Jamais deux sans trois pour Brad Binder

partages
commentaires
Jamais deux sans trois pour Brad Binder
Par :
23 mai 2016 à 16:00

Le pilote KTM enchaîne au Mugello avec une 3e victoire consécutive cette saison, après un dernier tour d'anthologie. Quartararo finit 5e.

Podium : le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo, le deuxième Fabio Di Giannantonio, Gresini Racing Moto3, et le troisième Francesco Bagnaia, Aspar Team Mahindra Moto3
Romano Fenati, Sky Racing Team VR46
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Khairul Idham Pawi
Andrea Migno, Sky Racing Team VR46
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Jorge Navarro, Estrella Galicia 0,0
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Bo Bendsneyder, Red Bull KTM Ajo
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Francesco Bagnaia, Aspar Team Mahindra Moto3
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo
Romano Fenati, Sky Racing Team VR46
Fabio Quartararo, Leopard Racing

La manche italienne du Moto3 a confirmé l'excellente forme de Brad Binder. Le pilote Ajo a terrassé ses adversaires dans un dernier tour éclatant de maîtrise.

Néanmoins le Sud-Africain était loin de s'imaginer pareil scénario après la 3e séance d'essais. Alors qu'il remettait les gaz en sortie du virage 14, sa KTM l'a désarçonné, envoyant son pilote dans les airs. Conséquence de cet highside, le leader du championnat a souffert de douleurs au cou, mais a su trouver les ressources nécessaires pour inscrire le 4e temps des qualifications.

En abordant la course ''l'esprit libéré'' selon ses dires, Binder a pu mener une course extrêmement clairvoyante. En effet, difficile de prendre l'avantage sur un circuit comportant une ligne droite de plus d'un km, le phénomène d'aspiration étant primordial dans cette catégorie. Après avoir tenté de s'échapper à mi-épreuve, le porteur du numéro 41 est sagement resté dans le peloton de tête. À l'entame du dernier tour, il n'était que 6e ! Mais en un clin d’œil, ou plutôt un freinage, il se retrouvait aux commandes, pour ne plus les lâcher jusqu'à l'arrivée et terminer avec 38 millièmes d'avance.

Le vainqueur ne cachait pas sa satisfaction quelques instants après son 3e succès de la saison, qui lui permet de porter son avance au championnat à 49 points : ''La course a été absolument folle, car nous nous échangions les positions sans arrêt ! Ça en devenait même dangereux parfois, lorsque de nombreux concurrents bénéficiaient de l'aspiration en bout de ligne droite. Au dernier tour, j'ai vu que je pouvais me porter à l'avant du groupe et prendre de l'avance.''

''Le week-end n'a dans son ensemble pas été simple, mais grâce à l'expérience au sein de l'équipe, la moto était parfaitement réglée ce dimanche. Même si nous avons gagné, nous n'en sommes qu'à la 6e manche de l'année ; ce n'est pas encore le moment de regarder l'ordre du classement général.''

Binder prend le large

Pourtant, Binder est dans une position idéale : avec près de deux succès d'avance dans la lutte pour le titre, il peut voir venir. Dans une discipline où les écarts sont généralement faibles entre ces jeunes pilotes (2'' entre le 1er et le 13e hier), certains outsiders vont devoir essorer la poignée de gaz s'ils veulent combler leur déficit, dont Jorge Navarro (2e à 49 longueurs) et Romano Fenati (3e à 60 unités).

L'Italien, auteur de la pole position à la maison s'imaginait déjà en haut de l'affiche, avant qu'un problème mécanique ne l'arrête en bord de piste après 9 passages. ''C'est une grosse déception", avouait le pilote de 20 ans. "Je me battais pour le leadership avant d'abandonner. Je suis vraiment désolé, car j’espérais une issue différente. Maintenant, nous devons continuer de cette manière dès le prochain Grand Prix.'' Quant à l'Espagnol, ce n'est pas le sort qui décidait de son abandon, mais un accrochage avec son compatriote Juanfran Guevara.

