Remy Gardner sacré Champion du monde Moto2 !

Raúl Fernández a fait le maximum, en allant chercher la victoire du dernier Grand Prix de la saison, à Valence, mais c'est bien son coéquipier Remy Gardner qui est sacré Champion du monde dans la catégorie Moto2 !

Remy Gardner sacré Champion du monde Moto2 !

Après le sacre de Pedro Acosta la semaine dernière en Moto3, le team Ajo fête ce dimanche un second titre, celui de son pilote Remy Gardner dans la catégorie Moto2.

À 23 ans, le fils de Wayne Gardner, Champion du monde 500cc en 1987, dont il porte le numéro de course, obtient la consécration après sept saisons en Grand Prix, dont six dans la catégorie intermédiaire. Si ses débuts furent compliqués, son passage sur la Kalex du team SAG en 2019 a donné l'élan dont avait besoin sa carrière avec à la clé de premiers podiums et une première victoire intervenue l'an dernier, à Portimão, lors de la dernière manche du championnat.

Un an plus tard, passé chez Ajo, l'Australien se présentait sur le Grand Prix de l'Algarve, avant-dernière manche de la saison qui s'est courue le week-end dernier, avec une première chance de titre grâce à l'avance qu'il s'est constituée au fil des mois sur son coéquipier Raúl Fernández, le dernier à encore pouvoir lui contester le titre. L'essai n'a pas été transformé du premier coup, néanmoins Gardner s'est encore détaché de quelques points en s'imposant devant son voisin de stand, de quoi n'être plus qu'à trois longueurs du sacre en arrivant à Valence.

La dernière victoire pour Fernández

Gardner n'avait plus besoin que d'une 13e place sur cette dernière course de la saison pour être assuré du titre quel que soit le résultat de son adversaire. Il prenait le départ de l'épreuve, la dernière pour chacun d'eux en Moto2, depuis la huitième place, alors que son rival se trouvait juste devant lui en cinquième position sur une grille emmenée par Simone Corsi, pour la première fois depuis 2012.

Un drapeau rouge a toutefois rapidement interrompu l'épreuve après la chute de trois pilotes au virage 2, nécessitant de nettoyer la piste. Au restart, le poleman manquait à l'appel, victime d'un problème technique dans le tour de chauffe. Cette interruption aura également été cruelle pour Marco Bezzecchi, impliqué dans l'accident, qui n'a pas eu le temps de ramener sa moto au stand et de la faire réparer dans le temps imparti, et a dû prendre le second départ depuis le fond de la grille.

Une fois la course relancée, Raúl Fernández a pu brièvement prendre les commandes à l'entrée dans le deuxième tour, mais ce n'était qu'un épisode précoce de sa lutte contre Augusto Fernández et Fabio Di Giannantonio. Remy Gardner était quant à lui neuvième à cet instant, et mathématiquement cela lui suffisait pour être titré.

Oscillant entre la dixième et la 11e place par la suite, l'Australien s'est maintenu à distance du groupe de tête, cherchant prudemment à assurer les quelques points nécessaires pour lui. Devant, Fernández s'est fait dépasser par Di Giannantonio, lui aussi promis au MotoGP dès 2022, qu'il a néanmoins pu reprendre à trois tours de l'arrivée. L'Espagnol aura fait le maximum, mais avec la dixième place finale de Gardner, ses efforts auront été insuffisants.

Remy Gardner est donc sacré Champion du monde, le premier Australien à y parvenir toutes catégories confondues depuis Casey Stoner en 2012. Wayne et Remy Gardner sont par ailleurs le deuxième binôme père-fils à remporter un titre en Grand Prix, après Kenny Roberts et son fils Kenny Jr.

"Je n'ai pas les mots. J'ai passé tant d'années à souffrir, il y a eu tant de moments dans ma carrière où j'ai pensé que je n'étais pas assez bon, que je n'allais pas y arriver, et au final j'y suis arrivé. C'est mon rêve qui devient réalité", a déclaré un Remy Gardner submergé par l'émotion à l'arrivée. "Merci à tous ceux qui ont cru en moi quand peu de gens y croyaient. Merci à tout le monde ! Je suis simplement reconnaissant d'être ici."

