Tests Jerez - KTM cherche à retrouver de sa superbe

partages
Tests Jerez - KTM cherche à retrouver de sa superbe
Par : André Christian Cahuzac
6 mai 2015 à 12:37

Karel Hanika, Red Bull KTM Ajo devant un groupe
Karel Hanika, Red Bull KTM Ajo
Fabio Quartararo, Estrella Galicia 0,0 et Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo en lutte pour la tête
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo sur le podium

Il semble déjà loin le temps où, en Moto3, le constructeur KTM enfilait les victoires comme d'autres les perles. Cela ne remonte pourtant qu'à la saison 2013 tandis que, l'an dernier, le pilote officiel de la marque de Mattighofen, Jack Miller, a manqué de peu le titre mondial tout en s'affirmant comme celui qui avait le plus concrétisé dans l'année. Mais depuis l'entame de cette campagne 2015, ce sont bien les Honda qui dominent. Elles ont raflé les quatre premiers Grands Prix. Notamment grâce à un Danny Kent au sommet de son art au sein du team Leopard.

A Jerez, le week-end dernier, les motos du blason orange ont cependant été des adversaires sans merci. Le duo officiel composé de Brad Binder et de Miguel Oliveira aurait même pu tirer les marrons du feu de la lutte finale entre les Honda de Kent et de Fabio Quartararo. Mais il a dû se résigner au seul podium. Pas mal, mais ce sont toujours quatre pilotes équipés avec la machine japonaise que l'on recense aux quatre premières places du classement général provisoire.

KTM veut donc réagir pour retrouver de sa superbe. Pour les tests d'après Grand Prix d'Espagne, le constructeur avait mis les petits plats dans les grands en amenant deux nouveaux châssis et un bras oscillant inédit. Brad Binder et Miguel Oliveira ont soumis à l'expertise ces pièces tout comme les pilotes du team VR46 avec, notamment, Romano Fenati.

Les espoirs ont été déçus

On rappellera que la démarche n'est pas anodine car le règlement technique de la catégorie Moto3 prévoit que chaque constructeur ne pourra changer de châssis et de bras-oscillant qu’une seule fois en cours de saison. De fait, la moindre mise à jour du matériel est considérée comme définitive jusqu’à la dernière course à Valence. Par ailleurs, le même règlement stipule que toutes les machines d’une même marque doivent être identiques, si bien qu’un nouveau châssis doit être fourni à tous les teams clients du constructeur.

Il ne vaut donc mieux pas se louper. Et, hélas pour KTM, le déconvenue était au point de corde. La déception a été partagée par les pilotes qui devront donc continuer à se battre avec les mêmes armes dès le prochain Grand Prix de France qui démarrera le 17 mai prochain. On notera que le troisième pilote d'usine de KTM, Karel Hanika, n'a pas tourné lors de ces essais. Il a été sanctionné par son équipe suite à son incident d'après-course avec Juanfran Guevara. Le même incident qui lui a valu les foudres des officiels et qui l'obligera, de fait, à s'élancer de la voie des stands pour la course du Mans.

Prochain article Moto3

Next article

Maria Herrera est-elle la future star féminine du MotoGP?

Maria Herrera est-elle la future star féminine du MotoGP?

À propos de cet article

Séries Moto3
Événement Jerez
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Brad Binder , Miguel Oliveira , Karel Hanika , Romano Fenati , Andrea Migno
Équipes Ajo Motorsport
Auteur André Christian Cahuzac
Type d'article Actualités