quelques encablures à peine, se défaisant rapidement du premier leader, Álex Márquez, mais déjà il leur fallait compter sur Oliveira, prompt à se placer dans leur roue.

Lire aussi :

Un quatrième homme, parti plus doucement, allait bientôt les rejoindre. Lorenzo Baldassarri a pris le temps de passer Brad Binder, Mattia Pasini et Xavi Vierge, avant de pouvoir se mêler à la bagarre dans le premier groupe pour les huit derniers tours. S'en est suivi un final haletant pour une course Moto2 qui n'a pas à rougir face à celle de la catégorie MotoGP.

Chacun a tour à tour occupé la tête, avant qu'un duel entre Oliveira et Marini ne se dessine pour les ultimes instants de la course. L'Italien aura tout tenté, s'emparant des commandes par trois fois durant le dernier tour, avant que le pilote Ajo ne le repasse dans le 11e des 14 virages. Marini tentait le tout pour le tour à deux virages du but et se heurtait à la résistance du Portugais, les deux hommes approchant alors de l'arrivée au coude à coude. Dans un ultime effort, Oliveira a pu repasser devant son adversaire juste à temps pour passer la ligne d'arrivée avec sept centièmes d'avance synonyme de victoire.

"Il a vraiment fallu s'employer", soufflait le vainqueur. "Je ne m'attendais pas à ce que le vent se renforce autant pour la course et, quand j'étais en tête, j'avais vraiment du mal à garder l'avant au sol. Je savais que ça se jouerait dans les derniers tours et les derniers virages. Je m'attendais à ce que quelqu'un arrive de toute part, j'étais pris en sandwich au milieu des Italiens – presque comme une pizza ! – mais on termine au top et je suis vraiment content pour le team."

Quartararo 11e

Content, il peut l'être car ces 25 points le propulsent en tête du championnat, alors que Bagnaia, opposé à son colocataire Baldassarri dans les derniers tours, a finalement obtenu la troisième place. Deux points séparent à présent les deux hommes au championnat, alors que le troisième, Álex Márquez, a encore perdu gros en chutant dans les premiers tours.

Lire aussi :

Dans le deuxième groupe, c'est Xavi Vierge qui a remporté la bataille pour la cinquième place, devant Binder, Schrötter, Navarro et Lowes. Bien parti, Mattia Pasini n'a cessé de rétrograder et doit finalement se contenter de la dixième position, à cinq secondes du vainqueur, suivi de près par Fabio Quartararo. Le Français déplorait un week-end mitigé, avec des temps prometteurs vendredi mais une qualification décevante en 14e place qui a finalement pesé sur son résultat.

Parmi les gros bras du championnat, Joan Mir marque le pas lui aussi, victime d'une collision dans le premier tour avec Bo Bendsneyder et Remy Gardner.

Pos. Pilote Moto Écart
Moto2 - Brno - Course
1 Portugal Miguel Oliveira  KTM 39'22.324 
2 Italy Luca Marini  Kalex 0.070
3 Italy Francesco Bagnaia  Kalex 0.525
4 Italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 0.745
5 Spain Xavi Vierge  Kalex 3.362
6 South Africa Brad Binder  KTM 3.643
7 Germany Marcel Schrötter  Kalex 3.694
8 Spain Jorge Navarro  Kalex 3.728
9 United Kingdom Sam Lowes  KTM 4.038
10 Italy Mattia Pasini  Kalex 5.030
11 France Fabio Quartararo  Speed Up 5.153
12 Spain Augusto Fernandez  Kalex 5.839
13 Spain Iker Lecuona  KTM 6.857
14 Italy Andrea Locatelli  Kalex 9.473
15 Italy Simone Corsi  Kalex 10.054
16 Japan Tetsuta Nagashima  Kalex 10.626
17 Switzerland Dominique Aegerter  KTM 10.658
18 United States Joe Roberts  NTS 18.136
19 South Africa Steven Odendaal  NTS 19.040
20 Malaysia Khairul Pawi  Kalex 21.334
21 Niki Tuuli  Kalex 28.078
22 France Jules Danilo  Kalex 34.570
23 Spain Eric Granado  Suter 45.169
24 Sheridan Morais  Kalex 1'08.853
Ab. United Kingdom Danny Kent  Speed Up 8 tours
Ab.  Spain Álex Márquez  Kalex 11 tours
Ab.  Italy Romano Fenati  Kalex 12 tours
Ab.  Italy Stefano Manzi  Suter 14 tours
Ab.  Spain Xavi Cardelus  Kalex 17 tours
Ab.  Spain Alejandro Medina  Kalex 18 tours
Ab.  Spain Joan Mir  Kalex  
Ab.  Netherlands Bo Bendsneyder  Tech 3  
Ab.  Australia Remy Gardner  Tech 3  
Prochain article Moto2
Rossi : 22 ans après lui, 1re pole de son frère... au même endroit !

Previous article

Rossi : 22 ans après lui, 1re pole de son frère... au même endroit !

Next article

Officiel - Lüthi revient en Moto2 avec Intact GP en 2019

Officiel - Lüthi revient en Moto2 avec Intact GP en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Brno
Catégorie Course
Lieu Brno Circuit
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course