Binder, une dernière pour la route

partages
commentaires
Binder, une dernière pour la route
Par : Medhi Casaurang-Vergez
14 nov. 2016 à 15:00

Après une remontée météorique, le Champion du monde quitte a catégorie sur un septième succès. Mir est "Rookie of the Year" tandis que Bastianini devient vice-Champion.

Podium : le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM; le second Joan Mir, Leopard Racing, KTM; le troisième Andrea Migno, SKY Racing Team VR46, KTM
Départ
Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0, Honda
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0, Honda
Bo Bendsneyder, Red Bull KTM Ajo, KTM; Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM
Accident de Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team, KTM et Francesco Bagnaia, Aspar Team Mahindra, MahindraR
Le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM
Accident de Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team, KTM et Francesco Bagnaia, Aspar Team Mahindra, MahindraR
Podium : le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0, Honda
Hiroki Ono, Honda Team Asia, Honda leads
Accident de Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team, KTM et Francesco Bagnaia, Aspar Team Mahindra, MahindraR
Francesco Bagnaia, Aspar Team Mahindra, Mahindra
Adam Norrodin, Drive M7 SIC Racing Team, Honda
Podium : deuxième place pour Joan Mir, Leopard Racing, KTM
Jorge Martin, Aspar Team Mahindra, Mahindra
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM; Enea Bastianini, Gresini Racing Moto3, Honda
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM
Bo Bendsneyder, Red Bull KTM Ajo, KTM
Andrea Migno, SKY Racing Team VR46, KTM, fête sa troisième place
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM; Enea Bastianini, Gresini Racing Moto3, Honda
Podium : Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, KTM
Jorge Martin, Aspar Team Mahindra, Mahindra
Fabio Quartararo, Leopard Racing, KTM

Pour ce 18e et dernier rendez-vous de la saison, les jeunes loups du Moto3 avaient l'ambition de délivrer une belle prestation. Plusieurs enjeux faisaient l'attrait de cet ultime Grand Prix, principalement l'identité du meilleur débutant 2016, ainsi que le rang de dauphin au classement général.

Le titre mondial lui ayant été décerné dès la manche d'Aragón il y a deux mois, Brad Binder pouvait se payer le luxe de rouler l'esprit décontracté à Valence. Sur sa KTM du team Ajo, le Sud-Africain souhaitait entrer un peu plus dans l'histoire de la petite cylindrée.

Celui qui s'apprête à entrer en Moto2 pénétrait sur le circuit Ricardo Tormo avec une impressionnante avance de 130 points sur Enea Bastianini. De quoi lui permettre de viser le record toutes catégories confondues détenue par un certain Valentino Rossi. Ce dernier avait amassé 147 unités d'avance sur Marco Melandri, il y a onze ans de cela en MotoGP.

Malgré sa volonté, le Champion du monde n'était pas en mesure de signer la pole position le samedi. Qualifié deuxième, Binder n'a pas pris le meilleur des envols. Pire même : après un tour, la KTM frappée du numéro 41 partait au large ! Le Sud-Africain, trop optimiste sur la poignée de gaz, se faisait dépasser de toutes parts. L'inquiétude frappait le stand de son équipe. Son nom était désormais affiché au 21e rang !

Pendant ce temps, les incidents se sont multipliés. Les spectateurs placés de l'autre côté du circuit n'ont pas compris l'anonymat dans lequel roulait le poleman Aron Canet. L'Espagnol, sans doute fébrile sur la grille, a calé ! Parti des stands, il put remonter jusqu'à la 19e place. Quant à Hiroki Ono, il a bénéficié d'un court intermède aux commandes de la course, avant de plonger dans les catacombes du classement (21e).

Lutte à élimination pour devenir vice-Champion

Mais l'image forte de ce week-end se produisit lors de la collision entre Gabriel Rodrigo et Pecco Bagnaia. Heureusement sans blessure, l'accident avait néanmoins une grande conséquence sur le plan comptable. Bagnaia, vainqueur de la manche précédente à Sepang, était en lice pour devenir le dauphin de Binder au championnat, or cet abandon sonnait le glas de ses chances.

 

"Un de moins", devaient se dire Jorge Navarro et Enea Bastianini. Les deux hommes devenaient après la chute de Bagnaia les deux uniques candidats au titre honorifique de vice-Champion. Pour le premier nommé, la tentative était vouée à l'échec : qualifié 17e après de multiples chutes aux essais, Navarro a cahin-caha emmené sa Honda jusqu'à la neuvième place.

Pour l'Italien en revanche, cette dernière course était une opportunité pour enfoncer le clou ! Arrivé en Espagne avec 22 unités d'avance sur Navarro, Bastianini n'avait plus qu'à rester sur ses roues, ce qu'il fit sans problème en terminant au pied du podium. "C'était ma dernière course avec l'équipe, et je veux remercier Fausto Gresini pour m'avoir soutenu pendant ces dernières années", expliquait l'Italien. Pour Navarro, "cette troisième place est plus que méritée", estimait-il.

