La concurrence s'annonce rude pour Quartararo !

partages
commentaires
La concurrence s'annonce rude pour Quartararo !
Par :
17 mars 2016 à 12:44

Les deux hommes forts de la saison dernière ayant quitté le Moto3 pour 2016, la bataille s'annonce totalement ouverte cette saison. Au moins une demi-douzaine de pilotes ont une chance de remporter le titre.

Enea Bastianini, Gresini Racing Team Moto3
Livio Loi fête sa victoire
Fabio Di Giannantonio, Gresini Racing Team Moto3
Niccolo Antonelli, Ongetta-Rivacold Honda
Romano Fenati, Sky Racing Team VR46
Jorge Martin, Aspar Team
Fabio Quartararo, Estrella Galicia 0,0, Tatsuki Suzuki, CIP et Jorge Martin, MAPFRE Team Mahindra
Andrea Locatelli, Leopard Racing, Joan Mir, Leopard Racing, Fabio Quartararo, Leopard Racing, Miguel Oliveira, Leopard Racing et Danny Kent, Leopard Racing
Niccolo Antonelli, Ongetta-Rivacold
Fabio Quartararo, Leopard Racing
Jorge Martin, MAPFRE Team Mahindra
Jorge Martin, Aspar Team Mahindra
Maria Herrera, Husqvarna Factory Laglisse
Alexis Masbou, Saxoprint RTG

En tête de la liste, on retrouve Enea Bastianini, 18 ans, qui a remporté son premier Grand Prix à Misano l'an passé, et qui entamera sa troisième saison à ce niveau. Il sera le fer de lance de la formation Gresini Honda aux côtés du rookie Fabio di Giannantonio, deuxième de la Red Bull Rookies Cup l'an passé.

Mais Bastianini devra faire face à une rude opposition dans le camp Honda, avec surtout Jorge Navarro, du team Estrella Galicia. Après avoir terminé sa première saison dans la catégorie l'an passé parmi les meilleurs pilotes de la catégorie, celui-ci doit être considéré comme l'un des principaux favoris pour le titre cette année. Son équipier Aron Canet, deuxième en championnat d'Espagne Moto3 l'an passé, sera également à surveiller au cours de la saison.

Toujours dans le camp Honda, Niccolò Antonelli (Ongetta-Rivacold), était l'homme à battre durant les tests, devançant de peu Livio Loi (RW Racing). La première victoire de ce dernier à Indianapolis l'an passé est arrivée dans des circonstances inhabituelles, mais Antonelli a prouvé que sa victoire à Brno n'était pas un effet du hasard, ayant également décroché la deuxième place au Japon. Pour sa cinquième saison à ce niveau, il voudra se mêler à la lutte pour la victoire au championnat.

Bénéficiant d'une expérience similaire, Romano Fenati sera le fer de lance du clan KTM. Sa victoire en 2012, lors de ce qui constituait seulement son deuxième Grand Prix, semble dater. Après une autre saison en dents de scie en 2015, le pilote de 20 ans, qui disputera sa troisième saison avec l'équipe Sky Racing VR46, doit montrer qu'il est capable de monter une campagne solide vers le titre.

Chez Sky Racing, Fenati évoluera aux côtés d'Andrea Migno, qui tentera de confirmer après une première saison solide quoique sans grand relief, et le nouveau protégé de Valentino Rossi, Nicolò Bulega. Après avoir battu Canet en CEV l'an passé, ce dernier a affiché son potentiel durant les essais hivernaux.

Le team Leopard aligne lui aussi trois KTM. Après avoir mené Danny Kent vers le titre en 2015, l'équipe accorde désormais sa confiance au Français Fabio Quartararo, que l'on taxe de "futur Marc Márquez", Joan Mir, habitué des avant-postes du championnat espagnol, et Andrea Locatelli.

Le team Red Bull Ajo est passé à deux machines au lieu de trois. Elles sont confiées à Brad Binder, qui pourrait émerger comme un sérieux prétendant au titre maintenant qu'il a tout le soutien de l'équipe finlandaise, et à Bo Bendsneyder, vainqueur de la Red Bull Rookies Cup et prétendant au titre de Rookie de l'Année.

Malgré l'arrivée d'une toute nouvelle moto cet hiver, Mahindra semble encore un peu à la traîne face à Honda et KTM. Les plus grandes chances de succès du constructeur indien reposent sur le team Aspar, qui renouvelle sa confiance à Francesco Bagnaia et Jorge Martin. Le Racing Team Germany ne modifie pas non plus son line-up, toujours constitué du Français Alexis Masbou et de John McPhee, désormais le seul Britannique de la discipline après le départ de Danny Kent.

Enfin, la seule femme figurant parmi les engagés, Maria Herrera, mérite une mention spéciale pour avoir réuni les fonds qui lui permettent d'être au départ de cette saison afin de tenter de confirmer le potentiel affiché durant sa première année. L'Espagnole, âgée de 19 ans, est de retour avec le team Laglisse, qui n'aligne plus qu'une seule moto après un hiver mouvementé qui a vu le départ de sponsors clés.

  • L'avis d'Oriol Puidgemont, reporter MotoGP de Motorsport.com : "Nous assisterons à de très belles bagarres entre Quartararo, Navarro, Bastianini et Fenati. Mais il faudra également garder un œil sur Antonelli, Binder et Bulega. Si je devais nommer un favori, je dirais Quartararo... d'un cheveu !"

Traduction Emmanuel Rolland et Léna Buffa

Article suivant
Essais Losail - Antonelli à un rythme record

Article précédent

Essais Losail - Antonelli à un rythme record

Article suivant

Antonelli dépasse la douleur pour gagner à la photo-finish

Antonelli dépasse la douleur pour gagner à la photo-finish
Charger les commentaires