Un pilote qui a su rester sur ses roues est Fabio Di Giannantonio. Peu connu du grand public, l'Italien est un rookie, qui effectue sa première saison complète au niveau mondial. Et c'est avec sang-froid qu'il s'est mêlé à la bagarre pour la gagne, avant d'assurer une 2e place, ce qui constitue son meilleur résultat jamais établi. ''J'ai du mal à y croire : courir en Moto3 a toujours constitué un rêve, et être 2e, devant son public, c'est quelque chose d'incroyable !''

Quartararo aux avant-postes

L'autre fait à retenir de la manche transalpine est le retour en forme de Fabio Quartararo. Le rendez-vous du Mans avait été l'occasion d'annoncer à Motorsport.com qu'il ferait ''le maximum, course après course''. Des paroles réalisées sur la piste avec une respectable 5e place finale. Afin de mieux rendre de cette performance, il faut souligner la qualification laborieuse du Français, seulement 18e ! Le pilote Leopard a même pris les rênes de la course un tour durant. ''C'était une très bonne journée ! Le début de course n'a certes pas été évident, mais tour après tour, j'améliorais mes chronos. Merci à mon équipe qui m'a donné une machine parfaite et à ma famille, qui continue à me soutenir.''

Si le double Champion CEV Moto3 confirme son état de forme à Barcelone dans deux semaines, les parents de Fabio pourraient bien assister à une nouvelle prouesse de leur rejeton âgé de 17 ans.

Moto3 - Mugello - Course

Pos.PiloteTeamÉcart
1 Afrique du SudBrad Binder  Red Bull KTM Ajo 39:49.382
2  Fabio Di Giannantonio  Gresini Racing Moto3 +0.038
3 ItalieFrancesco Bagnaia  ASPAR Mahindra Team Moto3 +0.069
4 ItalieNiccolò Antonelli  Ongetta-Rivacold Honda +0.075
5 FranceFabio Quartararo  Leopard Racing +0.077
6 JaponHiroki Ono  Honda Team Asia +1.037
7  Joan Mir  Leopard Racing +1.532
8  Nicolo Bulega  SKY Racing Team VR46 +1.538
9  Juan Francisco Guevara  RBA Racing Team +1.567
10 ItalieAndrea Migno  SKY Racing Team VR46 +1.762
11 FranceJules Danilo  Ongetta-Rivacold Honda +1.791
12 ItalieEnea Bastianini  Gresini Racing Moto3 +1.792
13 EspagneGabriel Rodrigo  RBA Racing Team +1.933
14 EspagneJorge Martin  ASPAR Mahindra Team Moto3 +2.011
15  Lorenzo Dalla Porta  Schedl GP Racing +2.041
16 BelgiqueLivio Loi  RW Racing GP BV +2.391
17 République TchèqueJakub Kornfeil  Drive M7 SIC Racing Team +2.434
18  Bo Bendsneyder  Red Bull KTM Ajo +2.577
19 JaponTatsuki Suzuki  CIP-Unicom Starker +2.775
20 République TchèqueKarel Hanika  Platinum Bay Real Estate +4.289
21 EspagneMaria Herrera  MH6 Team +4.916
22  Adam Norrodin  Drive M7 SIC Racing Team +34.654
23 Royaume-UniJohn McPhee  Peugeot MC Saxoprint +34.692
24  Stefano Valtulini  3570 Team Italia +34.739
25  Lorenzo Petrarca  3570 Team Italia +42.628
AB Aron Canet  Estrella Galicia 0,0  
AB  Fabio Spiranelli  CIP-Unicom Starker  
AB  Khairul Idham Pawi  Honda Team Asia  
AB Andrea Locatelli  Leopard Racing  
AB Jorge Navarro  Estrella Galicia 0,0  
AB Romano Fenati  SKY Racing Team VR46  
AB Darryn Binder  Platinum Bay Real Estate  
AB Alexis Masbou  Peugeot MC Saxoprint  
   Davide Pizzoli  Procercasa - 42 Motorsport  
Article suivant
Bulega vise le top 10 cette année, le titre pour plus tard

Article précédent

Bulega vise le top 10 cette année, le titre pour plus tard

Article suivant

Fenati - Le titre paraît "désormais plus compliqué, mais pas impossible"

Fenati - Le titre paraît "désormais plus compliqué, mais pas impossible"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Mugello
Catégorie Course
Lieu Mugello
Auteur Medhi Casaurang-Vergez