Une saison écrasée par le team Ajo

Pour Gardner, c'est la conclusion d'une campagne qui aura brillé par sa constance, avec un seul abandon à déplorer et cette dixième place à Valence comme son plus faible résultat à l'issue des courses dont il a vu l'arrivée. La tournure prise par cette saison de la catégorie intermédiaire aura été bien différente de la tendance qui s'était dessinée au Qatar, où l'on a vu Sam Lowes remporter les deux premières courses du championnat. Le pilote anglais, en quête de gloire et revanchard après une solide fin de saison 2020, a cependant connu une nouvelle fois une campagne instable, ne retrouvant par la suite le chemin de la victoire qu'il y a trois semaines à Misano.

Avec la première victoire de Raúl Fernández au Grand Prix du Portugal, troisième épreuve de 2021, le championnat a pris une nouvelle tournure, bientôt outrageusement dominé par le binôme du team Ajo, malgré deux courses remportées par Fabio Di Giannantonio et Marco Bezzecchi, promis comme eux à une promotion en MotoGP la saison prochaine. Gardner et Fernández ont partagé le podium neuf fois en 17 courses et ils ont surtout apporté à leur équipe 13 victoires et sept doublés !

L'Espagnol a pris l'ascendant au nombre de victoires, mais ses bévues auront été plus nombreuses également, synonymes de précieux points envolés. Ce fut le cas notamment à Misano il y a trois semaines, où il a chuté alors qu'il occupait la tête de la course et que son coéquipier était en route pour sa plus faible moisson de points de la saison après avoir connu son seul abandon à l'épreuve précédente.

Remy Gardner et Raúl Fernández resteront coéquipiers la saison prochaine et feront ensemble leurs débuts en MotoGP au sein du team Tech3. Ils retrouveront dès jeudi la KTM qu'ils ont déjà eu l'opportunité de tester, lors des premiers essais de l'intersaison prévus à Jerez.

Spain Grand Prix de Valence Moto2

P. Pilotes Moto Tours Ecart Intervalle
1 Spain Raúl Fernández
Kalex 16
2 Italy Fabio Di Giannantonio
Kalex 16 0.517 0.517
3 Spain Augusto Fernández
Kalex 16 0.786 0.269
4 Italy Celestino Vietti Ramus
Kalex 16 2.393 1.607
5 Spain Arón Canet
Boscoscuro B-21 16 4.978 2.585
6 Spain Xavi Vierge
Kalex 16 5.091 0.113
7 United Kingdom Sam Lowes
Kalex 16 5.415 0.324
8 Spain Jorge Navarro
Boscoscuro B-21 16 5.808 0.393
9 Germany Marcel Schrötter
Kalex 16 7.941 2.133
10 Australia Remy Gardner
Kalex 16 9.112 1.171
11 Japan Tetsuta Nagashima
Kalex 16 9.420 0.308
12 Switzerland Thomas Lüthi
Kalex 16 10.355 0.935
13 Italy Stefano Manzi
Kalex 16 11.898 1.543
14 Spain Marcos Ramírez
Kalex 16 12.088 0.190
15 Malaysia Hafizh Syahrin Abdullah
NTS 16 12.361 0.273
16 United Kingdom Jake Dixon
Kalex 16 13.982 1.621
17 Fermín Aldeguer
Boscoscuro B-21 16 14.022 0.040
18 Belgium Barry Baltus
NTS 16 14.145 0.123
19 Thailand Somkiat Chantra
Kalex 16 17.111 2.966
20 Italy Marco Bezzecchi
Kalex 16 19.273 2.162
21 United States Cameron Beaubier
Kalex 16 19.426 0.153
22 Spain Albert Arenas
Boscoscuro B-21 16 19.608 0.182
23 Italy Tony Arbolino
Kalex 16 19.986 0.378
24 Italy Nicolò Bulega
Kalex 16 23.805 3.819
25 Netherlands Bo Bendsneyder
Kalex 16 31.559 7.754
Spain Hector Garzo
Kalex 11 5 Laps 5 Laps
Indonesia Dimas Ekky Pratama
Kalex 2 14 Laps 9 Laps
Italy Simone Corsi
MV Agusta 0
Italy Lorenzo Baldassarri
MV Agusta 0

partages
commentaires
Quiz - Êtes-vous incollable sur Valentino Rossi ?
Article précédent

Quiz - Êtes-vous incollable sur Valentino Rossi ?

Article suivant

Valentino Rossi : ses records, sa place dans l'Histoire

Valentino Rossi : ses records, sa place dans l'Histoire
Charger les commentaires