Bezzecchi s'impose à Motegi et se relance après la chute de Martín

partages
commentaires
Bezzecchi s'impose à Motegi et se relance après la chute de Martín
Par : Willy Zinck
22 oct. 2018 à 16:00

L'Italien a refait la quasi-intégralité de son retard sur son adversaire espagnol, profitant de l'abandon de ce dernier avant de remporter l'épreuve.

Vietti, Jakub Kornfeil, Prustel GP
Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Tatsuki Suzuki, SIC58 Squadra Corse
Philipp Ottl, Schedl GP Racing
Philipp Ottl, Schedl GP Racing
Philipp Ottl, Schedl GP Racing
Philipp Ottl, Schedl GP Racing
Nakarin Atiratphuvapat, Idemitsu Honda Team Asia
Nakarin Atiratphuvapat, Idemitsu Honda Team Asia
Nakarin Atiratphuvapat, Idemitsu Honda Team Asia
Nakarin Atiratphuvapat, Idemitsu Honda Team Asia
Nakarin Atiratphuvapat, Idemitsu Honda Team Asia
Nakarin Atiratphuvapat, Idemitsu Honda Team Asia
Nakarin Atiratphuvapat, Idemitsu Honda Team Asia
Marcos Ramirez, Bester Capital Dubai
Marcos Ramirez, Bester Capital Dubai
Marco Bezzecchi, Prustel GP, Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Marco Bezzecchi, Prustel GP, John McPhee, CIP Green Power
Marco Bezzecchi, Prustel GP, Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3

Les choses évoluent décidément vite en Moto3. Pas seulement en piste, où le Grand Prix du Japon a encore offert un exemple de course en peloton en impliquant une dizaine de pilotes dans le groupe de tête, mais aussi au championnat.

Après son abandon dans le dernier tour en Thaïlande, Marco Bezzecchi pensait bien avoir tiré un trait sur ses chances de sacre en 2018. Mais deux semaines plus tard, c’est son adversaire Jorge Martín qui a mordu la poussière, le Madrilène qui s’est rendu coupable de sa première erreur en course depuis la Catalogne !

Au départ pourtant, le décor était planté pour offrir un sublime duel entre les deux leaders du classement général, avec Gabriel Rodrigo en arbitre, et accessoirement poleman. L’Argentin a d’ailleurs réalisé le holeshot en début de course, alors que les deux autres belligérants se lançaient derrière lui dans une phase d’observation.

De quelques tours seulement, car comme à l’accoutumée la bataille pour la première place a rapidement tourné à la foire d’empoigne, avec une petite dizaine de pilotes en lice pour la tête de course.

Lourde chute pour Di Giannantonio

Certains sont d’ailleurs partis à la faute, et nous ont occasionné de belles frayeurs : si Kazuki Masaki et Albert Arenas ont abandonné sur chute sans trop de dégâts, Fabio Di Giannantonio, vainqueur de la dernière épreuve à Buriram, a quant à lui été victime d’un impressionnant highside. L’Italien a dû être transporté à l’hôpital, mais ne devrait pas manquer la prochaine manche, prévue dès le week-end prochain en Australie.

Devant, la bagarre a été particulièrement rugueuse entre Bezzecchi et Martín. Ce dernier a ainsi manqué de peu d’accrocher son rival au championnat dans le 13e tour. Passé près du drame ce coup-là, l’Espagnol est allé en plein dedans le tour suivant, en partant tout seul à la faute, suite probablement à une perte d’adhérence après un passage hors trajectoire.

Lire aussi :

Cela laissait dès lors toute latitude à Bezzecchi d’assurer un résultat pour remonter au classement, chose que l’Italien n’a pas manqué de faire, même si celui-ci a dû livrer une dernière bataille avant de s’imposer face à Darryn Binder.

"Je n’ai pas du tout été à l’aise avec la moto", a cependant expliqué l'Italien après coup. "De la moitié de course jusqu’à la fin j’avais beaucoup de difficultés avec l’avant, l’arrière, tout ! J’ai juste essayé de rester devant, et à la fin j’ai attaqué dans les deux derniers tours. Binder m’a passé parce qu’il savait qu’il allait bloquer dans le dernier virage. J’ai donc bien préparé la sortie, et je l’ai passé et gagné."

