Une victoire pour Morbidelli et surtout une bouffée d'oxygène au général

Franco Morbidelli a remporté un duel acharné en fin de course face à Mattia Pasini et reprend de précieux points face à son rival au championnat, Thomas Lüthi, quatrième en Aragón.

W.Z., Aragón - Franco Morbidelli aura finalement donné tort à ses contempteurs ce week-end en Aragón, en signant une nouvelle victoire capitale en vue de l'issue du championnat de Moto2. Après avoir rendu 20 points et vu se rapprocher à portée de tir son rival au championnat, Thomas Lüthi, l'Italo-Brésilien était pour ainsi dire au pied du mur avant cette 14e manche du calendrier.

Il n'a pas déçu, et a su gérer la pression aussi bien en coulisse qu'en course en soutenant la pression face à Mattia Pasini dans les dernières boucles, et aller ainsi décrocher un huitième succès cette saison, bienvenu alors que se profile un mini-break de trois semaines avant la première des manches disputées outremers, à Motegi au Japon.

Dans le duel à distance qui l'oppose à Lüthi, chaque point positif était donc bon à prendre lors de ce week-end espagnol. Peu importe pour le leader du championnat si les qualifications ne se sont pas déroulées aussi bien qu'il l'aurait souhaité – il s'est élancé depuis la quatrième place sur la grille, soit la seconde fois seulement de l'année où il ne figurait pas sur la première ligne –, le contrat était tout de même rempli puisque son adversaire suisse occupait lui une position encore plus reculée : la septième.

Seconde pole de l'année pour Oliveira

Cette bataille à distance a laissé le champ libre à Miguel Oliveira pour claquer sa seconde pole position de l'année, après celle décrochée en Argentine en tout début de saison sur sa KTM. Encore à la recherche de son premier succès en Moto2, le Portugais comptait bien transformer ce meilleur temps en victoire dimanche, et devenir ainsi le premier Lusitanien à s'imposer dans la catégorie intermédiaire.

Oliveira est en effet venu à bout en qualifications d'un certain Mattia Pasini, qui a bien cru s'adjuger sa cinquième pole position de rang lorsque le meilleur chrono du pilote portugais a été annulé, avant finalement d'être de nouveau validé. La première ligne de la grille a finalement été complétée par Álex Márquez, de retour de blessure après avoir manqué la course de Misano il y a deux semaines, et qui a d'emblée démontré n'avoir rien perdu de sa superbe.

À l'extinction des feux cependant, c'est bien Morbidelli qui a grillé la politesse à tout ce beau monde. Certes, Oliveira a d'abord réalisé le holeshot, mais celui-ci n'a rien pu faire au freinage du virage 16, celui venant coiffer la longue ligne droite de près d'un kilomètre du MotorLand.

 

Le leader du championnat ne s'est alors pas fait prier pour creuser l'écart face à ses concurrents. Mais Pasini ne s'est pas avoué vaincu, délogeant rapidement Oliveira de la deuxième position pour se lancer à la poursuite de l'homme de tête.

Le contact a ensuite été établi, donnant lieu dans les trois dernières boucles à un formidable duel entre les deux hommes, l'Italien parvenant un temps à s'emparer du commandement, avant finalement de devoir rétrocéder sa position.

 

Qu'à cela ne tienne, l'intéressé comptait bien porter une attaque imparable dans la dernière révolution, mais un virage 4 mal négocié a eu raison de ses ambitions, celui-ci se retrouvant distancé pour tenter de prendre l'aspiration de Morbidelli dans la dernière ligne droite avant le virage 16.

Morbidelli et Pasini en lice pour la victoire

Si la lutte entre Morbidelli et Pasini a fait des étincelles lors de la seconde partie de la course, elle a aussi permis à Oliveira de refaire une partie de son retard sur les deux leaders, et de finir la course à une demi-seconde, renouant ainsi avec le podium pour la première fois depuis la République Tchèque.

Le pilote du team KTM Ajo devance ainsi un Lüthi qui aura finalement bien limité les dégâts compte tenu de sa moindre pointe de vitesse ce week-end. Si l'Helvète échoue une nouvelle fois dans sa quête du podium en Aragón, il reste toutefois menaçant au championnat, moins d'une victoire le séparant de Morbidelli au général.

Le pilote du CarXpert Interwetten termine devant deux rookies qui ont fait forte impression en Espagne : Brad Binder d'abord, qui avec sa cinquième place sous le drapeau à damier réalise son second top 5 de rang, témoignant de sa bonne progression après un début d'année rendu difficile par les blessures. Jorge Navarro n'est pas en reste, sixième, après avoir distancé Simone Corsi dans les derniers tours.

L'Italien a dû à l'inverse parer le retour de Takaaki Nakagami, qui finit dans son sillage à seulement 33 millièmes. Il devance Sandro Cortese, qui a longtemps ferraillé avec Álex Márquez, qui a finalement été contraint à l'abandon suite à des douleurs lancinantes à sa hanche, conséquence de son accident à Misano.

Pecco Bagnaia boucle pour sa part le top 10, alors qu'il faut descendre au 12e rang pour retrouver celui qui s'est imposé lors de la dernière course à Misano, Dominique Aegerter.

