Miller sur le point de rejoindre Pramac en 2018

partages
commentaires
Miller sur le point de rejoindre Pramac en 2018
Par :
4 juil. 2017 à 15:18

Le dimanche a été très mouvementé au Sachsenring, aussi bien sur la piste qu'en dehors, alors que Jack Miller était en pourparlers avec Pramac en vue d'un recrutement pour 2018 aux côtés de Danilo Petrucci.

Scott Redding, Pramac Racing
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Alvaro Bautista, Aspar Racing Team
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Scott Redding, Pramac Racing
Tito Rabat, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

Jack Miller, dont le contrat avec Honda expire à la fin de l'année, ne semble pas être parvenu à un accord avec son équipe actuelle, Marc VDS, dans l'optique d'une prolongation de la relation qu'ils entretiennent depuis maintenant trois saisons.

Comme a pu l'apprendre Motorsport.com, le pilote australien devait donner une réponse à Pramac dimanche après-midi, délai au-delà duquel l'équipe de Paolo Campinoti aurait pu se rabattre sur l'option de Tito Rabat.

À aucun moment des discussions, Pramac a eu en tête l'idée de conserver Scott Redding, qui pourrait hériter de la Honda que l'Australien laisserait disponible au sein de la structure belge, et retrouver ainsi l'équipe où il avait évolué en 2015. Un changement qui serait frappé au coin du bon sens, quand on sait que le patron de Marc VDS, Michael Bartholemy, est aussi l'agent du pilote anglais.

Statut de numéro 2 chez Pramac

Peu importe l'issue, Miller arriverait chez Pramac avec le statut de pilote numéro 2, au moins en ce qui concerne la moto fournie, puisqu'en aucun cas il ne disposerait d'une Desmosedici de 2018, qui reviendrait le cas échéant à Danilo Petrucci

Si ces mouvements finissent par aboutir, le prochain changement pourrait concerner l'identité de la personne qui obtiendra le second guidon chez Avintia. Plusieurs pilotes tiennent la corde, parmi lesquels Tito RabatHéctor Barberá et Loris Baz

L'identité du pilote qui fera équipe avec Aleix Espargaró l'an prochain chez Aprilia reste également à décider, étant donné que les mauvais résultats de Sam Lowes ont amené l'Anglais dans une situation des plus délicates.

La reconduction du contrat d'Álvaro Bautista chez Aspar n'attend quant à elle plus que d'être annoncée. Difficile de savoir qui fera équipe avec l'Espagnol l'an prochain, même si Karel Abraham détient les soutiens nécessaires pour conserver sa place.

Alors que le MotoGP vient d'arriver à mi-saison, la grille de 2018 commence à prendre forme, et une fois que ces dernières interrogations seront résolues, il ne restera plus qu'à savoir si Honda confiera une seconde moto à l'équipe LCR, celle qui devrait échoir au Japonais Takaaki Nakagami, qui pourrait ainsi devenir le coéquipier de Cal Crutchlow.

Avec Irene Aneas Garrido

Article suivant
Jorge Martin opéré, sa convalescence possiblement rallongée

Article précédent

Jorge Martin opéré, sa convalescence possiblement rallongée

Article suivant

Jorge Martin dans les temps pour Brno

Jorge Martin dans les temps pour Brno
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Phillip Island
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Joan Mir Mayrata
Équipes Leopard Racing
Auteur Carlos Guil Iglesias