Brad Binder sort vainqueur d'une course électrique

partages
commentaires
Brad Binder sort vainqueur d'une course électrique
Par : Léna Buffa
24 oct. 2016 à 16:15

En catégorie Moto3, le Grand Prix d'Australie s'est avéré particulièrement mouvementé, marqué par de nombreuses chutes. Il en est un qui s'est parfaitement maintenu hors de la zone de danger, et c'est le champion déjà titré, Brad Binder.

Podium : le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, le second Andrea Locatelli, Leopard Racing, le troisième Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Podium : le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
John McPhee, Peugeot MC Saxoprint
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Andrea Locatelli, Leopard Racing
Deuxième temps des qualifications pour Fabio Quartararo, Leopard Racing
Darryn Binder, Platinum Bay Real Estate
Jules Danilo, Ongetta-Rivacold

Le Sud-Africain, indéniablement l'homme de l'année dans la plus petite cylindrée, a décroché à Phillip Island ce qui n'est que son deuxième doublé pole-victoire de la saison, mais déjà son sixième succès sur un total de 13 podiums.

La course a beau avoir été disputée en deux phases, après une interruption sur drapeau rouge dans le sixième tour, Binder a systématiquement pris la tête des opérations et a su imposer son rythme. Sans jamais avoir été inquiété après le second départ, il a rallié l'arrivée avec plus de cinq secondes d'avance sur son plus proche poursuivant, alors que la bataille faisait rage pour le gain de la troisième place, à neuf secondes de ce vainqueur incontesté.

"Je pense que c'est la course sur laquelle j'ai eu les meilleures sensations", se réjouit le Champion du monde. "Ça a été fantastique, la course a été très bonne. Je suis très bien parti, je me suis senti très fort dans les premiers tours et j'ai décidé d'attaquer pour faire le trou sur mes adversaires. Je savais que, si j'augmentais mon avance et si je cassais l'aspiration, je pourrais me détacher du groupe de poursuivants, et c'est ce que j'ai réussi à faire."

Derrière lui, la lutte était on ne peut plus ouverte, typique de la catégorie. La première partie de la course avait vu de nombreux prétendants à la victoire s'affronter aux avant-postes, McPhee, Quartararo, Locatelli, Rodrigo et bien d'autres tentant de s'accrocher à la roue de Binder. Ces cinq premiers tours avaient également été marqués par de nombreuses chutes de Pawi à Bagnaia, en passant par Loi, Bulega ou Darryn Binder - frère cadet du champion - pour ne citer qu'eux.

Mais c'est un accident des plus impressionnants qui allait stopper l'épreuve, dans le sixième tour, celui qui a vu McPhee perdre le contrôle de sa machine sur une crête et être heurté par Migno, tandis que Bastianini, emporté dans la chute, était à son tour heurté par Navarro. Après quelques minutes d'angoisse, la compétition reprenait ses droits, une fois tout le monde rassuré sur l'état des blessés.

Quartararo dans le coup, mais pénalisé

Dix pilotes n'ont pas été en mesure de s'aligner sur la grille pour le second départ, une grille qui imposait à Fabio Quartararo de s'acquitter une seconde fois d'une pénalité pour l'utilisation d'un ECU non homologué, ce qui l'obligeait à partir dernier. Lui qui s'était illustré par une remontée exceptionnelle durant la première course, et qui s'était affirmé comme un sérieux prétendant à la victoire, n'a pu rééditer l'exploit une seconde fois et laissé à d'autres les honneurs des avant-postes.

Son coéquipier Andrea Locatelli, qui avait signé le meilleur temps du warm-up lorsque les pilotes ont enfin pu tourner sur le sec, s'était montré performant pendant la première course et a confirmé après l'interruption. Le pilote Leopard a réussi à se détacher de la meute pour aller s'adjuger la deuxième place et ainsi signer le deuxième podium de sa carrière.

Derrière Locatelli, la lutte pour la troisième place était beaucoup plus incertaine et c'est Aron Canet qu'elle a primé. Alors qu'il avait chuté durant la première phase de la course, l'Espagnol a réussi à saisir cette seconde chance et s'est plongé dans une bagarre dans un groupe très fourni, qui allait durer jusqu'à l'arrivée. C'est sur la ligne qu'il a arraché cette troisième place, en battant Darryn Binder à l'aspiration. "Dès que j'ai passé la ligne, je me suis mis à pleurer. Je pense que ça résume bien ce qui s'est passé. C'était dingue : je suis tombé pendant la première course, un drapeau rouge a été exposé et j'ai réussi à revenir pendant la seconde moitié de la course", résume l'Espagnol.

Si la déception peut être légitime, cette quatrième place reste de loin le meilleur résultat de Darryn Binder, et ce alors qu'il avait obtenu samedi la meilleure qualification de sa carrière.

Ce peloton très compact vaut la neuvième place au Français Jules Danilo, la 12e à son compatriote Fabio Quartararo. Celui-ci a pu toucher du doigt ce week-end la pole position comme la victoire, mais il aura payé le prix de sa pénalité. "Au final, ça a été un week-end positif", veut-il retenir. "On a affronté des circonstances difficiles et, sur la première course, j'ai opéré une super remontée depuis la dernière position. Dans la seconde course, après le drapeau rouge, je n'ai pas pu retrouver ma vitesse."

Moto3 - Phillip Island - Course

Cla#PiloteMotoÉcart
1 41  Brad Binder  KTM 16'22.009
2 55  Andrea Locatelli  KTM 5.937
3 44  Aron Canet  Honda 9.594
4 40  Darryn Binder  Mahindra 9.642
5 11  Livio Loi  Honda 9.680
6 88  Jorge Martin  Mahindra 9.750
7 42  Marcos Ramirez  Mahindra 9.996
8 76  Hiroki Ono  Honda 10.115
9 95  Jules Danilo  Honda 10.142
10 64  Bo Bendsneyder  KTM 10.358
11 7  Adam Norrodin  Honda 10.447
12 20  Fabio Quartararo  KTM 10.569
13 24  Tatsuki Suzuki  Mahindra 10.682
14 65  Philipp Oettl  KTM 10.979
15 6  Maria Herrera  KTM 13.763
16 12  Albert Arenas  Peugeot 13.821
17 77  Lorenzo Petrarca  Mahindra 28.297
18 3  Fabio Spiranelli  Mahindra 42.036
19 48  Lorenzo dalla Porta  KTM 50.454
20 14  Matt Barton  FTR Honda 1'23.446
Ab. 19  Gabriel Rodrigo  KTM 1 tour
Ab. 9  Jorge Navarro  Honda 1 tour
Ab. 43  Stefano Valtulini  Mahindra 2 tours
Ab. 23  Niccolò Antonelli  Honda  
Ab. 8  Nicolò Bulega  KTM  
Ab. 16  Andrea Migno  KTM  
Ab. 17  John McPhee  Peugeot  
Ab. 36  Joan Mir  KTM  
Ab. 21  Francesco Bagnaia  Mahindra  
Ab. 89  Khairul Pawi  Honda  
Ab. 33  Enea Bastianini  Honda  
Ab. 4  Fabio Di Giannantonio  Honda  
Ab. 58  Juanfran Guevara  KTM  
Ab. 84  Jakub Kornfeil  Honda  

 

Prochain article Moto3
Bagnaia vainqueur au milieu de l'hécatombe

Previous article

Bagnaia vainqueur au milieu de l'hécatombe

Next article

McPhee et Bastianini blessés mais chanceux après une terrible chute

McPhee et Bastianini blessés mais chanceux après une terrible chute