Mir vient à bout de Fenati au terme d'un duel épique !

Le pilote espagnol a signé sa cinquième victoire de la saison après avoir mené une lutte de tous les instants face à son adversaire italien. Ramírez décroche quant à lui son premier podium.

Mir vient à bout de Fenati au terme d'un duel épique !
Podium : le vainqueur Joan Mir, Leopard Racing, le deuxième, Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers, le troisième, Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Joan Mir, Leopard Racing, Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers, Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Joan Mir, Leopard Racing, Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers, Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing
Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers
Romano Fenati, Marinelli Rivacold Snipers
Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Nicolo Bulega, Sky Racing Team VR46
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Bo Bendsneyder, Red Bull KTM Ajo
Bo Bendsneyder, Red Bull KTM Ajo
Darryn Binder, Platinum Bay Real Estate
Chute de Danny Kent, Red Bull KTM Ajo
Podium : le troisième, Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate
Le vainqueur Joan Mir, Leopard Racing
Drapeau rouge
Raul Fernandez, Aspar Team
John McPhee, British Talent Team
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Danny Kent, Red Bull KTM Ajo
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Aron Canet, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0

Et de cinq pour Joan Mir, qui fait le break au championnat au meilleur des moments grâce à sa victoire sur le Sachsenring dimanche, juste avant la mi-saison. Le pilote espagnol a tenu bon dans un âpre duel avec Romano Fenati pour s'imposer en Allemagne et pousser encore un peu plus son avantage au général.

Le Majorquin avait pourtant perdu son premier duel dans le week-end lorsque, en lutte avec Aron Canet pour l'obtention de la pole position, il s'était fait piéger par l'assèchement de la piste pour se faire déposséder de la pole position en toute fin de séance.

Avantage Canet après les qualifs

Son compatriote du team Estrella Galicia 0,0 s'est ainsi adjugé sa seconde pole position de l'année, après celle obtenue à Austin, à l'issue de qualifications qui se sont déroulées en l'absence du maître en la matière cette saison, Jorge Martin, victime d'une fracture de la cheville et du péroné suite à un violent highside lors de la deuxième séance d'essais libres.

Dans ces conditions et dans la foulée de sa deuxième victoire en Moto3 à Assen une semaine plus tôt, il fait donc peu de doutes que Canet s'était fixé pour objectif d'engranger en Allemagne, et de marquer les esprits avant la trêve estivale.

Mais Canet a bien vite déchanté en course, courue sur le sec quelques dizaines de minutes seulement après le passage d'une averse au-dessus du circuit allemand. L'Ibère n'a en effet pas pu contrer l’impétuosité de ses rivaux, chutant à la quatrième place dès le premier virage.

Mir prend les devants

Car c'est en effet Mir qui a pris le meilleur départ, emmenant dans sa roue Marcos Ramírez ainsi que Tony Arbolino. Le dernier vainqueur en date allait d'ailleurs perdre deux nouvelles positions à l'issue de la première boucle, qu'il allait terminer à la sixième place après un départ laborieux. 

Tout l'inverse en somme de Romano Fenati, auteur d'un début de course canon qui l'a vu bondir de la sixième place sur la grille jusqu'à la tête de course dans le deuxième tour. Un mano a mano s'est dès lors engagé entre l'Italien et Mir, bien décidé à défendre ses intérêts dans cette neuvième manche de la saison. 

 

Un premier groupe de trois pilotes s'est alors détaché en tête de course, composé donc de Fenati et Mir, mais également de Ramírez, qui a validé ainsi ses récents progrès et confirmé être en verve ce week-end dans la Saxe.

Derrière ce top 3, Nicolò Bulega et Tony Arbolino ont longtemps ferraillé pour le gain de la quatrième place, alors qu'un gouffre de plusieurs secondes s'est rapidement creusé derrière ces deux pilotes avec le sixième, le local Philipp Oettl, qui allait plus tard hériter de la cinquième place de son Grand Prix national.

Succession de chutes dans le dernier tiers de course

Au-delà des batailles qui ont animé le top 10 dans le premier tiers de course, John McPhee s'est fait piéger dans le virage 13 et a été contraint à l'abandon. Une véritable déception pour l'Écossais, qui pensait bien avoir exorcisé ses démons après avoir renoué avec le podium aux Pays-Bas.

Pareille mésaventure est survenue à 11 tours du but à Canet. Le pilote Estrella Galicia 0,0 a perdu l'avant de sa machine dans le virage 12, mettant ainsi un terme à une course décidément bien mal embarquée puisque l'ancien numéro 2 du championnat avait poursuivi sa dégringolade dans la hiérarchie jusqu'à se morfondre en 13e position. 

