Arbolino et Ogura s'accrochent : le titre se décidera au Portugal

Alors qu'Albert Arenas disposait d'une première chance d'être assuré du titre mondial en catégorie Moto3 au terme du Grand Prix de Valence, la victoire de Tony Arbolino maintient le suspense avant la dernière manche de la saison, qui aura lieu au Portugal.

Arbolino et Ogura s'accrochent : le titre se décidera au Portugal

Leader dès le début de saison, puis repassé en tête au Mans après une courte percée d'Ai Ogura au sommet du championnat, Albert Arenas se présentait sur l'avant-dernière course de 2020 avec seulement trois points d'avance sur le pilote du Honda Team Asia, mais avec également trois autres opposants mathématiques : Celestino Vietti (à 20 points), Tony Arbolino (23) et Jaume Masiá (24). L'Espagnol du team Aspar, qui n'avait pas marqué le moindre point à Valence en six participations (c'est là qu'il a fait ses débuts avec une wild-card en 2014), avait une possibilité de s'assurer du titre, à condition de gagner et d'espérer qu'Ogura ne fasse pas mieux que 13e, peu importe alors ce qu'auraient été les résultats de Vietti, Arbolino ou Masiá.

Ses chances se sont toutefois rapidement amenuisées, face à la domination de Raúl Fernández. Déjà vainqueur de la première course de Valence le dimanche précédent, le pilote Ajo partait troisième, derrière Kaito Toba et le poleman Darryn Binder, mais il n'a pas eu besoin de bien longtemps pour se porter en tête et, dès lors, s'échapper vers un second succès. Arenas s'élançait, lui, depuis la sixième place, juste devant Ogura. Très vite, il s'est installé au quatrième rang, devancé par Arbolino et Sergio Garcia, ce dernier ayant rapidement chipé sa place à Binder.

L'un des prétendants à la couronne est sorti de scène dès le cinquième tour. Celestino Vietti a en effet chuté alors qu'il occupait la neuvième place, et s'il a repris la piste c'est pour finalement se classer dernier. Dès lors, ils n'étaient désormais plus que quatre à pouvoir mathématiquement prétendre au titre. Arbolino était le mieux placé d'entre eux, installé à la deuxième place derrière Fernández, alors qu'Arenas s'était mué en leader du second groupe.

Masiá, quant à lui, s'est initialement battu juste derrière le pilote Aspar, avant de glisser vers le groupe suivant, où il a retrouvé Ogura. Neuvième à l'issue du premier tour, le Japonais a réussi à remonter de deux crans et à prendre les rênes de ce second groupe qui s'est formé au fil des tours, mais sans pouvoir prétendre à un meilleur résultat. Tant qu'il tenait bon et qu'Arenas ne pouvait pas reprendre les trois leaders, ce classement était toutefois suffisant pour que le Japonais emmène la lutte pour le titre jusqu’au dernier Grand Prix.

Lire aussi :

Arbolino arrache sa première victoire de la saison

Nettement dominateur durant la première partie de la course, Fernández a été rejoint par ses deux poursuivants pour le final. Et Arbolino a alors tout donné ! L'Italien a pris les rênes dans l'avant-dernier tour et il s'est détaché, filant vers sa première victoire de la saison, en laissant Garcia et Fernández jouer des coudes derrière lui. C'est finalement le pilote Estrella Galica 0,0 qui a remporté ce duel pour la deuxième place.

Quant à Arenas, il a été attaqué par Binder jusqu'à l'issue de la course mais a réussi à conserver sa quatrième place à l'arrivée. Les deux hommes étaient suivis par Deniz Öncü, alors que six secondes derrière, Andrea Migno est parvenu à passer Ai Ogura sur la ligne pour le priver d'un point potentiellement précieux. Au coude à coude avec eux, Jaime Masiá a décroché la neuvième place finale.

Après cette première opportunité manquée pour Arenas, il restera trois pilotes en lutte pour le titre à Portimão le week-end prochain. Arbolino a en effet réduit son retard au championnat à 11 points, alors que Ogura se trouve désormais à huit longueurs d'Arenas. Le vainqueur du jour peut assurément nourrir des regrets, lui qui a dû manquer une course en Aragón, après avoir été déclaré cas contact d'une personne infectée au COVID-19.

On notera encore la chute conjointe des Japonais Toba et Suzuki survenue dans le deuxième tour de cette course, le second ne pouvant éviter la moto du premier après que celui-ci est parti en highside. Tous deux s'en sont heureusement sortis indemnes.

 

Spain GP de Valence Moto3

P. # Pilotes Temps Ecart Intervalle
1 14 Italy Tony Arbolino
38'17.462
2 11 Spain Sergio García Dols
38'18.604 1.142 1.142
3 25 Spain Raúl Fernández
38'18.759 1.297 0.155
4 75 Spain Albert Arenas
38'20.287 2.825 1.528
5 40 South Africa Darryn Binder
38'20.461 2.999 0.174
6 53 Turkey Deniz Öncü
38'20.670 3.208 0.209
7 16 Italy Andrea Migno
38'27.298 9.836 6.628
8 79 Japan Ai Ogura
38'27.314 9.852 0.016
9 5 Spain Jaume Masia
38'27.326 9.864 0.012
10 52 Spain Jeremy Alcoba
38'30.264 12.802 2.938
11 17 United Kingdom John McPhee
38'30.341 12.879 0.077
12 55 Italy Romano Fenati
38'31.975 14.513 1.634
13 23 Italy Niccolò Antonelli
38'33.081 15.619 1.106
14 82 Italy Stefano Nepa
38'32.802 15.340
15 6 Japan Ryusei Yamanaka
38'41.759 24.297 8.957
16 7 Italy Dennis Foggia
38'41.782 24.320 0.023
17 70 Belgium Barry Baltus
38'42.128 24.666 0.346
18 92 Japan Yuki Kunii
38'42.152 24.690 0.024
19 71 Japan Ayumu Sasaki
38'44.946 27.484 2.794
20 9 Italy Davide Pizzoli
38'45.216 27.754 0.270
21 99 Spain Carlos Tatay
38'45.555 28.093 0.339
22 50 Switzerland Jason Dupasquier
38'45.600 28.138 0.045
23 54 Italy Riccardo Rossi
38'48.180 30.718 2.580
24 13 Italy Celestino Vietti Ramus
39'05.555 48.093 17.375
89 Malaysia Khairul Idham Pawi
35'39.364 2 Laps 2 Laps
2 Argentina Gabriel Rodrigo
11'48.373 16 Laps 14 Laps
21 Spain Alonso López
11'48.607 16 Laps 0.234
27 Japan Kaito Toba
1'46.777 22 Laps 6 Laps
24 Japan Tatsuki Suzuki
1'47.045 22 Laps 0.268
73 Austria Maximilian Kofler

partages
commentaires
Lorenzo Fellon va rejoindre le Championnat du monde

Article précédent

Lorenzo Fellon va rejoindre le Championnat du monde

Article suivant

Albert Arenas sacré Champion du monde Moto3 !

Albert Arenas sacré Champion du monde Moto3 !
Charger les commentaires