Qualifs - Kent prêt à troubler les plans des Italiens

Après avoir trusté le podium du Mans, le clan italien du Moto3 a la ferme intention de briller à domicile. Les pilotes transalpins ne passent pas inaperçus, puisqu'ils seront cinq à s'élancer dimanche des trois premières lignes de la grille. Et pourtant, c'est à un Anglais que revient l'honneur de la pole position!

Danny Kent confirme son statut de leader

Danny Kent, leader du Championnat du Monde, a connu un week-end ascendant. Vendredi, il se plaignait de mauvaises sensations et avait du mal à garder de bonnes trajectoires, allant jusqu'à juger ce début de Grand Prix comme étant "le plus difficile" qu'il ait connu cette saison. C'est pourtant lui qui a dicté le rythme des qualifications, grâce aux modifications apportées à sa machine ce matin.

Kent a le mérite d'avoir fourni son effort en solitaire durant ces qualifications, lui qui s'était montré agacé, au Mans, par les nombreux pilotes qui tentaient de profiter de son aspiration. C'est seul qu'il a pris les rênes de la séance, puis qu'il a amélioré sa performance dixième après dixième. C'est seul, enfin, qu'il est allé chercher un gain de plus d'une seconde pour reprendre le commandement, passé quelques minutes entre les mains de Romano Fenati.

"Je suis vraiment très, très heureux de cette pole, c'était un tour incroyable," se félicite l'Anglais, qui améliore le record du Mugello en s'adjugeant sa deuxième pole de la saison. "La course s'annonce difficile parce qu'on sera nombreux dans le groupe de tête, mais on est en excellente position pour tirer notre épingle du jeu."

"Je suis confiant. Je ne vais pas dire que je vais réussir à m'échapper comme à Austin ou en Argentine. Bien sûr, c'est toujours une possibilité vu notre bon rythme et aussi parce que ce circuit comporte une longue ligne droite, néanmoins on peut aussi y perdre une demi-seconde si l'on n'a aucune aspiration à exploiter."

Les outsiders

Surprise, Hiroki Ono s'invite en première ligne derrière son coéquipier. Classé 16e hier et victime d'une chute ce matin, le Japonais n'était pas vraiment attendu aussi haut dans le classement mais, pour lui aussi, le travail réalisé sur les réglages de sa Honda s'est avéré payant.

"Je me suis vraiment senti super bien avec la moto et, pendant les qualifs, toutes les pièces du puzzle se sont réunies," souligne Ono, qui a également pu s'appuyer sur les précieux conseils de Kent pour pleinement exploiter la longue ligne droite du Mugello. "C'était vraiment un tour génial et j'ai parfaitement utilisé l'aspiration," juge-t-il ce soir.

Les aspirations jouent un rôle fondamental et l'on peut passer en un instant de premier à dernier!

Enea Bastianini

Voici donc Romano Fenati relégué au troisième rang, non sans une certaine déception. Vainqueur au Mans, le protégé de Valentino Rossi avait parfaitement bien mené sa qualification et s'était constitué une nette avance qui aura longuement résisté... jusqu'à l'assaut des pilotes Leopard. Dernier des leaders à sortir des stands en fin de séance, il n'a pu répliquer, gêné par le trafic.

Parmi les autres hommes forts du Championnat, on peut retenir la cinquième place de Niccolò Antonelli, la onzième de Miguel Oliveira ou encore la septième d'Enea Bastianini. C'est ce dernier qui résume le mieux les hasards du jeu en Moto3 : "Les aspirations jouent un rôle fondamental dans la longue ligne droite et l'on peut passer en un instant de premier à dernier!"

Les Français hors du top 10

Après une première journée plutôt discrète, Fabio Quartararo a haussé le ton ce matin avec un chrono de 1'57.4 parmi les meilleurs chronos jamais établis au Mugello dans cette catégorie. Il figurait dans le top 5 des qualifications à la mi-séance et affirmait ses ambitions en menant avec son coéquipier un partage d'aspirations très bénéfique. Cependant, une chute dans le virage de Scarperia a vu s'envoler ses espoirs et il doit se contenter de la 13e place sur la grille.

Les autres Français n'ont pas fait mieux, puisque Jules Danilo hérite de la 17e place et Alexis Masbou de la 23e. "Je savais que ces qualifs seraient difficiles, mais je ne m'attendais pas à être aussi loin," reconnaît Masbou. "Je n'ai pas réussi à trouver d'aspiration."

Grand Prix d'Italie Moto3 - Qualifications :

 Pos.  Nº  Pilote Moto  Chrono / Ecart  Tours
52  Danny Kent Honda 1'56.615  12
76  Hiroki Ono Honda 0.289 16
Romano Fenati KTM 0.704 15
98  Karel Hanika KTM 0.714 15
23  N.Antonelli Honda 0.718 13
84  Jakub Kornfeil KTM 0.751 17
33  Enea Bastianini Honda 0.778 14
21  F.Bagnaia Mahindra 0.914 15
55  Andrea Locatelli Honda 0.936 16
10  32  Isaac Viñales Husqvarna 1.032 16
11  44  Miguel Oliveira KTM 1.042 17
12  41  Brad Binder KTM 1.081 15
13  20  Fabio Quartararo Honda 1.126 11
14  58  J.F.Guevara Mahindra 1.184 16
15  Efrén Vázquez Honda 1.218 15
16  11  Livio Loi Honda 1.260 17
17  95  Jules Danilo Honda 1.272 12
18  Jorge Navarro Honda 1.290 17
19  17  John Mcphee Honda 1.480 15
20  88  Jorge Martin Mahindra 1.483 16
21  65  Philipp Öttl KTM 1.508 17
22  31  Niklas Ajo KTM 1.566 16
23  10  Alexis Masbou Honda 1.707 13
24  16  Andrea Migno KTM 1.716 16
25  63  M.Zulfahmi KTM 1.840 15
26  Remy Gardner Mahindra 1.979 16
27  Maria Herrera Husqvarna 1.990 17
28  40  Darryn Binder Mahindra 2.001 15
29  29  Stefano Manzi Mahindra 2.014 18
30  12  Matteo Ferrari Mahindra 2.039 14
31  22  Ana Carrasco KTM 2.103 16
32  19  A.Tonucci Mahindra 2.172 14
33  91  Gabriel Rodrigo KTM 2.553 13
34  73  Anthony Groppi FTR Honda 2.591 16
35  72  Marco Bezzecchi Mahindra 2.976 17
36  24  Tatsuki Suzuki Mahindra 3.360 15
A propos de cet article
Séries Moto3
Événement Mugello
Circuit Mugello
Pilotes Danny Kent
Équipes Leopard Racing
Type d'article Résumé de qualifications
Tags grand prix italie, moto3, mugello, qualifications