 

La litanie de chutes qui a marqué le dernier tiers de course a continué avec Arbolino, qui est parti lui aussi à la faute dans le 19e tour après un highside impressionnant, dont il s'est relevé sans mal.

Devant, le trio de tête n'a cessé tout au long de la course de se passer le flambeau de la tête de course, mais la lutte pour la victoire s'est finalement resserrée entre Mir et Fenati dans les derniers tours de course, alors que Ramírez a pris le parti d'assurer la troisième place pour ce qui constitue le premier podium en Grands Prix de sa carrière. "Pour moi, la course a été fantastique", s'est-il réjoui au micro du site officiel du MotoGP. "Je me suis battu pour remporter la course. Je finis troisième mais pour moi c'est la même chose. Dans la dernière partie [de course], je n'ai pas trop attaqué, car je ne voulais pas chuter."

 

Fenati a pour sa part joué sa carte jusqu'au bout en prenant la tête à l'entame de la dernière boucle pour creuser dans les virages suivant un petit écart sur Mir. Mais l'aisance de l'Espagnol dans le virage 7 lui a permis de rapidement recoller, et de reprendre l'avantage en faisant l'intérieur à son adversaire pour s'imposer in extremis !

Mir fait le break au championnat

Joan Mir signe ainsi son cinquième succès de la saison, et retrouve le parfum de la victoire après sa petite déception d'Assen. "Au début, j'ai essayé de m'échapper", s'est-il remémoré à l'arrivée. "Mais j'ai vu que cinq pilotes étaient avec moi. J'ai été confiant durant la course et tout le week-end. Dans le dernier tour, on a eu une très bonne stratégie." 

L'Espagnol présente maintenant 37 points d'avance sur son plus proche adversaire au championnat, Romano Fenati, qui reprend l'avantage sur Canet suite à l'abandon de ce dernier. "Au début du week-end, nous avons eu quelques problèmes, et la deuxième place n'était pas à notre portée", s'est consolé Fenati. "Ce n'est pas la première place bien sûr, mais je suis content car la moto a beaucoup progressé. Lors de la seconde partie [du championnat], je pense qu'il va être important de rester concentré course après course, et d'essayer de faire de bons résultats."  

Joan Mir dispose donc à présent d'une marge de sécurité de plus d'une victoire, et peut voir venir et partir en vacances sereinement durant la trêve estivale qui s'annonce. 

 Moto3 - Sachsenring - Course

Pos.PilotesMotoToursTemps/écarts
1 spain Joan Mir  Honda 27  
2 italy Romano Fenati  Honda 27 0.121
3 spain Marcos Ramírez  KTM 27 0.218
4 italy Nicolò Bulega  KTM 27 5.074
5 germany Philipp Oettl  KTM 27 13.073
6 italy Enea Bastianini  Honda 27 13.650
7 belgium Livio Loi  Honda 27 14.318
8 netherlands Bo Bendsneyder  KTM 27 14.466
9 japan Tatsuki Suzuki  Honda 27 14.583
10 south_africa Darryn Binder  KTM 27 14.666
11 italy Fabio Di Giannantonio  Honda 27 15.438
12 spain Juanfran Guevara  KTM 27 16.146
13 malaysia Adam Norrodin  Honda 27 16.234
14 france Jules Danilo  Honda 27 16.324
15 italy Marco Bezzecchi  Mahindra 27 17.603
16 italy Andrea Migno  KTM 27 17.752
17 japan Ayumu Sasaki  Honda 27 17.845
18 czech_republic Jakub Kornfeil  Peugeot 27 17.863
19 italy Lorenzo Dalla Porta  Mahindra 27 40.054
20 italy Manuel Pagliani  Mahindra 27 40.254
21 japan Kaito Toba  Honda 27 40.521
22 spain Raul Fernandez  Mahindra 27 1'09.377
23 thailand Nakarin Atiratphuvapat  Honda 27 1'09.466
24 germany Tim Georgi  KTM 27 1'09.590
25 finland Patrik Pulkkinen  Peugeot 27 1'13.004
26 spain Maria Herrera  KTM 25 2 tours
Ab.   spain Gabriel Rodrigo  KTM 26 1 tour
Ab.   italy Tony Arbolino  Honda 19 8 tours
Ab.   spain Aron Canet  Honda 15 12 tours
Ab.   united_kingdom Danny Kent  KTM 15 12 tours
Ab.   united_kingdom John McPhee  Honda 6 21 tours
partages
commentaires
Kent remplace Antonelli au Sachsenring
Article précédent

Kent remplace Antonelli au Sachsenring

Article suivant

Miller sur le point de rejoindre Pramac en 2018

Miller sur le point de rejoindre Pramac en 2018
Charger les commentaires