Pour le vainqueur du jour Franco Morbidelli, ce succès, le premier depuis l'Autriche, lui permet de reprendre ses distances au championnat sur Lüthi. Et si rien n'est encore joué en vue du titre, cette victoire en Espagne, dernière manche européenne avant la tournée aux antipodes, lui permet d'aborder la dernière partie de la saison avec au moins un ascendant psychologique, avec désormais 21 points d'avance sur son adversaire. 

Morbidelli prend ses distances au général, Oliveira dépasse Márquez

"C'était vraiment nécessaire d'obtenir un bon résultat ici", a-t-il reconnu au micro du site officiel du MotoGP. "J'ai vraiment senti la pression au championnat, mais une fois en piste, tout cela a disparu. Je me suis juste concentré sur le fait de réaliser la meilleure performance possible. Je suis vraiment très content, on a bien travaillé avec l'équipe, et nous avons réussi à décrocher cette victoire ici. Il y a trois courses outremers qui s'enchaînent. Je dois rester concentré, car c'est la partie la plus importante du championnat, celle qui fait la différence. Il va donc falloir qu'on soit bon là-bas."

Pour Pasini, c'est le sentiment de s'être battu jusqu'au bout et d'avoir donné du fil à retordre à l'un des pontes du championnat qui a prévalu à l'arrivée. "Morbidelli était intouchable, car il était très fort", a-t-il expliqué. "Mais j'ai pris du plaisir en course, même si je savais que la première partie de la course allait être difficile avec le réservoir de carburant plein. Mais tour après tour, j'ai pu prendre le rythme, et revenir sur Franco. J'ai essayé de le passer et de m'échapper, mais il est revenu dans les trois derniers tours. J'ai beaucoup apprécié notre bataille, on se connaît bien tous les deux. Mais dans le dernier tour, il a mieux négocié le virage 4 que moi, et je n'ai pas pu l'attaquer ensuite. Mais peu importe, je suis content car c'est le genre de course qui me plaît, et c'est de bon augure pour la fin de la saison."

Si l'affrontement entre Morbidelli et Lüthi a fait les gros titres – et promet de les faire encore d'ici l'ultime manche à Valence –, on en viendrait presque à passer sous silence que l'excellente performance d'Oliveira, troisième, permet au Portugais de prendre la troisième place au classement, après le retrait en course de Márquez. "Ce fut un week-end très solide", a-t-il commenté. "C'est un résultat important étant donné que nous n'avions rien marqué à Misano. Je me suis senti fort tout le week-end, mais en début de course j'ai perdu du temps, que je n'ai pas pu rattrapé ensuite, mais ça reste un week-end positif pour nous."

Place donc maintenant à trois semaines de pause, avant l'amorce de la dernière partie du championnat, qui s'annonce pour le moins décisive, avec une reprise à Motegi le week-end du 13 au 15 octobre.

 Moto2 - Aragón - Course

Pos.PilotesMotoTrsTemps/écarts
1 italy Franco Morbidelli  Kalex 21 40'09.904 
2 italy Mattia Pasini  Kalex 21 0.145
3 portugal Miguel Oliveira  KTM 21 0.577
4 switzerland Thomas Lüthi  Kalex 21 4.181
5 south_africa Brad Binder  KTM 21 4.331
6 spain Jorge Navarro  Kalex 21 7.328
7 italy Simone Corsi  Speed Up 21 7.597
8 japan Takaaki Nakagami  Kalex 21 7.630
9 germany Sandro Cortese  Suter 21 10.973
10 italy Francesco Bagnaia  Kalex 21 12.657
11 france Fabio Quartararo  Kalex 21 12.904
12 switzerland Dominique Aegerter  Suter 21 16.107
13 italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 21 21.243
14 spain Xavi Vierge  Tech 3 21 21.314
15 italy Stefano Manzi  Kalex 21 22.583
16 malaysia Hafizh Syahrin  Kalex 21 22.601
17 spain Edgar Pons  Kalex 21 25.622
18 japan Tetsuta Nagashima  Kalex 21 27.244
19 italy Andrea Locatelli  Kalex 21 27.374
20 australia Remy Gardner  Tech 3 21 28.026
21 spain Iker Lecuona  Kalex 21 29.042
22 spain Augusto Fernandez  Speed Up 21 30.890
23 switzerland Jesko Raffin  Kalex 21 31.765
24 south_africa Steven Odendaal  NTS 21 36.918
25 belgium Xavier Siméon  Kalex 21 37.042
26 united_states Joe Roberts  Kalex 21 38.275
27 united_kingdom Tarran Mackenzie  Suter 21 49.354
Ab.  germany Marcel Schrötter  Suter 17 4 tours
Ab.  italy Federico Fuligni  Kalex 17 4 tours
Ab.  malaysia Khairul Pawi  Kalex 15 6 tours
Ab.  spain Isaac Viñales  Kalex 15 6 tours
Ab.  spain Álex Márquez  Kalex 11 10 tours
Ab. italy Luca Marini  Kalex 9 12 tours
Ab.  spain Axel Pons  Kalex 7 14 tours

 

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Moto2
Événement Aragón
Sous-évènement Course - Dimanche
Circuit Motorland Aragon
Type d'article Résumé de course