Moto3
C
GP d'Espagne
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
11 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
17 jours
C
GP de République Tchèque
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
31 jours
C
GP d'Autriche
14 août
-
16 août
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
45 jours
C
GP de Saint-Marin
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
73 jours
C
GP de Catalogne
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP de France
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Aragón
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
101 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
108 jours
C
GP de Valence
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP d'Europe
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
129 jours

Mir, un titre repoussé d'une semaine et avancé de quelques tours

partages
commentaires
Mir, un titre repoussé d'une semaine et avancé de quelques tours
Par :
23 oct. 2017 à 17:02

Joan Mir a été sacré Champion du monde Moto3, une semaine après sa désillusion japonaise. Mais s'il a dû attendre une semaine supplémentaire pour être titré, son attente a été raccourcie par l'arrivée de la pluie à Phillip Island.

Le vainqueur Joan Mir, Leopard Racing
Joan Mir, Leopard Racing Champion
Joan Mir, Leopard Racing Champion
Joan Mir, Leopard Racing, Champion du monde
Joan Mir, Leopard Racing
Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3, Livio Loi, Leopard Racing
Livio Loi, Leopard Racing
Livio Loi, Leopard Racing
Livio Loi, Leopard Racing
Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Jorge Martin, Del Conca Gresini Racing Moto3
Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Marcos Ramírez, Platinum Bay Real Estate, Gabriel Rodrigo, RBA Racing Team
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Enea Bastianini, Estrella Galicia 0,0
Romano Fenati, Snipers Team
Romano Fenati, Snipers Team
Romano Fenati, Snipers Team
Romano Fenati, Snipers Team

Joan Mir aura certes dû attendre une semaine supplémentaire pour être titré, mais sa joie n'en a été en aucun point atténuée au moment de rejoindre les stands pour célébrer son sacre avec son équipe.

Comme souvent cette saison, l'Espagnol n'a pas hésité à se mêler à l'intense bagarre avec ses adversaires, avant de porter une attaque décisive en milieu de course, juste avant que l'épreuve ne soit écourtée en raison de l'apparition de la pluie à Phillip Island. 

Mais avant les réjouissances, il y a donc eu une intense bataille pour la tête  de la course, mettant aux prises pas moins de huit pilotes, rivalisant chacun d'aspiration dans la ligne droite de départ/arrivée mais aussi d'inspiration dans les portions plus sinueuses du tracé australien.  

Cela commence à devenir une habitude cette saison, Jorge Martín s'était élancé depuis la pole position sur la grille, sa huitième de l'année, un record qu'il partage désormais dans cette catégorie avec Jack Miller (en 2014) et Álex Rins (en 2013).

Martín de nouveau en pole, et de nouveau déchu en course

Cependant, c'est aussi un scénario malheureusement trop familier pour l'Espagnol qui s'est déroulé en course, à savoir une baisse de régime et une incapacité, pour l'heure, à convertir ces excellentes qualifications en victoire le dimanche. 

C'est donc dès l'extinction des feux que Martín s'est vu déposséder de la première place, Gabriel Rodrigo prenant le meilleur départ pour se porter en tête dans les premiers instants.

Pas pour longtemps en effet puisque l'identité du leader n'a cessé de changer au gré des phénomènes d'aspiration. À ce petit jeu, il fallait donc savoir patienter et ne pas se montrer trop primesautier, eu égard au nombre important de chutes dans le peloton : McPhee, Darryn Binder, Canet, Guevara, Danilo, ou bien encore Di Giannantonio y sont tous allés de leur chute. 

 

Mir prend la tête au meilleur des moments

Mir a au contraire su fait parler sa sagesse et se tenir à l'écart de la moindre incartade, quitte à laisser son dernier rival pour le titre, Romano Fenati, prendre la tête l'espace de quelques tours. Un répit avant le réveil du Champion, qui n'a pas tardé à passer à l'attaque, aux alentours de la mi-course, pour prendre les rênes de l'épreuve.

Le Majorquin s'est alors préparé à devoir défendre sa position vaille que vaille, mais tel effort n'a finalement pas été nécessaire, alors que la pluie a fait son apparition aux deux tiers de la course, forçant les commissaires à brandir le drapeau rouge. 

