Une place en MotoGP en jeu pour Pawi

partages
commentaires
Une place en MotoGP en jeu pour Pawi
Par :
29 janv. 2019 à 13:45

Le Malaisien, sur le reculoir ces deux dernières saisons en Moto2, se voit offrir une opportunité remarquable de rebondir en étant le seul représentant du Petronas Sprinta Racing dans la catégorie intermédiaire.

2018 a constitué un véritable tournant dans l'Histoire de la Malaisie en MotoGP, avec l'arrivée du premier pilote national, Hafizh Syahrin, dans la catégorie reine, en remplacement de Jonas Folger chez Tech3. Désormais, la saison 2019 verra un renforcement de la présence du pays du sud-est asiatique dans la discipline, avec le lancement de la nouvelle équipe Petronas Yamaha SRT.

Le pétrolier malaisien ne ménage pas ses efforts pour faire briller son pays en sports mécaniques, et dans ce cas précis en moto, avec désormais une équipe présente dans chacun des échelons en Grand Prix. Le Petronas Yamaha SRT donc dans la catégorie reine, avec Franco Morbidelli et Fabio Quartararo à la manœuvre, mais également le Petronas Sprinta Racing en Moto2 ainsi qu'en Moto3.

Lire aussi :

Pression sur les épaules de Pawi

Si dans cette dernière catégorie le Japonais Ayumu Sasaki et l'Écossais John McPhee seront chargés d'aller chercher le titre, dans la catégorie intermédiaire c'est le Malaisien Khairul Idham Pawi qui aura la lourde tâche d'assumer, seul qui plus est, de représenter son pays.

Une mission loin d'être évidente pour ce jeune homme qui a fêté ses 20 ans en septembre dernier, et qui abordera en 2019 sa troisième année en Moto2. "Ça n'est pas facile pour moi. Je suis dans une équipe dans laquelle je n'ai pas de coéquipier et je dois donc me concentrer pleinement avec l'équipe pour atteindre les objectifs", a-t-il ainsi expliqué lors de la présentation qui s'est tenue lundi dans les tours jumelles Petronas, à Kuala Lumpur. Et de promettre succinctement : "On va essayer de faire de notre mieux pour atteindre notre objectif."

Franco Morbidelli, PETRONAS Yamaha Sepang Racing Team, Khairul Idham Pawi, PETRONAS Sprinta Racing

Au départ de son tout premier Grand Prix en Moto3 en 2015, Pawi a réalisé sa première saison complète en 2016. Un premier essai de bonne facture puisqu'il avait alors réussi à signer deux succès, en Argentine ainsi qu'en Allemagne. Alors qu'il a été promu l'année suivante en Moto2, les résultats n'ont alors pas suivi, et le Malaisien a franchement marqué le pas, allant jusqu'à n'inscrire qu'un seul point l'an dernier, avec une 15e place au Mans...

2019, l'année ou jamais

Mais pour Razlan Razali, président du circuit de Sepang, la lumière au bout du tunnel réside peut-être dans la création de l'équipe Petronas Yamaha SRT, l'objectif avoué étant, à terme, d'y placer un pilote national et ainsi de renforcer la présence du pays dans la catégorie, en plus de Syahrin.

"À Khairul Idham Pawi, nous avons envie de dire qu'à terme l'un des deux guidons en MotoGP est à prendre", a ainsi déclaré Razali, non sans mettre un peu de pression à son jeune pilote. "C'est une opportunité pour devenir le premier pilote malaisien dans cette équipe. C'est ta chance de repartir de zéro, de te re-concentrer, et nous allons t'aider à être aussi bon que tu puisses l'être."

Lire aussi :

Pawi le sait, il s'agit là d'une formidable opportunité pour lui permettre de sauter le pas et se remettre dans une dynamique positive, faute de quoi ses jours en Grand Prix pourraient être comptés.

"C'est ma troisième année en Moto2, c'est donc une année très importante pour moi et je dois montrer mon potentiel", a reconnu le jeune pilote. "Mon objectif est de finir dans les points et d'être à la limite."

Des déclarations d'intention de Pawi aux attentes affichées par Petronas, il apparaît évident que le pétrolier n'entend pas faire de la figuration, et souhaite appliquer une obligation de moyens, comme on peut le constater, mais aussi de résultats...

Avec Léna Buffa

Article suivant
Diaporama - Les motos de Marc Márquez en Grand Prix

Article précédent

Diaporama - Les motos de Marc Márquez en Grand Prix

Article suivant

Locatelli, nouveau coach de la VR46 Riders Academy

Locatelli, nouveau coach de la VR46 Riders Academy
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto2
Pilotes Khairul Pawi
Auteur Willy Zinck
Be first to get
breaking news