Et si tous ces événements profitaient à un petit nouveau ? C'est ce qu'a essayé de démontrer Joan Mir ! Le rookie sur sa KTM, qualifié dixième, est sorti comme un boulet de canon de son emplacement sur la grille. Un temps en tête, l'Espagnol de 17 ans a dû rendre sa place à Andrea Migno pour avoir dépassé sous drapeaux jaunes. Pas de panique pour autant, puisque Mir repartait à l'assaut ! De nouveau en tête à sept boucles de la fin, Mir pouvait faire coup double : victoire, et titre de Rookie de l'année ! Une récompense qui se jouait entre lui, Nicoló Bulega et Fabio Di Giannantonio.

Un trio qui était devenu duo, puisque Bulega était pénalisé de 12 places sur la grille pour avoir roulé au ralenti en piste la veille. L'Italien n'allait pas s'en relever, et délivrait une dernière prestation anonyme (17e). Mir en tête, le scénario était parfait pour l'Espagnol.

Binder intraitable, Mir battu mais gagnant

Or, c'était sans compter sur le retour tonitruant de Brad Binder ! Le Champion du monde a enrhumé tous ses petits camarades de façon imparable, pour venir fondre sur l'homme de tête, à l'entame du dernier tour ! Du Binder tout craché en somme, à l'attaque quand il le faut et toujours malin comme un singe. Il se constituait en effet une avance suffisante dans la partie lente du tracé pour résister à l'aspiration dont bénéficiait Mir.

Le vainqueur du jour ne battait finalement pas le record de Rossi, mais affichait un sourire éclatant sur le podium. "Je voulais finir mon expérience du Moto3 avec un succès, mais je ne m'attendais pas à le faire de cette manière ! Quelque chose s'est passée, mais je ne pouvais pas comprendre et je me suis porté sur le bas-côté afin de voir si tout était en place. J'ai perdu deux tours avant d'attaquer de nouveau", explique Binder.

Avec sept victoires au compteur, Binder peut quitter le Moto3 la tête haute. "C'est très important pour moi d'évoluer vers une plus haute catégorie ; je suis très motivé. Je compte les jours avant de découvrir la nouvelle moto", avouait-il, promis à une KTM alignée par le team Ajo en Moto2.

Mir, quoique battu, n'avait aucune raison de faire la fine bouche. Il devenait en effet le meilleur rookie de la saison ! "En début d'année, je n'aurais jamais pensé à me battre pour chaque opportunité, gagner une course et inscrire deux podiums. L'équipe a beaucoup travaillé, sur une moto que je connaissais pas", commentait-il.

Du côté des Français, la saison 2016 ne restera pas dans les annales. Fabio Quartararo terminait sa dernière course dans la petite catégorie au 14e rang. Le futur pilote Pons en Moto2 quitte la catégorie sur une 13e place au championnat. Jules Danilo n'a pu faire mieux que 26e en course et 20e au classement général. Quant à la wild-card Enzo Boulom, sur Mahindra, il a eu un avant-goût de la compétitivité du plateau et s'est classé 30e, avant un engagement complet l'an prochain.

Moto3 - Valence - Course

PosPiloteMotoÉcart
1  Brad Binder  KTM 40'13.777
2  Joan Mir  KTM 0.056
3  Andrea Migno  KTM 0.081
4  Enea Bastianini  Honda 0.147
5  Fabio Di Giannantonio Honda 0.713
6  Juanfran Guevara  KTM 0.899
7  Jakub Kornfeil  Honda 2.683
8  Philipp Oettl  KTM 3.145
9  Jorge Navarro  Honda 5.263
10  Jorge Martin  Mahindra 7.921
11   Raul Fernandez  KTM 8.081
12  Darryn Binder  Mahindra 8.250
13  Bo Bendsneyder  KTM 8.603
14  Fabio Quartararo  KTM 9.283
15  Livio Loi  Honda 9.358
16  Niccolò Antonelli  Honda 9.527
17  Nicolò Bulega  KTM 9.652
18  Tatsuki Suzuki  Mahindra 9.950
19  Aron Canet  Honda 16.838
20  Andrea Locatelli  KTM 18.712
21  Hiroki Ono  Honda 18.737
22  Karel Hanika  KTM 18.976
23   Vicente Perez  Peugeot 19.039
24  Albert Arenas  Peugeot 24.297
25  Khairul Pawi  Honda 24.526
26  Jules Danilo  Honda 25.331
27  Adam Norrodin  Honda 25.370
28  Lorenzo Petrarca  Mahindra 48.829
29   Daniel Saez  KTM 48.861
30  Enzo Boulom  Mahindra 49.282
31  Stefano Valtulini  Mahindra 1'12.409
Ab.   Marcos Ramirez  Mahindra 17 tours
Ab.   Lorenzo dalla Porta  KTM 21 tours
Ab.   Gabriel Rodrigo  KTM  
Ab.   Francesco Bagnaia  Mahindra  
Prochain article Moto3
Essais Valence - Bastianini, Antonelli et Bendsneyder se font remarquer

Previous article

Essais Valence - Bastianini, Antonelli et Bendsneyder se font remarquer

Next article

Max Biaggi s'associe à Mahindra et devient team manager

Max Biaggi s'associe à Mahindra et devient team manager