Dennis Foggia s'impose à domicile dans l'émotion

Dennis Foggia a décroché sa deuxième victoire mondiale en remportant un Grand Prix d'Italie très disputé, mais surtout endeuillé par l'accident qui a été fatal à Jason Dupasquier et qui a profondément marqué les pilotes.

Rude week-end que celui des jeunes pilotes de la catégorie Moto3. Frappés par le terrible accident survenu samedi à la fin des qualifications, ils ont appris peu après leur course le décès de Jason Dupasquier, le pilote suisse de 19 ans trop lourdement blessé pour pouvoir être sauvé par les médecins.

Lire aussi :

Malgré le choc et la peine partagés par tous, ils étaient 28 à prendre le départ de la course (Ryusei Yamanaka, le coéquipier de Dupasquier chez PrüstelGP était forfait), contraints d'apprendre à faire abstraction du pire pour que la compétition se poursuive. Même Jeremy Alcoba et Ayumu Sasaki, impliqués dans l'accident de samedi, étaient au poste, et le Japonais allait briller, se battant jusqu'au bout pour la victoire, aidé par des antidouleurs alors qu'il souffrait du pied.

La lutte en tête a impliqué une quinzaine de pilotes, dans une course classique pour la petite catégorie durant laquelle chacun a tenté d'appliquer la meilleure stratégie. Il s'agissait de porter ses attaques au bon moment : sur une piste dont la ligne droite dépasse le kilomètre et où les vitesses de pointe dans cette catégorie frôlent les 250 km/h, il fallait céder parfois la place de lièvre aux adversaires et se placer à l'aspiration dans le money time à défaut de pouvoir se détacher du reste du groupe.

Sur la ligne d'arrivée, c'est Dennis Foggia qui a eu le dernier mot, après avoir parfaitement mené le dernier tour pour prendre la meilleure position. Souvent vu en tête au gré des 20 tours, il a partagé les commandes avec Pedro Acosta, Tatsuki Suzuki, Romano Fenati ou encore Darryn Binder, mais aussi un Jaume Masia particulièrement menaçant et finalement battu à la photo finish, ou Gabriel Rodrigo, de retour sur le podium pour la première fois en trois ans.

"C'était difficile, mais je savais que ma moto était très rapide avec l'aspiration et que j'aurais gagné si j'étais sorti du dernier virage en première position, mais aussi en deuxième ou troisième position. J'ai poussé dans le dernier tour et j'ai fait de mon mieux", a expliqué le vainqueur au site officiel du MotoGP, très ému par le contexte si éprouvant de ce week-end, mais aussi par cette victoire sur son Grand Prix à domicile près d'un an après la précédente. "Je suis content de ma course et de cette victoire, mais je suis très triste car je n'ai pas de mots pour Jason. J'apporte mon soutien à sa famille. C'est incroyable… Je n'ai pas de mots."

Ayumu Sasaki, qui n'avait pu éviter Jason Dupasquier dans l'accident samedi, était tout autant partagé entre la satisfaction pour son résultat, qui le fait remonter au troisième rang du championnat, et le choc de la situation qu'il a vécue. "Je me sens mal. [Samedi] soir c'était difficile, car j'avais mal mais j'ai aussi vu l'accident plusieurs fois et ça m'a fait très mal", a-t-il déclaré.

Au départ de la course, alors que le leader du championnat Pedro Acosta prenait les commandes, l'accrochage de trois pilotes dans Casanova-Savelli a engendré un accident impressionnant, éliminant Andrea Migno, dernier vainqueur en date au Mugello et l'un des favoris cette année, mais blessant surtout ses deux comparses : Max Kofler souffre d'une vertèbre thoracique fracturée et Carlos Tatay d'une fracture du talon droit.

Au championnat, Pedro Acosta conserve une large avance de 52 points, malgré les deux huitièmes places qu'il vient d'enchaîner après ses trois victoires. Son dauphin est à présent Jaume Masia, dans un tir groupé avec Ayumu Sasaki, Sergio Garcia et Romano Fenati. Neuf points plus loin, viennent trois pilotes à égalité (Darryn Binder, Andrea Migno et Niccolò Antonelli), suivis par le vainqueur du Mugello, Dennis Foggia, qui revient à 66 unités du leader et devance de quatre unités Gabriel Rodrigo.

Italy GP d'Italie Moto3

P. # Pilotes Moto Temps Ecart
1 7 Italy Dennis Foggia
Honda 39'37.497
2 5 Spain Jaume Masia
KTM 39'37.533 0.036
3 2 Argentina Gabriel Rodrigo
Honda 39'37.642 0.145
4 71 Japan Ayumu Sasaki
KTM 39'37.737 0.240
5 40 South Africa Darryn Binder
Honda 39'37.996 0.499
6 55 Italy Romano Fenati
Husqvarna 39'38.208 0.711
7 17 United Kingdom John McPhee
Honda 39'38.415 0.918
8 37 Spain Pedro Acosta
KTM 39'38.242 0.745
9 11 Spain Sergio García Dols
GASGAS 39'38.358 0.861
10 24 Japan Tatsuki Suzuki
Honda 39'38.460 0.963
11 12 Czech Republic Filip Salač
Honda 39'38.577 1.080
12 27 Japan Kaito Toba
KTM 39'38.848 1.351
13 23 Italy Niccolò Antonelli
KTM 39'38.926 1.429
14 82 Italy Stefano Nepa
KTM 39'41.969 4.472
15 52 Spain Jeremy Alcoba
Honda 39'49.988 12.491
16 43 Spain Xavier Artigas
Honda 40'00.990 23.493
17 28 Spain Izan Guevara
GASGAS 40'00.996 23.499
18 54 Italy Riccardo Rossi
KTM 40'01.106 23.609
19 20 France Lorenzo Fellon
Honda 40'01.271 23.774
20 22 Elia Bartolini
KTM 40'17.456 39.959
21 19 Indonesia Andi Gilang
Honda 40'17.520 40.023
22 32 Takuma Matsuyama
Honda 40'17.532 40.035
53 Turkey Deniz Öncü
KTM
16 Italy Andrea Migno
Honda
67 Italy Alberto Surra
KTM
31 Mexico Adrian Fernandez
Husqvarna
99 Spain Carlos Tatay
KTM
73 Austria Maximilian Kofler
KTM

partages
commentaires
Oliveira : La mort d'un pilote est un prix trop élevé à payer
Article précédent

Oliveira : La mort d'un pilote est un prix trop élevé à payer

Article suivant

L'équipe de Jason Dupasquier veut continuer à courir en son honneur

L'équipe de Jason Dupasquier veut continuer à courir en son honneur
Charger les commentaires