Bastianini malin, profite des faiblesses de Binder

partages
commentaires
Bastianini malin, profite des faiblesses de Binder
Par : Medhi Casaurang-Vergez
17 oct. 2016 à 11:35

L'Italien a remporté sa première victoire depuis plus d'un an après avoir dépassé le Champion du monde dans le dernier tour.

Le vainqueur Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3
Podium: Le vainqueur Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3
Jakub Kornfeil, Drive M7 SIC Racing Team
Hiroki Ono, Honda Team Asia
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Enea Bastianini, Gresini Racing
Nicolo Bulega, Sky Racing Team VR46
Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3, Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Andrea Migno, Sky Racing Team VR46
Podium: Le vainqueur Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3, deuxième place Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3
Enea Bastianini, Gresini Racing
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0
Chute de John McPhee, Peugeot MC Saxoprint, Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0, Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Chute de John McPhee, Peugeot MC Saxoprint, Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0, Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Chute de John McPhee, Peugeot MC Saxoprint, Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0, Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Chute de Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0
Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0
Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0

Libéré de la pression du titre mondial, Brad Binder abordait le rendez-vous nippon dans le costume de favori. S'il a mené les 99 % de l'épreuve, c'est néanmoins un autre pilote qui l'a emporté à Motegi.

Le Sud-Africain a pourtant mis en place une stratégie désormais habituelle chez lui, en menant sa barque de manière très réfléchie. Parti depuis la deuxième place sur la grille, il se contentait de subtiliser les commandes de la course à Andrea Migno avant même la fin du premier tour. Le pilote KTM décidait d'emmener le groupe de tête, composé d'une demi-douzaine d'hommes. Les nombreux dépassements dans son dos ne l'inquiétèrent guère, puisqu'il parvenait à préserver son bien sans se retourner une seule fois.

En entamant le dernier tiers de l'épreuve, le tout frais Champion du monde haussa ostensiblement le rythme. L'écart avec son plus proche poursuivant, Enea Bastianini, atteignit les huit dixièmes. Comme en de nombreuses occasions cette année, Binder s'apprêtait à fournir l'effort crucial en vue de la victoire.

Néanmoins, Bastianini ne l'entendait pas de cette oreille ! Ainsi, alors qu'il ne restait que trois tours, l'Italien débuta sa remontée. Ses freinages puissants au bout de la ligne droite de retour lui ont permis de fondre sur son adversaire. Le pilote de 18 ans allait patiemment attendre le dernier secteur pour tenter une seule attaque pour la gagne. Une manœuvre imparable, qui allait lui permettre de signer son premier succès en Moto3 depuis Misano l'an passé ! "Binder attaquait fort ! Nos temps étaient similaires, mais dans les six derniers tours j'ai vraiment tout donné", expliquait le vainqueur.

"C'était une super sensation que de le dépasser au virage 11. J'avais noté lors des passages précédents qu'il sortait large de l'épingle avant la ligne droite. J'en ai donc profité, j'ai utilisé son aspiration et je l'ai doublé aux freins", souligne Bastianini, qui fait également la bonne opération au championnat, puisqu'il hérite de la deuxième place avec 164 points.

Le Champion battu du jour révèle qu'il n'a pas vécu une journée facile, lui qui avait chuté à deux reprises pendant les essais libres. "La course se déroulait bien, j'étais confiant quand, à huit tours du terme, j'ai commencé à perdre du grip. C'était très difficile pour moi de garder le même rythme. Mais dans l'ensemble, c'était une journée presque parfaite, j'ai mené quasiment toute la course ; c'est dommage de manquer la victoire dans le dernier tour."

Les supporters japonais avaient de quoi s'enthousiasmer, puisque Hiroki Ono prenait la dernière marche du podium. Le pilote local, auteur de la pole position (mais rétrogradé pour avoir été trop lent en piste pendant les essais libres) n'avait jamais été aussi à l'aise dans la catégorie et, dimanche, il était resté en permanence dans le groupe de tête. Hélas, le Japonais était tout simplement être exclu de la course, les contrôles techniques démontrant qu'il ne respectait pas le poids minimum autorisé. Toutes ces mauvaises surprises ont profité aux pilotes du Sky VR46 Academy, tels qu'Andrea Migno qui a hérité de la pole, ou plus encore Nicoló Bulega qui, le jour de ses 17 ans, s'est classé troisième. 

Navarro blessé

En revanche, le week-end sera à totalement oublier pour l'équipe Estrella Galicia 0.0. Le leader de l'équipe, Jorge Navarro, a enregistré un nouvel abandon après avoir accroché son équipier Joan Mir (abandon) dès le premier virage. Épaule gauche démise, l'Espagnol espère participer à la manche suivante, prévue cette semaine en Australie. "Je me suis disloqué l'épaule dans la chute, qui me faisait déjà souffrir depuis la luxation subie aux tests de Barcelone et la chute de Misano. Les médecins de la Clinica Mobile m'ont remis tout cela en place."

Les Français n'auront pas pesé sur la physionomie de l'épreuve. Fabio Quartararo, après un bon départ, s'est maintenu au fond du top 10 (8e), tandis que Jules Danilo manquait de peu les points (16e).

Moto3 - Motegi - Résultats

PosPiloteMotoÉcart
1  Enea Bastianini  Honda  
2  Brad Binder  KTM 0.017
3  Nicolò Bulega  KTM 4.002
4  Philipp Oettl  KTM 5.119
5  Fabio Di Giannantonio Honda 6.288
6  Francesco Bagnaia  Mahindra 7.739
7  Livio Loi  Honda 7.749
8  Fabio Quartararo  KTM 8.344
9  Joan Mir  KTM 8.880
10  Niccolò Antonelli  Honda 9.037
11  Lorenzo dalla Porta  KTM 12.332
12  Adam Norrodin  Honda 13.525
13  Jakub Kornfeil  Honda 18.818
14  Albert Arenas  Peugeot 21.263
15  Tatsuki Suzuki  Mahindra 21.291
16  Jules Danilo  Honda 21.727
17  Marcos Ramirez  Mahindra 34.475
18  Bo Bendsneyder  KTM 39.950
19  Khairul Pawi  Honda 40.177
20  Fabio Spiranelli  Mahindra 46.804
21  Lorenzo Petrarca  Mahindra 49.085
22  Darryn Binder  Mahindra 52.570
23  Maria Herrera  KTM 52.682
24  Andrea Migno  KTM 1'16.774
25  Juanfran Guevara  KTM 1'22.102
26  Shizuka Okazaki  Honda 1'51.623
Ab.  Jorge Martin  Mahindra 10 tours
Ab.  Aron Canet  Honda 11 tours
Ab.  Andrea Locatelli  KTM 16 tours
Ab.  Stefano Valtulini  Mahindra 17 tours
Ab.  Jorge Navarro  Honda  
Ab.  John McPhee  Peugeot  
Ab.  Gabriel Rodrigo  KTM  
Exclu  Hiroki Ono  Honda  
Prochain article Moto3
McPhee et Bastianini blessés mais chanceux après une terrible chute

Previous article

McPhee et Bastianini blessés mais chanceux après une terrible chute

Next article

Brad Binder - "J'avais la meilleure équipe derrière moi"

Brad Binder - "J'avais la meilleure équipe derrière moi"