Moto3
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
Événement en cours . . .
C
GP de Valence
06 nov.
Prochain événement dans
13 jours
C
GP d'Europe
13 nov.
Prochain événement dans
20 jours
C
GP du Portugal
20 nov.
Prochain événement dans
27 jours

Arbolino cas contact au COVID-19 et absent du GP d'Aragón

partages
commentaires
Arbolino cas contact au COVID-19 et absent du GP d'Aragón
Par :

Le pilote Moto3 Tony Arbolino est contraint de manquer le Grand Prix d'Aragón cette semaine, placé à l'isolement après avoir voyagé à proximité d'une personne infectée par le coronavirus.

Outre la situation de Valentino Rossi, testé positif au COVID-19 jeudi et par conséquent absent du paddock le temps de sa guérison, un autre cas alimente les discussions en ce début de week-end sur le MotorLand Aragón, celui de Tony Arbolino. Le jeune pilote italien, en lutte pour le titre Moto3 après trois deuxièmes places sur les cinq dernières courses, a été signalé comme cas contact par les autorités italiennes et espagnoles, et par conséquent placé à l'isolement de manière préventive. Son absence au Grand Prix d'Aragón cette semaine semble actée, confirmée ce midi par le championnat.

Lire aussi :

"Il a pris l'avion pour revenir de France vers l'Italie dimanche après la course et il a été informé par les autorités italiennes qu'il avait volé en étant à proximité d'une personne qui était positive", explique Giancarlo Di Filippo, directeur médical permanent de la FIM, auprès du site officiel du MotoGP.

"Compte tenu des règles nationales italiennes et espagnoles, il doit dans ce cas être considéré comme cas proche ou positif, et malheureusement il doit suivre les mêmes règles d'isolement [qu'une personne infectée]. Selon les règles espagnoles en ce moment, ce sont dix jours, il sera donc absent pour cette épreuve."

Tony Arbolino se trouve dans une situation comparable à celle des membres d'équipe Yamaha, six d'entre eux ayant été placés à l'isolement la semaine dernière alors que seul le test d'un ingénieur était revenu positif. Le pilote du team Snipers a quant à lui présenté les tests négatifs requis pour faire son entrée sur le territoire espagnol et dans le paddock, mais s'est vu signifier jeudi qu'il devait malgré tout s'écarter après avoir voyagé à proximité d'une personne contaminée. En l'état, il doit rester isolé jusqu'à mercredi et devrait, si ses tests restent négatifs, pouvoir faire son retour en piste lors du Grand Prix de Teruel.

"Il a fait tous les tests ces derniers jours et ils ont toujours été négatifs, mais nous n'avons pas d'autre option que suivre les règles de restriction du pays. S'ils considèrent qu'il est un contact proche ou positif, nous devons simplement suivre ces règles et nous espérons que ça ira pour la prochaine épreuve", fait savoir Giancarlo Di Filippo. "Nous suivons toutes les règles des pays où se déroulent les épreuves. [...] Nous essayons de faire ce qu'il y a de mieux pour tout le monde dans le paddock afin d'éviter tout cas d'infection possible."

L'entourage de Tony Arbolino dénonce toutefois cette situation, et notamment son manager, Carlo Pernat, qui espérait ce matin encore que les instances dirigeantes du championnat pourraient intervenir, en vain. "C'est incroyable, car il est entré en Espagne avec un test négatif, il en a fait un autre rapide hier qui était lui aussi négatif. Il va bien, cinq jours ont passé", argumentait le manager à Sky Sport Italia. "Pour la Dorna, il s'agit d'une situation compliquée, car si un pilote ne court pas tout en ayant présenté deux tests négatifs, cela crée un précédent. C'est une atteinte assez importante à la liberté personnelle."

Tony Arbolino devient le troisième pilote à devoir manquer un Grand Prix cette saison à cause du coronavirus. En lutte pour le titre Moto2, Jorge Martín était quant à lui absent des deux épreuves de Misano après avoir été infecté, et il en est de même actuellement de Valentino Rossi. Le pilote Yamaha doit rester à l'isolement chez lui après avoir ressenti jeudi matin des symptômes de la maladie et avoir reçu un résultat positif lors d'un test PCR. Il craint de devoir manquer le Grand Prix de cette semaine, mais également le suivant.

Lire aussi :

Avec Giacomo Rauli

Albert Arenas, leader du Moto3, promu en Moto2 avec Aspar

Article précédent

Albert Arenas, leader du Moto3, promu en Moto2 avec Aspar

Article suivant

Parti 17e, Jaume Masiá remporte son duel face à Raúl Fernández

Parti 17e, Jaume Masiá remporte son duel face à Raúl Fernández
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto3
Événement GP d'Aragón
Lieu MotorLand Aragón
Auteur Léna Buffa