Premier podium pour Binder

Le Sud-Africain a en effet réalisé une course impeccable, abordant le tout dernier virage en tête. Mais une mauvaise gestion de l’accélération en sortie l’a vu perdre deux positions, cédant donc la victoire à Bezzecchi mais aussi à Lorenzo Dalla Porta, ce dernier pour un millième de seconde.

Au Parc Fermé, Binder était pourtant loin d’être amer, préférant voir le verre à moitié plein, lui qui signe là en effet son tout premier podium en Grand Prix : "Je ne peux pas me plaindre d’être troisième, je suis très content !" s'est-il ainsi exclamé. "J’ai vraiment pensé que j’avais ce qu’il fallait pour gagner, et je suis arrivé dans le dernier virage en me disant : ‘ça y est, je l’ai !’. Mais ensuite ils m’ont pris l’aspiration jusqu’à la ligne. Mais l’année a été si difficile que je suis content d’avoir inversé la tendance. Nous avons eu beaucoup de problèmes techniques ici, et je suis très content que les gars aient remis la moto d’aplomb pour la course."

Lire aussi :

Pour Dalla Porta, c'était la satisfaction de finir deuxième pour la troisième fois de suite qui l'emportait à l'arrivée : "Faire plus que cela aurait été très difficile, et pour cette raison je suis très content", a déclaré l'Italien. "Ce fut une course difficile, car dans les gros freinages, les autres pilotes me dépassaient, et moi ensuite je les repassais. Mais je suis très content, la moto est très rapide et nous allons en Australie pour jouer la victoire.

Au championnat, la victoire de Bezzecchi, sa troisième de l'année après l'Argentine et l'Autriche, permet au transalpin de recoller à un point seulement de Martín. Voilà qui promet une fin de saison des plus indécises. À l'image de chacune des courses que nous propose la catégorie.

Japan Moto3 - Motegi - Course
Pos. Pilote Moto Trs Temps/Écart
1 Italy Marco Bezzecchi  KTM 20 39'35.653
2 Italy Lorenzo Dalla Porta  Honda 20 0.041
3 South Africa Darryn Binder  KTM 20 0.042
4 Italy Dennis Foggia  KTM 20 0.212
5 United Kingdom John McPhee  KTM 20 0.251
6 Italy Tony Arbolino  Honda 20 0.350
7 Italy Enea Bastianini  Honda 20 0.404
8 Argentina Gabriel Rodrigo  KTM 20 1.561
9 Japan Ayumu Sasaki  Honda 20 3.137
10 Czech Republic Jakub Kornfeil  KTM 20 7.965
11 Spain Jaume Masia  KTM 20 8.364
12 Spain Marcos Ramírez  KTM 20 8.435
13 Italy Andrea Migno  KTM 20 8.561
14 Italy Celestino Vietti  KTM 20 9.041
15 Japan Tatsuki Suzuki  Honda 20 9.237
16 Germany Philipp Oettl  KTM 20 9.898
17 Japan Kaito Toba  Honda 20 10.897
18 Spain Alonso Lopez  Honda 20 15.691
19 Malaysia Adam Norrodin  Honda 20 15.704
20 Italy Stefano Nepa  KTM 20 24.185
21 Thailand Nakarin Atiratphuvapat  Honda 20 24.581
22 Japan Kazuki Masaki  KTM 20 41.928
23 Japan Shizuka Okazaki  Honda 20 1'48.336
24 Japan Yuto Fukushima  Honda 19 1 tour
Ab. Spain Jorge Martín  Honda 14 6 tours
Ab. Spain Albert Arenas  KTM 10 10 tours
Ab. Italy Fabio Di Giannantonio  Honda 5 15 tours
Ab. Italy Niccolò Antonelli  Honda 1 19 tours
Ab. Spain Vicente Perez  KTM 1 19 tours
Ab. Spain Aron Canet  Honda    
Article suivant
Grand Prix du Japon : Motocyclisme sur le TV suisse

Article précédent

Grand Prix du Japon : Motocyclisme sur le TV suisse

Article suivant

Deuxième succès de l'année pour Arenas ; chute pour Bezzecchi

Deuxième succès de l'année pour Arenas ; chute pour Bezzecchi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Motegi
Catégorie Course
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course