Moto3
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
C
GP d'Autriche
14 août
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
9 jours
C
GP de Saint-Marin
11 sept.
Prochain événement dans
30 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
37 jours
C
GP de Catalogne
25 sept.
Prochain événement dans
44 jours
09 oct.
Prochain événement dans
58 jours
C
GP d'Aragón
16 oct.
Prochain événement dans
65 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
72 jours
C
GP de Valence
06 nov.
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Europe
13 nov.
Prochain événement dans
93 jours

Mir boit la tasse, Fenati fait durer le suspense

partages
commentaires
Mir boit la tasse, Fenati fait durer le suspense
Par :
16 oct. 2017 à 15:07

Romano Fenati a réalisé un petit exploit en remportant dimanche le Grand Prix du Japon, catégorie Moto3, retardant l'échéance d'un titre attendu pour son rival Joan Mir.

Podium : le vainqueur Romano Fenati, Snipers Team, le deuxième Niccolo Antonelli, Red Bull KTM Ajo, le troisième Marco Bezzecchi, CIP-Unicom Starker
Jules Danilo, Snipers Team, Joan Mir, Leopard Racing
Fabio Di Giannantonio, Del Conca Gresini Racing Moto3
Romano Fenati, Snipers Team, fête sa victoire sur le podium
Philipp Ottl, Schedl GP Racing
Romano Fenati, Snipers Team, fête sa victoire sur le podium
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Nicolo Bulega, Sky Racing Team VR46, Niccolo Antonelli, Red Bull KTM Ajo, Romano Fenati, Snipers Team
Joan Mir, Leopard Racing
Le troisième, Marco Bezzecchi, CIP-Unicom Starker
Deuxième place pour Niccolo Antonelli, Red Bull KTM Ajo
Podium : le troisième, Marco Bezzecchi, CIP-Unicom Starker
Marco Bezzecchi, CIP-Unicom Starker
Niccolo Antonelli, Red Bull KTM Ajo

Il ne manquait qu'une poignée de points à Joan Mir pour devenir Champion du monde, et ce sacre constituait un enjeu très attendu pour la course de Motegi, le doute n'étant quasiment plus permis au vu des écarts au championnat. Seulement voilà, la balade dominicale s'est transformée en naufrage pour l'Espagnol, englué dans le peloton, en dehors de la zone des points, alors que son rival Romano Fenati donnait à tous une leçon de maîtrise en tête de la course.

L'Italien reste, après cette course, le dernier à pouvoir mathématiquement battre Mir, avec désormais un retard amputé de 25 points et porté à 55 unités alors que trois courses restent à disputer. Parfaitement à l'aise sous le déluge, Fenati a pris les commandes dès le troisième tour et n'a eu de cesse par la suite de creuser son avance pour en finir avec quatre secondes de marge au terme du 13e et dernier tour d'une course réduite à cause du retard pris avec la longue interruption du warm-up le matin même.

"Le championnat n'est jamais perdu tant que la mathématique ne l'a pas dit. Mais aujourd'hui je n'y ai pas pensé", assure Romano Fenati, premier pilote à atteindre le cap des dix victoires depuis la création du Moto3, en 2012. "On a bien travaillé ces derniers jours et ce matin [dimanche] on a fait une modification supplémentaire qui a fonctionné. La moto me faisait me sentir en sécurité et le reste est venu tout seul. Ça n'a pas été facile, il faisait froid et j'étais trempé, mais il est plus facile d'être devant !"

Tandis que l'ancien membre de la VR46 Riders Academy se déjouait de tous les pièges en tête, Joan Mir n'était plus que l'ombre de lui-même, dans la lignée d'un week-end compliqué de bout en bout pour lui. Dimanche, il a longuement mené une bagarre symbolique puisqu'elle l'opposait au coéquipier de Fenati, le Français Jules Danilo, avant de se classer finalement 17e à 23 secondes du vainqueur.

"Je n'ai jamais été vraiment à l'aise sur la moto pendant le week-end, et je me sentais plus tendu que d'habitude. Il n'y a que pendant les EL3 que j'ai pu rouler comme je le voulais", explique l'Espagnol. "C'est dommage parce qu'au-delà du titre, j'aurais aimé faire une course différente et m'amuser, mais en partant derrière je prenais des risques."

Aron Canet, qui conservait une infime chance de titre en arrivant au Japon, l'a vu s'envoler en se classant cinquième de ce qu'il a décrit comme ayant été "l'une des courses les plus difficiles [qu'il a] disputées sur le mouillé". Les pilotes qui l'ont devancé sont venus à bout de conditions très éprouvantes pour décrocher leur meilleur résultat de la saison, et de loin.

Très bien qualifié et leader des deux premiers tours de course, Niccolò Antonelli s'est classé deuxième, obtenant son premier podium depuis début 2016. Mieux encore pour Marco Bezzecchi, troisième, qui est ainsi entré pour la première fois dans le top 3 mondial. Quant à Tatsuki Suzuki, qui a tenté en vain de tenir le rythme de Bezzecchi, il signe avec la quatrième place le meilleur résultat de sa carrière dans ce championnat.

Nicolò Bulega, qui partait de la pole position, fait partie des déçus de la course, classé seulement 12e devant d'autres habitués des avant-postes, Andrea Migno, Marcos Ramire, Jorge Martin et Enea Bastianini.

 GP du Japon – Moto3 – Course

Pos.PiloteMotoÉcart
1 italy Romano Fenati  Honda 29'22.278
2 italy Niccolò Antonelli  KTM 4.146
3 italy Marco Bezzecchi  Mahindra 5.013
4 japan Tatsuki Suzuki  Honda 8.767
5 spain Aron Canet  Honda 12.827
6 germany Philipp Oettl  KTM 14.865
7 italy Fabio Di Giannantonio  Honda 15.482
8 czech_republic Jakub Kornfeil  Peugeot 15.625
9 netherlands Bo Bendsneyder  KTM 15.947
10 united_kingdom John McPhee  Honda 16.216
11 thailand Nakarin Atiratphuvapat  Honda 16.414
12 italy Nicolò Bulega  KTM 18.783
13 italy Andrea Migno  KTM 19.057
14 spain Marcos Ramírez  KTM 19.536
15 spain Jorge Martin  Honda 21.208
16 italy Enea Bastianini  Honda 22.731
17 spain Joan Mir  Honda 23.879
18 france Jules Danilo  Honda 23.935
19 belgium Livio Loi  Honda 33.663
20 south_africa Darryn Binder  KTM 34.695
21 japan Kaito Toba  Honda 39.533
22 finland Patrik Pulkkinen  Peugeot 48.473
23 italy Tony Arbolino  Honda 1'30.837
24 australia Tom Toparis  KTM 2'18.580
Ab. spain Juanfran Guevara  KTM 2 tours
Ab. spain Gabriel Rodrigo  KTM 4 tours
Ab. japan Ayumu Sasaki  Honda 4 tours
Ab. malaysia Adam Norrodin  Honda 7 tours
Ab. italy Manuel Pagliani  Mahindra 12 tours
Ab. italy Lorenzo Dalla Porta  Mahindra  
Sur le point d'être titré, Mir garde la tête froide

Article précédent

Sur le point d'être titré, Mir garde la tête froide

Article suivant

Cette fois-ci, c'est la bonne : Mir est Champion du monde de Moto3 !

Cette fois-ci, c'est la bonne : Mir est Champion du monde de Moto3 !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Motegi
Catégorie Course
Lieu Twin Ring Motegi
Auteur Léna Buffa