Et avec une distance parcourue suffisante pour éviter tout nouveau départ, Mir a pu savourer son titre de façon prématurée – même si un meilleur résultat au Japon une semaine plus tôt aurait sans doute pu lui épargner une semaine d'attente. "Je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens en ce moment", a déclaré Mir au site officiel du MotoGP. "Quand vous visez un objectif pendant longtemps et que vous l'atteignez, c'est une sensation incroyable. Décrocher la victoire et le titre ici, en Australie, là où j'ai fait mes débuts il y a deux ans, je n'ai pas de mots... J'ai essayé de faire de mon mieux pour rester devant, car derrière certains pilotes franchissaient les limites et il y a eu des chutes à cause de cela. Une fois devant, mon rythme était bon, alors j'ai tout fait pour m'y maintenir."

 

L'Ibère a néanmoins pu compter dans ces derniers instants sur l'entraide de son coéquipier belge Livio Loi, deuxième, et qui décroche ainsi son premier podium après une sublime remontée depuis les tréfonds de la grille. "Je suis remonté de la 21e position, cela n'a donc pas été facile de revenir devant, mais j'ai tracé ma route", explique le pilote d'outre-quiévrain. "Et en voyant la pluie arriver, je me suis dit qu'il fallait que je sois dans le groupe de tête. J'avais un très bon rythme, je suis très content. Ce fut une course folle."

Martín, lui, pourra regretter de ne pas avoir eu la chance de viser la victoire jusqu'au bout, mais peut également s'estimer heureux de ne pas avoir été sanctionné pour son contact à l'intérieur du virage 1 avec Marcos Ramírez, qui a chuté dans la foulée. "Cela a été une course très difficile, avec des batailles et des contacts avec beaucoup de pilotes", a-t-il reconnu. "Au final, le drapeau rouge était un peu inattendu, mais pour moi la troisième place c'est OK."

 

Avec cette dixième victoire dans la catégorie des quarts de litre, Mir égale le record de succès en Moto3 détenu jusqu'à présent par... Romano Fenati. L'Italien, finalement sixième de la course, avait su retarder l'échéance à Motegi en remportant une victoire capitale sous la pluie, mais n'a rien pu faire cette fois-ci.

Désormais libérés de toute pression liée à l'enjeu du titre, gageons que ces deux pilotes, à l'image de l'ensemble du plateau Moto3 cette saison, sauront encore nous faire vibrer lors des deux dernières manches. 

 Moto3 - Phillip Island - Course

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 spain Joan Mir  Honda 15 24'51.490 
2 belgium Livio Loi  Honda 15 0.351
3 spain Jorge Martin  Honda 15 0.359
4 spain Gabriel Rodrigo  KTM 15 0.388
5 italy Enea Bastianini  Honda 15 0.408
6 italy Romano Fenati  Honda 15 0.808
7 japan Ayumu Sasaki  Honda 15 0.834
8 malaysia Adam Norrodin  Honda 15 1.291
9 japan Tatsuki Suzuki  Honda 15 3.648
10 italy Lorenzo Dalla Porta  Mahindra 15 4.005
11 italy Nicolò Bulega  KTM 15 4.036
12 czech_republic Jakub Kornfeil  Peugeot 15 4.085
13 germany Philipp Oettl  KTM 15 4.251
14 italy Andrea Migno  KTM 15 6.004
15 italy Manuel Pagliani  Mahindra 15 6.540
16 netherlands Bo Bendsneyder  KTM 15 19.418
17 thailand Nakarin Atiratphuvapat Honda 15 25.293
18 italy Tony Arbolino  Honda 15 40.800
19 spain Maria Herrera  Mahindra 15 40.858
20 japan Kaito Toba  Honda 15 43.698
21 spain Marcos Ramírez  KTM 15 1'38.853
22 australia Tom Toparis  KTM 14 1 tour
23 spain Juanfran Guevara  KTM 14 1 tour
24 south_africa Darryn Binder  KTM 12 3 tours
Ab. spain Aron Canet  Honda 10 5 tours
Ab.  finland Patrik Pulkkinen  Peugeot 9 6 tours
Ab.  italy Marco Bezzecchi  Mahindra 7 8 tours
Ab.  france Jules Danilo  Honda 5 10 tours
Ab.  italy Fabio Di Giannantonio  Honda 4 11 tours
Ab.  italy Niccolò Antonelli  KTM 1 14 tours
 
Article suivant
Cette fois-ci, c'est la bonne : Mir est Champion du monde de Moto3 !

Article précédent

Cette fois-ci, c'est la bonne : Mir est Champion du monde de Moto3 !

Article suivant

Joan Mir, sur les traces de Rossi et Márquez

Joan Mir, sur les traces de Rossi et Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Phillip Island
Catégorie Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Auteur Willy Zinck